PDA

Voir la version complète : Freedom Of Expression made in europe


benteljazair
02/02/2006, 14h47
SALAM

Dear freedom of expression lovers have a look at this:

"Boycottez Israël
par Mazin Qumsiyeh*
La revue annuelle Global Agenda Magazine, éditée à l’occasion du Forum de Davos 2006, a publié un article politique du généticien Mazin Qumsiyeh invitant la communauté internationale à boycotter Israël pour faire cesser le régime d’apartheid envers les Palestiniens. Le scandale soulevé par cette proposition a contraint la direction du Forum économique mondial à retirer immédiatement le magazine de la distribution et à présenter des excuses aux dirigeants israéliens.
Nous reproduisons intégralement cet article."

Read the text you cannot read in the European free press here :
http://www.voltairenet.org/article134696.html?var_recherche=boycott?var_reche rche=boycott

So the european freedom of expression do have red lines not to cross...

Salam

pico
02/02/2006, 15h22
C'est ce qu'on appelle l'hypocrisie occidentale!
C'est cette même hypocrisie qui a produit les Ben Laden et consort!
Malheureusement ils ne veulent pas regarder cette vérite en face, ils préfèrent l'ingnorer et adopter la politique de l'autruche!

Le sionisme suppose non seulement que les juifs (y compris les convertis) apprécient des droits ethniques, nationaux ou historiques en Palestine, mais que ces droits soient supérieurs à ceux de la population autochtone. À la différence de l’Afrique du Sud où le travail des noirs était nécessaire, le sionisme a voulu faire partir les autochtones. Tout simplement, le but du sionisme était de créer un État par et pour les « juifs de partout » à l’exclusion de la majeure partie des autochtones et ensuite de s’assurer que la minorité qui était restée n’ait aucune chance d’être traitée à égalité.

Amnesty International a constaté : « En Israël, plusieurs lois sont explicitement discriminatoires. Celles-ci remontent à la création d’Israël en 1948 qui, poussée principalement par le génocide raciste enduré par les juifs en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, a été basée sur la notion d’un État juif pour les juifs ». Certaines des lois d’Israël reflètent ce principe et en conséquence discriminent les non-Juifs, en particulier les Palestiniens qui vivaient sur ces terres depuis générations. Divers secteurs de la loi israélienne discriminent les Palestiniens. La « loi du retour », par exemple, fournit automatiquement la citoyenneté israélienne aux immigrés juifs, tandis que les réfugiés palestiniens qui sont nés et ont été élevés dans ce qui est maintenant Israël se voient refuser même le droit de rentrer chez eux. D’autres dispositions accordent explicitement un traitement préférentiel aux citoyens juifs dans l’éducation, le logement public, la santé, et l’emploi.

C'est ce que j'ai toujours dis, si moi l'algérien, le musulman, je m'étais converti au Judaïsme j'aurais eu droit à toutes les facilités pour coloniser une terre appartenant à un pauvre palestinien qui lui la detient depuis des générations et générations!

ferrailleur
02/02/2006, 15h22
mrrahba bik.heddi ghiba. :D

benteljazair
03/02/2006, 16h12
Salam

Let us challenge the western hypocrite freedom of expression and expose all the red lines it cannot cross.
Here is a pathetic case.
Read this please (Sorry it is all in English I haven’t found it in French)

“A keynote research paper (written by Spanish geneticist Professor Antonio Arnaiz-Villena) showing that Middle Eastern Jews and Palestinians are genetically almost identical has been pulled from a leading journal. Academics who have already received copies of Human Immunology have been urged to rip out the offending pages and throw them away.”
And what are these offending pages?
“…the paper, 'The Origin of Palestinians and their Genetic Relatedness with other Mediterranean Populations', involved studying genetic variations in immune system genes among people in the Middle East. In common with earlier studies, the team found no data to support the idea that Jewish people were genetically distinct from other people in the region. In doing so, the team's research challenges claims that Jews are a special, chosen people and that Judaism can only be inherited.”
Freedom of expression do not allow scientists to say Jews are not special
No comment……..

From the Observer
You can read the full article here http://observer.guardian.co.uk/international/story/0,6903,605798,00.html
Salam

menara
03/02/2006, 16h22
Caricatures : l'UOIF porte plainte contre France Soir


L'Union des organisations islamiques de France a annoncé vendredi matin qu'elle allait porter plainte vendredi contre des journaux français qui ont publié des caricatures du prophète Mahomet.


Créé le 03 février 2006
Mis à jour le 03 février 2006 à 16h14

Parallèlement à un appel à la sérénité face à la polémique sur la publication de caricatures du prophète Mahomet, l''Union des organisations islamiques de France, (UOIF) une importante organisation musulmane française, a annoncé vendredi matin qu'elle allait porter plainte vendredi contre des journaux français qui ont publié ces caricatures. "Nous allons demander à nos avocats de porter plainte et de saisir la justice rapidement. Des plaintes vont être déposées ce soir à Paris. Nous allons porter plainte contre tous les médias français qui ont reproduit ces images", a déclaré à la presse Lhaj Thami Brez, président de l'UOIF, située dans la mouvance des Frères musulmans.


