PDA

Voir la version complète : ALGER-JOHANNESBURG: Le billet à 60.000 DA


Zacmako
01/03/2010, 06h29
ALGER-JOHANNESBURG
Le billet est fixé à 60.000 DA

La vente se fera à partir de la semaine prochaine.

Alger-Johannesburg à 60.000 DA. C’est ce que propose Air Algérie aux supporters des Verts désireux se rendre en Afrique du Sud pour assister à la Coupe du monde. Après des négociations avec les sponsors, la compagnie aérienne nationale a décidé, «avec l’appui du gouvernement, de réduire le prix du billet dont le coût réel s’élève à 220.000 DA pour encourager le maximum de supporters à faire ce voyage», précise le P-DG d’Air Algérie Abdelwahid Bouabdallah.
A ce jour, 300 billets ont été vendus. Les bénéficiaires qui n’ont pas attendu l’annonce de la réduction seront incessamment remboursés.
Hier, sur les ondes de la Chaîne III, Bouabdallah a beaucoup insisté sur le rôle des sponsors pour réussir cet événement. Mais, en cas de déficit, il pourra compter sur l’aide du gouvernement. «L’Exécutif s’est engagé à nous soutenir en cas de déficit», précise M.Bouabdallah.
En tout, ce sont 2 500 places qui seront mises en vente. Ni plus ni moins. Air Algérie a déposé un plan de vol pour dix avions suivant un quota qu’elle ne peut pas dépasser.
Le même le responsable a indiqué qu’Air Algérie est chargée d’acheter les tickets d’accès aux stades. «L’enveloppe financière consacrée à cette opération est prête. Elle sera débloquée dès que nous aurons le feu vert pour l’achat des tickets qui seront revendus aux supporters en dinars à partir de la semaine prochaine». Selon Bouabdallah, le gouvernement a désigné le Touring Club et l’Onat pour organiser le séjour en Afrique du Sud. Ces deux agences ont préparé un package. «Pour un hôtel de 2 ou 3 étoiles, il faut prévoir 180.000 dinars. Il faut bien sûr payer plus pour un hôtel 5 étoiles», a-t-il ajouté.
Dans un autre chapitre, l’invité de la radio a souligné qu’une délégation de l’aéroport de New York se rendra à Alger très prochainement pour s’enquérir des mesures de sécurité appliquées au niveau de l’aéroport international d’Alger. Cela bien évidemment dans la perspective de la création d’une ligne directe entre les deux aéroports. Rappelons que le dossier est sur la table de la commission américaine d’aviation.
Par ailleurs, Air Algérie va renforcer sa flotte avec onze nouveaux appareils à savoir, quatre ATR et sept Boeing 737. Deux ATR de 40 et de 70 places ont été déjà reçus, le troisième sera réceptionné la semaine prochaine. Le quatrième est attendu début avril. «Ces appareils vont renforcer les navettes du Nord, aider à ouvrir de nouvelles dessertes sur les Hauts-Plateaux et assurer des vols durant l’été vers Palma, Toulon et Montpellier», a expliqué Abdelwahid Bouabdallah,
Selon lui, la réception des nouveaux Boeing se fera à partir de septembre 2010. «Air Algérie n’a pas de flotte vieillissante. A part les trois Boeing 767 qui ont dix-huit ans, la moyenne d’âge de nos avions est entre quatre et six ans», a-t-il précisé. Il a révélé que le plan de renouvellement de la flotte a coûté à l’entreprise 580 millions de dollars.
Air Algérie va aussi renforcer son activité Cargo, avec la création, dès la semaine prochaine, d’une filiale dédiée à cette activité. «Le transport de marchandises se faisait par des compagnies étrangères. L’activité sera prise en charge par Air Algérie. La filiale Cargo sera lancée la semaine prochaine. Nous allons chercher un partenaire étranger pour développer cette activité», a-t-il souligné.
D’après M.Bouabdallah, plusieurs partenaires étrangers ont déjà exprimé leur intérêt pour le projet, comme Cargolux, Lutfhansa et Saudi Airlines. «Nous avons établi un cahier des charges. Nous préférons des opérationnels parmi les compagnies arabes. Les pays arabes doivent agir ensemble pour développer le secteur aérien», a-t-il indiqué.
L'expression

Cookies