PDA

Voir la version complète : Les Algériens grands consommateurs de lait


morjane
03/02/2006, 16h14
Savez-vous qu'avec 110 litres par an de lait consommés par individu, l'Algérie est le plus grand consommateur de lait du Maghreb.
Revers de la médaille, l'Algérie en consommant plus qu'elle n'en produit se trouve aussi dans l'obligation d'importer et est donc dépendante du marché extérieure.

===

La quantité de lait consommée par personne en Algérie a atteint 110 litres/an, plaçant l'Algérie en première position des consommateurs de ce produit au niveau du Maghreb Arabe. Mais l'Algérie reste, dans ce contexte, dépendante du marché extérieur.

La valeur des importations de lait a, cependant, connu une régression suite à l'amélioration des techniques de collecte de lait. Même si celle-ci ne dépasse pas 15 % du volume total de la production.

La production locale de lait dépasse, actuellement, deux milliards de litres alors que le volume de la consommation en Algérie dépasse 3.6 milliards de litres. La différence est couverte par les importations, estimées à 735 million de dollars en 2005, quelque 808.30 million de dollars en 2004, et 518.87 million de dollars en 2003.

Le volume de la production a enregistré une relative augmentation qui a permis d'assurer actuellement 60 % des besoins du marché, alors que 40 % reste couverte par les importations, selon les estimations des services de la gendarmerie nationale.

Un rapport, publié par la mission économique française en Algérie sur internet, indique que la pauvreté des capacité de collecte de lait, le manque d'aliments pour les vaches laitières et la hausse du coût de la production ne contribuent pas à une amélioration significative de la production de lait.
Cette situation a poussé les autorités à recourir à un nouveau substitut, à savoir l'importation du lait de poudre.

L'Algérie s'en approvisionne d'une quantité moyenne de 197 mille tonnes par an. Les pays fournisseurs sont la France, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et un nombre de pays européens.

Par El Khabar

DZmes Bond
07/02/2006, 17h03
L'algérie devrait avoir un plan afin de dépendre beaucoup moins des fournisseurs étrangers ! Avec 50 milliards dans les poches, pourquoi ne pas débloquer un milliard (voir plus) et acheter des bovins et ovins et autres pour couvrir la demande nationale et penser à l'avenir ! Je suis sûr que certains groupes algériens de transformation laitière pourraient en joint-venture créer aussi pas mal de produits, emplois et richesses !
Je sais qu'il y a des pour-parlers avec le Canada dans ce domaine... on verra ce que ça donnera. Il faut aussi regarder du côté de l'Argentine !

Cookies