PDA

Voir la version complète : Des baleines tueuses jouent avec leur proie - vidéo


nassim
25/02/2010, 12h56
Après avoir dégustés quelques lions de mer, deux baleines tueuses (deux frères orques) s'offrent une partie de jeu pour s'amuser avec un lion de mer!

Mieux, à la fin de la séance de jeu, le lion de mer est "libéré" et accompagné au large pour retrouver les siens!

De redoutables prédateurs, les orques semblent être devenues des "humanistes"!

http://www.youtube.com/v/DWsN63PRCW8&hl=en_GB&fs=1&

tenebre
25/02/2010, 19h13
USA: une orque tue sa dresseuse dans un parc aquatique




Mercredi, dans le parc aquatique Seaworld, à Orlando, en Floride, une dresseuse d'orques a été tuée par une des mammifères marins dont elle s'occupait.


Le drame s'est produit en pleine représentation, devant le public.

Selon Dan Brown, le directeur général du parc, la victime qui était l'un des « dresseurs les plus expérimentés » s'est noyée « lors d'un accident avec une de nos orques ».

De son côté la police a réfuté le scénario d'une attaque de l'orque contre la dresseuse.

La victime qui était hors de l'eau, au moment de l'accident, aurait glissé dans le delphinarium, avant d'être attaquée par l'orque.

Pour les autorités, il s'agit d'une « mort accidentelle ».

Une version contredite par les témoignages de plusieurs spectateurs cités par des chaînes de télévision locales.

Selon ces témoins, l'orque se serait hissé hors de l'eau, avant de saisir la jeune femme entre ses mâchoires, sur le bord de l'aquarium.

Victoria Biniak, une spectatrice présente lors du drame a raconté la scène à plusieurs chaînes de télévision:

« L'animal a décollé de je-ne-sais-où, a saisi l'entraîneur par la taille et l'a secouée violemment. Les sirènes se sont mises à sonner, tout le monde est parti en courant ».

(source vidéo: AP)

Blofeld
25/02/2010, 20h00
Disons que c'est pas très sage de penser à les apprivoiser. C'est un animal sauvage tout comme le lion ou le tigre, c'est pas très prudent de jouer avec, mais ça ne devrait pas rendre légitime leur extermination.

Cookies