PDA

Voir la version complète : Six boxeurs Algériens au tournoi international de Bakou


morjane
02/03/2010, 14h25
Harima Khaled, le coach national des juniors, après avoir achevé la période qu’il a fixée pour le regroupement d’avant-le tournoi international de Bakou (Azerbaïdjan), prévu du 1er au 8 mars, où il doit se rendre pour jauger les capacités de ses poulains avant l’échéance continentale qui les attend au Cameroun, a choisi 6 boxeurs pour ce voyage azerbaidjanais.

Des dix boxeurs que Harima Khaled a convoqués au stage entamé le 21 février dernier à l’hôtel 5-Juillet, seuls six ont été retenus pour participer au tournoi international de Baku. Ce choix est motivé par le fait qu’au-delà de six athlètes, la participation devient payante. D’ailleurs, la FAB a dû payer les frais de séjour du second entraîneur, Rolando Barosso.

Selon Harima Khaled, «si le choix s’est porté sur six boxeurs seulement pour ce tournoi, cela ne veut nullement signifier que les boxeurs non retenus ne sont pas indispensables. Au contraire, c’est un impératif financier auquel nous avons répondu dans l’immédiat», conclura-t-il.

Quant aux six boxeurs qui ont pris le départ lundi dernier, à partir de l’aéroport Houari-Boumediene à 14h 30, il s’agit de : Abdelhadi Mourad, 48 kg, né le 13 juillet 1992, sociétaire d’Akrma Tiaret, détenteur de la coupe d’Algérie version 2009-2010, chez ses aînés les seniors, constitue une force de frappe à ne pas négliger dans le team où il joue un rôle d’animateur, en mouche, Benbaziz Réda, né le 9 septembre 1993, et licencié au CA Béjaïa, a été sollicité pour confirmer tout le bien que l’on pense de lui, chez les coqs, c’est Zemmouri Abderaouf, né le 16 mai 1992, évoluant sous les couleurs du RC Boumerdès en 57 kg poids plume, Maouche Yakoub, inscrit au lycée sportif de Draria et portant les couleurs du GSP, à peine 17 ans (né le 8 avril 1993), il est accrédité d’une bonne appréciation de la part de ses entraîneurs.

Chez les légers, Mahcen Seïf-Eddine de C Hama Bouziane, qui fêtera ses 17 ans en Azerbaïdjan, puisqu’il est né le 4 mars 1993, il constitue déjà la plaque tournante de ces jeunots en mal de compétions au plan international.

Enfin, Abbadi Ilyas, 69 kg, l’enfant chéri de l’IRB Chiffa, bouclera la boucle des partants à Bakou. Lui qui était désigné capitaine d’équipe tout au long du stage est parfaitement conscient, tout comme le sont d’ailleurs ses coéquipiers, que rien n’équivaut les médailles, surtout quand elles sont en vermeil. Harima en sait un bout ! Car c’est toujours bon pour le moral de gagner avant une quelconque échéance officielle.

Pour ce voyage azerbaidjanais, la délégation sera conduite par Kechida Brahim, membre fédéral et cadre du sport. Le second entraîneur devant accompagner Harima Khaled est le Cubain Rolando Barosso.

Quant à l’arbitre désigné, il s’agit de Cherfaoui Hamdane, arbitre international. Le séjour des boxeurs algériens en terre azerbaidjanaise durera 8 jours dont 5 jours pleins seront réservés au ring et aux gants de boxe. Abbadi et les siens savent et en sont conscients que le duo Harima-Rolando ne les a pas choisis pour une simple histoire de figuration, ni pour la frime. «Ils doivent bien boxer pour gagner et arracher des médailles», insistait Harima avant le départ.

Comme ça, le ton est donné. La couleur aussi. Et cela ne peut être que profitable à nos jeunots qui ambitionnent de monter sur le trône continental et sur le podium mondial, comme ce fut le cas en 2006. Sincèrement, ces bambins en ont les capacités. Le style aussi.

Par le Soir

Cookies