PDA

Voir la version complète : L'embarrassante cagnotte de l'Euro Millions


nassim
04/02/2006, 01h46
La Française des jeux espérait que la cagnotte de l'Euro Millions allait enfin être empochée, c'est désormais chose faite : 3 gagnants vont se partager la folle somme de 183 millions d'euros!

Ce week-end, 3 veinards européens vont perdre la raison à force de penser à ce qu'ils peuvent bien s'offrir avec 61 millions d'euros chacun...

===
DU JAMAIS VU. Cela fait dix semaines que le jackpot d'Euro Millions n'est pas tombé. Un cas de figure improbable pour ce jeu lancé il y a deux ans et qui rassemble neuf pays et dix loteries. «Statistique ment, une telle situation ne pouvait se produire qu'une fois tous les dix-huit ans», explique La Française des jeux. Mécaniquement, la cagnotte enfle d'une semaine sur l'autre. Plus elle grossit, plus elle attire de joueurs et plus les mises augmentent : 15 millions le 18 novembre, 89 millions le 6 janvier, 107 millions le 13 janvier... et 183 millions ce soir. C'est la spirale infernale.

En Belgique, 14,5 millions d'euros ont été joués vendredi dernier contre 11 millions la semaine précédente. Quelque 102 000 bulletins ont été noircis au Luxembourg. Pas mal pour le Grand-Duché qui ne compte que... 460 000 habitants. En Suisse, les mises ont atteint 16 millions. La Française des jeux est muette sur le sujet. Mais il est certain que l'engouement des Français est au moins aussi important qu'ailleurs. A priori, les loteries et leurs gouvernements respectifs devraient y trouver leur compte. Plus de chiffres d'affaires pour les loteries, c'est plus d'argent dans les caisses de l'Etat. En France, le budget empoche 38% des mises d'Euro Millions.

Paradoxalement, la mega cagnotte commence à poser un vrai problème dans tous les pays. Seule Camelot, la loterie britannique, n'y trouve pas grand-chose à redire. Les interrogations sont d'ordre d'éthique et morale. D'abord parce qu'il est jugé scandaleux. Ensuite, parce qu'«il n'incite pas à la modération dans le jeu», explique-t-on à La Française des Jeux. Euro Millions risque aussi de cannibaliser les autres jeux. «Quand il n'y a pas de gagnant, le jeu s'use et use les autres jeux», renchérit-on dans une autre loterie. Euro Millions aurait d'ailleurs déjà fait quelques victimes collatérales. La Once, la loterie nationale espagnole, a vu sa part de marché et son chiffre d'affaires baisser.

La Loterie suisse romande, qui commercialise Euro Millions, a enregistré une diminution de 8% de son loto. «On s'attendait à un recul plus significatif», nuance un dirigeant. Du coup, les loteries ont décidé d'appliquer un peu plus tôt que prévu le changement de règle portant sur la cagnotte et qui prévoit qu'elle tombera quoiqu'il arrive toutes les douze semaines. Ce compromis a d'ailleurs demandé plusieurs mois de discussion. Pas facile en effet de faire le grand écart entre les Anglais qui plaidaient pour quinze semaines et le gouvernement suisse qui souhaitait voir la cagnotte tomber toutes les dix semaines. «Les Anglais sont beaucoup plus agressifs, indique un spécialiste. La concurrence est féroce chez eux. En outre, leurs clients sont habitués à avoir des lotos à 50 millions d'euros.» La cagnotte tombera donc forcément la semaine prochaine si elle n'est pas gagnée ce soir. En effet, si personne n'a coché les cinq bons numéros et les deux étoiles gagnantes, les gagnants de deuxième rang (cinq numéros et une étoile), voire ensuite ceux des autres rangs se partageront le gros lot.

Par le Figaro

Cookies