PDA

Voir la version complète : Comment une algue produit de l’énergie nucléaire ?


Thirga.ounevdhou
04/02/2006, 14h07
Encore …. la nature continue de nous donner des cours.

====
Nous pensons généralement que la fission nucléaire est un procédé artificiel, c’est-à-dire une création humaine. Pourtant, en 1972, un ingénieur français fait une découverte extraordinaire: les réactions nucléaires ont déjà eu lieu à l’état naturel, près de la surface terrestre. Petite histoire...

La fission nucléaire est-elle naturelle?
On peut penser que la première réaction nucléaire est une création humaine! Cette première réaction en chaîne fut réalisée artificiellement le 2 décembre 1942, dans le cadre du projet Manhattan, qui se termina par la création des bombes atomiques. Dès 1956, Paul Kuroda, un physicien japonais de l’université de l’Arkansas, avait prédit qu’une telle chose pouvait se produire à l’état naturel. Des conditions étaient nécessaires: concentration en uranium, rapport entre isotope 235 et 238 ... L’uranium naturel qu’on trouve sur terre est essentiellement constitué d’isotope 238, alors que pour créer une réaction en chaîne, il faut de l’isotope actif 235 (plus de 20 % pour provoquer des réactions). Encore fallait il trouver le lieu où cette conjoncture pouvait avoir été réalisée! C’est l’ ingénieur français Henri Bouzigues qui, le 2 juin 1972, fit une découverte extraordinaire au Gabon . Alors qu’il mesurait le rapport entre les deux isotopes 235 et 238 composant le minerai venant des mines d’uranium, il remarqua que certains échantillons représentaient un pourcentage d’isotope 235 par rapport au 238 de 0, 717 et non pas de 0,720, facteur constant. Bref, il manquait 0,003% d’uranium! Où était donc passé le minerai? Nous nous trouvions face à un minerai qui aurait déjà été utilisé par un réacteur nucléaire! Le CEA suggéra l’hypothèse d’un vol par des terroristes, ou d’un dépôt fait par les extraterrestres!

L’algue bleue: facteur déclenchant de l’énergie nucléaire

L’étude approfondie de la mine montra que l’uranium 235 avait été consommé dans les veines de la terre! Celles-ci présentaient les caractéristiques d’une trentaine d’éléments atomiques formés après les réactions de fission nucléaire. Exception de la Nature, elle avait pu mettre en œuvre un réacteur nucléaire souterrain, il y a deux milliards d’années, pièces et main d’ œuvre garanties, un million d’années, avec des réactions pouvant aller de quelques années à des milliers d’années! Il a fallu, pour produire cela, un environnement oxydant apte à concentrer de l’uranium, et donc un changement significatif de la biosphère terrestre! C’est là qu’intervient l’algue bleue (la spiruline...): cet organisme est le premier capable d’effectuer la photosynthèse. L’accroissement de cette algue a permis d’augmenter le contenu en oxygène de l’eau, et donc a permis à l’uranium de devenir soluble comme oxyde. Il y a deux milliards d’années, cet uranium a atteint une concentration de plus de 10 %, il a pu alors produire des réactions nucléaires en chaîne... Voilà comment une petite algue a permis la création de l’énergie nucléaire!

(A lire, enfin disponible en français: Les constantes de la Nature, de John D Barrow. Odile Jacob. Belle traduction de Pierre Kaldy.)
URL TRACKBACK : http://www.agoravox.fr/tb-receive.php3?id_article=6420 (http://www.agoravox.fr/tb-receive.php3?id_article=6420)

- agoravox

Cookies