PDA

Voir la version complète : Une autre façon d'envisager la mort


Page : [1] 2

mimi
23/02/2010, 17h44
Bonjour,
Je me suis dit que ce serait mieux si on apprend à accepter la mort comme faisant partie de ............la vie ! Comme un simple départ vers un autre monde peut être meilleur. La vie nous serviras à profiter de bons moments et à préparer suffisamment de bagages pour le voyage (qui ne préviens pas) vers l'autre "vie".

Vous me direz c'est ce qu'on es sensés faire (du moins pour les croyants) mais alors pourquoi on est choqués à chaque fois que ça arrive à quelqu'un autour de nous comme si c'etait la première fois qu'une telle chose se produit ?? et on vit parfois dans la peur rien qu'à l'idée d'envisager la chose arriver à d'autres personnes proches comme parents et enfants. Quand à envisager la chose nous arriver à nous même, la aussi c'est le vide total avec une peur d'un autre type. Je ne sais pas si c'est un manque de foi, la peur de l'inconnue, le refus de quitter un monde qu'on connais ou quoi???

yasmine77
23/02/2010, 17h48
je pense que c'est la peur de l'inconnu, on s'est pas trop où on va. Et on est triste parce que la personne n'est plus auprès de nous...

absente
23/02/2010, 17h57
Craindre la mort est à la limite naturel ça permet aux Hommes de l'éviter, de se protéger et de vivre, instinct de sur-vie, même si la plupart s'en rappelle quand il y a une annonce d'un décès dans l'entourage, mais la plus part "oublient" la mort, ou s'arrange pour ne pas trop y penser, ce qui est plus sain, car ceux qui ne l'oublient pas, c'est l'angoisse, la phobie, et une vie gâchée qui n'empêchera pas de toute façon la mort d'arriver un jours

cintella
23/02/2010, 18h21
c'est vrai que dire qu'on a pas vraiment peur de 'inconnu c'est mentir;
et on reçoit toujours la mauvaise nouvelle
de la mort de quelqu'un d'autre
comme une foudre,
car on oublie que la mort est aussi près de chacun qu'un clin d'œil.


imaginons un petit instant qu'on connait l'heure de sa mort
tout notre vie sera gâcher
alors on est vraiment béni de vivre dans l'ignorance de notre fatalité
sans pour autant oublié que la mort fait partie de la vie

mimi
23/02/2010, 18h28
tout notre vie sera gâcher

Et peut être aussi qu'elle sera bien vécu tant qu'il est temps.

absent
23/02/2010, 18h29
Je vais vous raconter un rêve que j'avais fais .Il y a juste une semaine ,en plein sommeil ,je rêver que j'étais dans mon tombeau ,sous terre ,je me rappelle ,je commençais à dire " je voudrais revenir sur terre ,tout recommencer ,tout corriger....",c'était un sentiment de regret. Je me suis reveillé ,j'étais pâle tout en transpirant.

la mort fait partie de la vie.

cintella
23/02/2010, 18h37
Et peut être aussi qu'elle sera bien vécu tant qu'il est temps.

non je ne crois pas
la mort nous hantera
et ne nous laissera pas vivre paisiblement
on aimera tout faire avant
et on finira par ne rien faire
c'est mon avis à moi;)

momo.05
23/02/2010, 18h48
Je ne sais pas si c'est un manque de foi, la peur de l'inconnue, le refus de quitter un monde qu'on connais ou quoi???

je crois aussi qu'on nous a toujours "appris" qq part qu'il fallait etre triste et pleurer..........:confused: l'émotion envahit.........et les larmes coulent.........
pourquoi?:rolleyes: ca.......on ne saurra jamais!:confused:

Space
23/02/2010, 19h01
la question ne se pose même pas !

