PDA

Voir la version complète : Freedom House met en exergue les acquis du Maroc en matière des droits de la Femme


Raco
04/03/2010, 09h53
Article | March 4, 2010 | Par
L'organisation américaine "Freedom House" a mis en exergue, mercredi, les acquis réalisés par le Maroc dans le domaine des droits de la Femme, à travers notamment le renforcement de sa représentativité politique et la réforme de la moudawana en 2004.
Dans une étude sur les droits de la Femme dans la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord), rendue publique à Washington, Freedom House souligne que les femmes au Maroc continuent de réaliser des "gains sur le plan politique", rappelant le quota de 12 pc appliqué durant les élections locales de juin 2009, qui a permis une "augmentation significative" de la représentativité politique des femmes.
L'ONG américaine s'arrête également sur les changements "substantiels" introduits au Code de la famille et sur la nouvelle loi sur la nationalité qui permet aux femmes marocaines mariées à des étrangers de transmettre leur nationalité à leurs enfants.
D'autres acquis ont été également réalisés en faveur de la femme dans d'autres domaines, fait remarquer Freedom House, notant que les femmes au Maroc "peuvent désormais voyager sans l'autorisation d'un tuteur".
"Le nombre de femmes à la tête de grandes entreprises commerciales et de celles jouissant d'un niveau d'instruction très élevé s'accroit de plus en plus", poursuit cette organisation basée à Washington.
"Les femmes (au Maroc) sont en mesure de mieux négocier leurs droits relatifs au mariage", conclut l'étude qui couvre 18 pays de la région.
L'ONG américaine rappelle, d'autre part, les avancées en matière de protection des femmes contre la violence domestique, notant au passage que les réseaux de soutien aux victimes sont "de plus en plus forts".
Selon l'étude, les femmes dans la plupart des pays de la région MENA ont fait de "modestes progrès dans la réalisation de certains droits au cours des cinq dernières années".

halim kbir
04/03/2010, 10h28
Société (http://www.**********/societe) - Afrique du Nord (http://www.**********/afrique_du_nord) - Maroc : 74% des femmes mariées sont victimes de violences
Résultats d’un rapport sur le genre publié à Rabat
Un rapport du Réseau national des centres d’écoute des femmes victimes de violence au Maroc, publié jeudi à Rabat, révèle que 74% des femmes sont l’objet de violences conjugales. Le document recommande notamment la création de centres d’accueil et la généralisation des centres d’écoute.

La violence conjugale constitue le lot des violences que subissent les femmes au Maroc, soit une moyenne de 74%, indique un rapport sur la violence basée sur le genre, publié jeudi à Rabat.
Selon ce rapport (le deuxième du genre) établi par le Réseau national des centres d’écoute des femmes victimes de violence au Maroc (Anaruz), les autres formes de violence se répartissent entre la violence institutionnelle (8,8%), la violence en dehors du mariage (6,8%), la violence sociétale (4,4%) et la violence familiale (4,2%).
A propos de la violence conjugale proprement dite, le document rappelle qu’elle représente 43,6% des formes de violence, dont la privation des dépenses familiales (58,4%) et la violence corporelle (30,4%).
Concernant la violence exercée à l’encontre de la femme en dehors du mariage, le texte précise que la violence sociétale est l’une des formes la plus importante de violence corporelle exercée contre la femme (33,9%), suivie du viol et du harcèlement sexuel, respectivement (57,7%) et (42,3%).
Le rapport appelle, par ailleurs, à la mise en place de centres d’accueil et à la généralisation des centres d’écoute à l’échelle nationale, de même qu’une coordination entre l’appareil gouvernemental et les associations féminines de défense des droits de la femme, pour établir un rapport national global sur la violence contre les femmes.
A noter que les femmes analphabètes marocaines représentent 54,4% de la population féminine du pays estimée à environ 18 millions, pour un total de 30 millions d’habitants.

Cookies