PDA

Voir la version complète : Alger et Tripoli envisagent de lancer un fonds commun d’investissement


loursse
17/02/2010, 09h43
Merouane Mokdad tsa

L’Algérie et la Libye envisagent de créer un fond commun d’investissements. La décision a été prise à la faveur de la tenue à Tripoli de la 13ème session de la commission mixte entre les deux pays, achevée lundi 15 février au soir. Le premier ministre Ahmed Ouyahia a précisé lors d’une conférence de presse que l’Algérie souhaite travailler avec Libye en finançant les projets dans les deux pays et par la suite conquérir d’autres marchés.
“Les deux pays ont de l’argent. Ils peuvent le faire pour le bien des deux économies”, a-t-il dit. Aucune indication n’a été fournie pour l’heure sur le montant qui sera affecté à ce fonds commun. “Il y a nécessité de créer un marché commun et de trouver des partenaires qualifiés pour que les deux pays tirent profit de leurs expériences”, a-t-il ajouté. Les deux pays entendent augmenter le volume des échanges commerciaux jugés trop faibles (moins de 400 millions de dollars par an).
Le secrétaire du comité populaire général libyen, Baghdadi Mahmoudi a indiqué que deux pays ont révisé d’une manière globale tous les investissements existants depuis quarante ans. “Nous avons aplani les difficultés qui entravent la continuité de ces investissements”, a-t-il soutenu. Il annoncé que des études seront lancées pour élaborer des projets stratégiques de connexion électrique et de communication entre les deux pays. A la fin des travaux de la commission mixte, douze accords ont été signés portant, entre autres, sur l’ouverture avant la fin 2010 du point d'un passage douanier mixte Debdeb-Ghadamès et sur la reconnaissance réciproque des permis de conduire.

Cookies