voir un être cher partir
ne plus jamais le revoir , c'est une chose insupportable pour ses proches , on a beau se dire que la mort est une chose naturelle , et passer sa vie a se préparer a l'affronter , quand ça nous arrive on a du mal a l'accepter , c'est plus fort que nous , ça laisse des séquelles et un vide qu'on pourras jamais remplacer , une personne qui s'en va laisse un vide et reste irremplaçable , c'est peu être ça qui fait tant mal et rend la chose aussi dure a supporter ...

absente
23/02/2010, 19h06
Je ne crois pas que c'est uniquement du à la peur de l'inconnu. Pour un croyant, ce n'est pas départ vers l'inconnu mais plutot un voyage vers un autre un monde ou on est plus proche de Dieu.
Mais comme pour chaque voyage, on triste de quitter les siens. On triste parce qu'on va plus revoir cette personne durant cette vie, triste de plus entendre sa voix. Notre foi nous aide à dépasser cette douleur et à accepter la mort.
Etre du départ de quelqu'un ne veut pas dire qu'on accepte pas la mort.

Il n'y a qu'à voir le départ des immigré quand ils rentrent en France. Tout le monde est triste meme si on sait qu'on va se revoir.

absente
23/02/2010, 19h07
complétement d'accord avec toi spacialle

le vide laissé reste inacceptable ....

après on se console avec ce qu'on peut , la religion est faite pour ça ...

mais le vide..... !!!!!
l'absence ....!!!!

on ne se console guère de ça ... quand c'est un être cher ...

absente
23/02/2010, 19h15
Je rejoins Malika et Kareen.

Je pense que ce qui fait le plus mal est le fait de perdre un être cher subitement sans même pas avoir eu le temps de lui dire au revoir, de savoir qu'on ne le verra plus jamais...Ca laisse un vide énorme c'est clair!

Inna liAllah w Inna ilayhi rajioune!

Yaska
23/02/2010, 19h26
Ne plus jamais revoir quelqu'un...
Ne plus jamais le voir sourire, parler, manger...
Ne plus jamais le voir faire ce qui nous agaçait et attendrissait à la fois...

Comment accepter ça facilement? On finit tous par l'accepter mais au prix d'un déchirement intérieur inguérissable.

cintella
23/02/2010, 20h26
on ne remerciera jamais assez le bon Dieu
pour nous avoir offert la capacité d'oublier
sinon notre vie aurait tourner au vinaigre

Merci Merci Dieu

Tite-fée
23/02/2010, 20h29
Déjà quand quelqu'un qu'on aime part pour un mois on est triste alors là pour toujours et à jamais , j'ose même pas imaginer

Mais Allah youhibou asabiroun ...wa inana ilayhi raji3in...

Cintella , on oublie jamais ce qui s'oubli pas tel que la perte d'un être cher .

el anka
23/02/2010, 20h36
woody allen à dis (je ne crains pas la mort mais je ne veut pas être la lorsque ca sera mon tour):lol::lol::lol:

rosier belda
23/02/2010, 20h41
Bonsoir à vous tous.

Le mort vivant…*

La mort est essentielle à la vie. (r;b)

rosier belda
23/02/2010, 20h42
La vie éternelle.
Pour l’au-delà et la résurrection ,le passage par la mort et la vérité suprême. (r.b)

absente
23/02/2010, 20h49
Il faut se préparer à la mort, la notre et celle de nos proches, ...
Mais c'est le vide que laisse la personne qui fait mal, et aussi penser à la douleurs de ses proches ...

Sinon pour vaincre la peur de la mort, faut se préparer (pour les croyants comme tu le dis),.... mais malgré tout y'a toujours une petite peur qui nous envahi, une peur de ne pas être assez correcte, de ne pas avoir accomplie tous nos devoirs...etc

rosier belda
23/02/2010, 20h54
Du visible à l'invisible.

Nous avons l’appui du cœur pur, et, de l élévation de l’esprit saint qui nous permettent de voir à travers les formes débarrassées de leurs voiles corporelles et pénétrée l’au-delà. (r.b)

rosier belda
23/02/2010, 20h58
De l’être au non Etre.


