PDA

Voir la version complète : Le lancement du professionnalisme dans le football algérien


ALILOU.ALG
17/02/2010, 05h03
Le lancement du professionnalisme dans le football algérien a été au centre de la séance de travail tenue entre le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Hachemi Djiar, et le président de la fédération algérienne de football (FAF), M. Mohamed Raouraoua, indique mardi un communiqué du MJS.

« L’organisation de la gestion du système footbalistique national, la promotion de la formation des jeunes talents, l’évolution des équipes nationales, les infrastructures dont l’Ecole de Football de Sid Moussa (Est d’Alger) », sont les autres points abordés lors de cette séance de travail à laquelle ont assisté également le président de la Ligue nationale de football (LNF) M.Mohamed Mecherara et l’ancien président de la FAF M. Hamid Hadadj, ajoute le communiqué. Les questions relatives aux clubs sportifs et la relance du football algérien dans ses divers aspects, ont été aussi à l’ordre du jour.
Cette séance de travail entre dans le cadre des réunions périodiques du ministre de la jeunesse et des sports avec les fédérations sportives.

APS

mousmous
17/02/2010, 07h03
tres bonne chose ca va faire raler les anti algeriens:mrgreen:

DJAMY
17/02/2010, 07h04
cette fois on as plus le choix puisque c la FIFA qui l'exige a partir de 2011 je crois

mousmous
17/02/2010, 07h07
pour l instant on attend toujours la réponse de la FIFA pour les sanctions contre l'égypte.

pour moi la FIFA c est du pipo, ils font ce qui les arrangent.

un point c est tout, après on verra

DZone
18/02/2010, 14h59
La Nedjma D1 bientôt pro ?

jeudi 18 février 2010 / par Kaci Racelma

Un nouveau système de compétition dès la saison 2010/2011 pour moraliser le football algérien et le fonctionnement des clubs qui cherchent fébrilement leurs marques. Telle est la solution qu’ont trouvée les responsables algériens pour sortir le sport roi de son marasme.

De notre correspondant

La professionnalisation du football en Algérie est le sujet enchanteur aussi bien chez les footballeurs que parmi les millions de fans qui envient les championnats étrangers.

La fédération algérienne de football (FAF), pour se conformer aux exigences mouvantes du monde professionnel, a décidé d’enclencher le projet de championnat professionnel à marche forcée, pour se plier aux exigences de la FIFA qui a donné 2011 comme dernier délai pour que tous les clubs soient professionnalisés sans quoi ils ne seront plus autorisés à prendre part aux compétitions internationales. Dans cette optique, nombreux sont ceux qui butent sur des problèmes insolubles comme celui lié aux infrastructures. C’est le cas d’ailleurs des clubs d’Alger comme le NAHD, le CRB, l’USMA, le MCA ou l’USMH. Ceci risque de compromettre sérieusement l’avenir de ces équipes. Dès l’année prochaine, on verra alors la mise en place d’un championnat professionnel à deux divisions.

Une D2 régionale

Se préparer à cette échéance aussi bien avec les clubs qu’avec les pouvoirs publics relève de l’apanage de la FAF qui se démêle pour réussir sa mission.

L’instauration, d’un championnat national pour la catégorie des moins de 20 ans des divisions ’’Une et Deux’’, sur le schéma britannique, est déjà un pas qui permet de déceler des nouveaux talents parmi les jeunes footballeurs. Aussi la limitation à deux joueurs étrangers évoluant dans leurs équipes nationales dans les équipes algériennes ainsi que l’obligation de toutes les équipes du palier supérieur à faire jouer deux juniors est salutaire à plus d’un titre. Il est également question d’ un changement du système d’organisation des compétitions pour la saison 2010-2011. ’’On revient à une Première Division à 16 clubs mais pour la Division Nationale Deux, ce sera trois groupes de 14 clubs", explique-t-on à la Fédération.

L’accent sur la formation

’’Ceci pour éviter le déséquilibre régional. Avec une Division Deux unique, on risquait de se retrouver avec une élite dépourvue de toute une région", estiment les dirigeants de la Fédération algérienne de football.

"L’application de la loi et de la transparence dans la gestion des clubs de football" est au cœur des débats au sein de l’institution qui gère le football algérien.

La formation, qui reste le talon d’Achille dans la vie de toutes les équipes qui animent le championnat algérien, est aussi au centre des débats. Des budgets spéciaux sont injectés dans ce sens pour permettre aux clubs de former une nouvelle génération de joueurs en mesure de monnayer leur talent ailleurs. D’ailleurs, l’exemple de l’équipe nationale au sein de laquelle prennent part presque en seulement des professionnels formés en Europe est illustratif.

Afrik

Nourman
18/02/2010, 16h35
quelqu'un peut me dire il y a combien de stade (normes internationales)en Algerie .
je pose cette question car je regerde parfois le championa algériens sur ENTV,j'ai jamais tombé sur un match qui se joue dans un stade digne de l'algerie .
PS:est qu'il y a des stades avec des chaises,merci

mousmous
18/02/2010, 17h00
c vrai ce sont des terrains vagues truffés de trous :mrgreen:

Nourman
18/02/2010, 17h06
slt moumous
parfois il y a des super matchs( JSK ,ESS ), mais l'état des terrains catastrophiques ,m'oblige de zaper ,je pense que vous devez portez plainte contre ENTV pour atteinte a l'image d'algerie :mrgreen:

Nourman
19/02/2010, 10h18
alors, rien , walo, nada ?????
je conclus que ENTV ne fait que reflet la réalité

Cookies