Nous voulons "une condamnation symbolique pour que cela ne recommence pas", a-t-il ajouté, citant des quotidiens qui ont reproduit certaines des caricatures notamment France-Soir et Libération. "Nous demandons protection auprès de la justice, c'est l'agression contre une religion à un certain moment dans un pays de droit. Ce sont les instances judiciaires qui tranchent. La presse n'est pas un pouvoir au-dessus de tous les pouvoirs, son travail est réglementé, est contrôlé par la loi, le droit. Liberté d'expression oui, mais dans le respect des religions, a-t-il ajouté". L'UOIF est membre du Conseil français du Culte musulman.

Par ailleurs, l'organisation se dit satisfaite du limogeage du directeur de France Soir après la parution des douze dessins danois de la discorde dans les colonnes du quotidien français mercredi. C'est à ses yeux "un signe de respect et de compréhension des sentiments de centaines de millions de musulmans". L'UOIF condamne "avec fermeté les dérives commises sous prétexte de la liberté d'expression".

Villepin veut "concilier"

Du côté des autorités françaises, le Premier ministre s'est exprimé vendredi matin sur la polémique lors d'un déplacement à Troyes. Dominique de Villepin a appelé à "concilier" l'"exigence de liberté et l'exigence de respect", en commentant la polémique sur les caricatures du prophète Mahomet. "Nous sommes attachés à l'exigence de liberté, de démocratie qui est à la base de ce qui fonde notre pays mais aussi à l'exigence de respect", a déclaré M. de Villepin lors d'une conférence de presse, à l'occasion d'une visite à Troyes axée sur l'emploi. "Nous souhaitons concilier les deux et éviter bien sûr tout ce qui blesse inutilement et en particulier dans le domaine des convictions religieuses", a-t-il ajouté.

Source :

http://news.tf1.fr/news/france/0,,3282403,00.html

Malik94
03/02/2006, 16h26
Le truc est publié depuis 4 mois et c'est seulement maintenant qu'on réagit: c'est n'importe quoi... Un truc passe tranquille sans choquer à un moment et choque à un autre... Un boycott calme est beaucoup mieux que cette excitation générale qui nous ridiculise tellement elle est brutale...

menara
03/02/2006, 16h30
"France Soir" interdit au Maroc en raison de la reproduction de caricatures jugées anti-islamiques

MAROC - 1 février 2006 - MAP


L'édition du mercredi 1er février 2006 de "France Soir" a été interdite d'entrée sur le territoire marocain en raison de la publication par ce quotidien français de caricatures du prophète Mohammed, indique un communiqué du ministère de la Communication parvenu à la MAP.

Cette interdiction intervient sur décision du Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, conformément aux dispositions de l'article 29 du Code de la presse et de l'édition en raison de leur "caractère intentionnellement outrageant à la personne du Prophète et du fait qu'elles représentent une provocation patente et gratuite pour les croyances des musulmans".

Rabat justifice cette censure au nom du "respect mutuel" en expliquant qu'il "ne peut, pour ces raisons, permettre ou accepter que soit bafoué un référentiel religieux partagé par toute la Nation islamique".

C'est pour cette raison que la décision d'interdire la distribution de "France Soir" a été prise et que "la distribution de toute autre publication qui offense les sentiments religieux d'une communauté d'un milliard et demi de croyants, sera interdite sur son territoire", conclut le communiqué.


Source :

http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_depeche.asp?art_cle=MAP40136francseuqim0

menara
03/02/2006, 16h31
Le truc est publié depuis 4 mois et c'est seulement maintenant qu'on réagit: c'est n'importe quoi... Un truc passe tranquille sans choquer à un moment et choque à un autre... Un boycott calme est beaucoup mieux que cette excitation générale qui nous ridiculise tellement elle est brutale...

On peu pas être à la lecture de tous les journaux du monde.

Mais comme dit le dicton vaut mieu tard que jamais.

pico
03/02/2006, 17h03
Mais comme dit le dicton vaut mieu tard que jamais.
Dans ce cas tant que nous y sommes pourquoi ne pas faire de même avec Onrea Fallaci. Pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une ecrivaine italienne qui a écrit deux livres best seller tirés à plus d'UN MILLION d'exemplaires où elle stigmatise les musulmans et leur prophète en les trâitant de tous les noms (notament de rats, de barbares...etc.)!
Le caricaturiste danois est un enfant de coeur devant elle!

Extrait de son livre:
http://www.denistouret.net/textes/Fallaci.html

menara
03/02/2006, 17h09
Le caricaturiste danois est un enfant de coeur devant elle!

Pour moi c'est deux la sont de la même espéce des purs produits du fascisme anti islamique.

Cookies