La Réalité est en moi, et je ne suis rien dans cette Réalité. (r.b)

(On hommage aux chioukhs soufis)

rosier belda
23/02/2010, 21h00
La réalité des Soufis.
Quelle que soit le génie de ton imagination sur la création de la création ; très loin est ta perception. (r.b)

(En hommage aux chouyoukh soufis).

rosier belda
23/02/2010, 21h03
La corde de Dieu…*
Attache moi très fort, ô Maître des mondes à ta sainte corde jusqu’au saignement parce que mes mains risqueront d’être corrompu par ce bas monde. (r.b)

(Ma prière éternelle).

rosier belda
23/02/2010, 21h06
Chaque chose en son temps.

Il y a d’abord la fin, imminente, de chacun de nous. La fin du monde c’est l’affaire impénétrable du miséricorde. (r.b)

mimi
23/02/2010, 21h11
Vous avez raison pour le vide laissé, bien sur ça on ne pourras jamais le dépasser. Mais je parlais plutôt du choc qu'on reçois comme si c'etait une chose qu'on vois pour la première fois.. moi je pense que c'est dû au fait qu'on s'oublie trop dans la vie.

rosier belda
23/02/2010, 21h18
La vie est un miracle est un don de Dieu.

Il ne faut pas souhaiter la mort, se n’est pas le plus important en tout cas, parce que la mort viendra quoi qu’il arrive, l’important c’est de se battre contre la mort par respect à la vie.

(lu pour vous).

rosier belda
23/02/2010, 21h21
Du fin fond des ténébres à la lumière de l'infini…*

L’éternité passe par l’antichambre de la mort. (r.b)

Scootie
23/02/2010, 21h29
Pour moi, la mort c'est avant tout une absence de pensée parce que, justement, elle ne peut être pensée ni de manière rationnelle et encore moins de façon empirique (basé sur l'expérience).

Alors, je m'emploie plutôt à vivre et me rendre aussi utile qe possible, pour moi-même et pour mes proches.

Et puis, comme a dit je ne sais plus qui, "peut importe où j'irai après la mort car, des deux côtés, j'ai des amis qui m'attendent".

absent
23/02/2010, 22h46
Vous me direz c'est ce qu'on es sensés faire (du moins pour les croyants) mais alors pourquoi on est choqués à chaque fois que ça arrive à quelqu'un autour de nous comme si c'etait la première fois qu'une telle chose se produit ?? et on vit parfois dans la peur rien qu'à l'idée d'envisager la chose arriver à d'autres personnes proches comme parents et enfants. Quand à envisager la chose nous arriver à nous même, la aussi c'est le vide total avec une peur d'un autre type. Je ne sais pas si c'est un manque de foi, la peur de l'inconnue, le refus de quitter un monde qu'on connais ou quoi???
Être triste lorsque quelqu'un auquel on est lié nous quitte, c'est humain.
Se dire que cette personne n'apparaitra plus jamais devant nous, ne nous parlera plus, n'existera plus sur la surface de la Terre, ça fait mal, et ça c'est encore une fois humain.
Un croyant est un humain!

Personnellement, je n'ai pas peur de mourir, les croyants "convaincus" peuvent comprendre ça, mais ça me fait toujours mal de voir quelqu'un partir, parceque on ressent un vide, le temps vient le combler, mais les souvenirs reviennent et font mal, mais on finit par se faire une raison, combien d'Hommes sont morts? Tous nous moureront, et en ces moments, on ne peut que se demander ce qui reste.....car un jour ou l'autre, dans un siècle, deux siècles, pour les plus connus un peu plus, la trace de la personne disparait.... et ne compte que ce qu'elle a laissé pour les vivants, et ce qu'elle a fait pour préparer son départ...

Walidk
23/02/2010, 22h56
C'est la séparation qui fait mal et qui rend la mort d'une telle tristesse, sinon ce n'est qu'un passage entre deux mondes différents...
La mort fait peur dans le cas où on n'a rien comme bagage...la logique veut qu'il y ait une suite après la mort...

Cookies