PDA

Voir la version complète : Nouveau mouvement d'opposition au "Polisario"?


Page : 1 [2]

ROUMI
06/03/2010, 13h36
Taghiti tu fais des généralités et en plus tu nous sort des aricles vieux de plusieurs années sans même cité les efforts des autorités marocaines et des ONG telque Bayti pour lutter contre ces phénomènes.
Biensur cela existe également chez toi, mais comme tu te voile la face comme d'habitude, car selon toi tous les fléaux de la terre ne peuvent exister que chez le cher voisin de l'ouest.

Je vais te rafraichir la mémoire avec cet article de el Khabar:


Le nombre de ces enfants dans les rues en Algérie est en constante augmentation d’une année à une autre, les résultats de l’étude de la Forem lors du mois de Mai à travers cinq wilayas ont montré que leur nombre a atteint les 20 mille enfants.
Ces enfants sont menacés de mort à tous moment car ils sont confrontés à toute sortes de risques de la rue, à ce sujet les chiffres de l’Unicef ont affirmé que les enfants des rues sont menacés de mort d’un moment à l’autre, ces mêmes chiffres prévoient une période de vie allant de quatre à cinq années, maximum, pour ces enfants des rues.
Le Professeur Mustapha Khayati, Président de l’organisme national de promotion de la santé et du développement de la recherche, invité avant-hier de Fatour Essabah, a abordé la situation des enfants en Algérie, affirmant que son organisme, crée en 1990, avait surtout mis l’accent sur les conditions de vie des enfants surtout les plus démunis d’entre eux et ceux qui n’ont pas de tuteurs. Cet organisme a effectué bon nombre d’études sur le terrain, les dernières étaient entre 2005 et 2006, par lesquelles la Forem a voulu constater un nombre de phénomènes qui se sont répandus ces dernières années, ces études ont concerné la propagation des drogues, le tabac dans les milieux de jeunes en plus d’une étude sur la prostitution des enfants.
Pour ce qui est du phénomène des enfants de rue, le Professeur a affirmé qu’elle menaçait le peuple Algérien vu l’augmentation du nombre de ces derniers d’une année à une autre, les résultats de la recherche de la Forem lors du mois de Mai dans cinq wilayas du pays et qui sont Annaba, Constantine, Tizi Ouzou, Oran et Aïn Defla, et le nombre enregistré va de 15 à 20 mille enfants dans les rues, le professeur ajoutera que le plus dangereux dans la situation est la séparation totale de ces enfants de leur familles.
Soraya Bourouila — El-Khabar

TAGHITI
06/03/2010, 13h37
Tu ne trouve que, par rapport au Maroc et a la Tunisie, qui geographiquement sont tres proches de l'Europe (Surtout le Maroc), les algeriens battent des records dans le hrig?bellati 3lik sahbi: le Hrig n'est pas le problème, tlm dans tous les continents cherchent des cieux meileurs, avec des moyens tantôt légaux, tantôt illégaux, comme par le biais de l'immigration clandestine! Le problème ici mon cher ami desert rose, c'est le hrig des gamins dont la place se trouve sur les bancs de l'école marocaine et non sur la barques de Tanger voire dans des cenctres de détentions en Espagne! (voir l'article plus haut!)

TAGHITI
06/03/2010, 13h41
Je vais te rafraichir la mémoire avec cet article de el Khabar:

D'accord et merci pour ce refraichissement de la mémoire tans que ce n'est pas dans le but de justifier la misére des mineurs au Maroc!

ROUMI
06/03/2010, 13h41
Alors que leurs parents ignorent leur sort, mille cinq cent enfants algériens âgés entre 11 et 18 ans investissent le territoire français clandestinement chaque année.
Ces enfants d’origine algérienne représentent 15 % des 10 000 enfants de 15 autres nationalités, notamment, espagnole, turque, marocaine, tunisienne, sud-africaine et tchadienne.
Le chiffre a augmenté ces dernières années, puisque par le passé, les enfants en situation clandestine ne représentaient que 4 nationalités. Ils sont attirés par l’autre rive méditerranéenne de manière illégale. Le moyen le plus fréquent : se cacher dans des conteneurs à destination de Marseille.
La plupart de ces mineurs sont originaires d’Alger. Ils vivaient à Bachdjarah, Kouba, Bab El-Oued et Beaufraisier . Ils sont considérés par les autorités françaises comme enfants non accompagnés et non assistés pour lesquels le juge des mineurs en France doit intervenir et particulièrement s’ils sont en situation de danger.
Il faut souligner que le chiffre avancé par les autorités françaises ne représentent pas uniquement les clandestins. Certains cas, estime-t-on, sont des enfants de parents divorcés ou victimes d’autres situations plus complexes. L’association française s’occupant de la prévention de l’errance des mineurs sur le territoire français prend en charge l’investigation et la recherche de leur identité dans un délai qui n’excéde pas 6 mois.
Autrement, l’enfant sera placé dans un centre d’assistance sociale par le juge des mineurs. Ces enfants opposent une résistance, selon Mme Dominique Lodwick, directrice de l’Association des jeunes errants (AJE), qui est intervenue lors d’un séminaire portant sur l’enfant en danger moral et physique en Algérie, organisé par le Centre d’information et de documentation sur les droits de l’enfant et de la femme (CIDDEF).
Les enfants refusent, selon elle, de dévoiler facilement leur identité. Il convient de noter qu’en aucun cas, l’enfant n’est expulsé vers son pays d’origine dans « les pires conditions ». « S’ils retournent chez eux de force, un jour, ils reviendront par d’autres moyens », a expliqué Mme Lodwick.
Après que l’enfant a dévoilé son identité, l’association dépêche un représentant en Algérie pour informer les parents. Ce premier contact se déroulera avec la supervision des associations algériennes, insiste l’intervenante. Mais, il faut savoir que ces procédures d’investigation demeurent délicates, sachant que les ministères de la Justice français et algérien ne collaborent pas dans ce domaine.
La démarche de cette association consiste à accompagner les parents et particulièrement les mamans dans la recherche de leurs enfants. Elle consiste également à nouer des relations avec les autorités françaises pour les informer de l’évolution de la situation en France.
Il convient de souligner que les autorités compétentes ne prennent jamais de mesures rigoureuses concernant ces mineurs clandestins. « Chaque enfant a son histoire et ses raisons de fuguer. Nous devons comprendre tous ces facteurs », a noté Mme Lodwick.
Il faut noter qu’un autre nombre important d’enfants ont rejoint la France grâce aux passeports de leurs parents. Ils sont ainsi dans une situation hors procédure familiale. Autrement dit, ces enfants ont, dans un cadre légal, voyagé avec leurs pères qui ensuite les abandonnent volontairement sur le territoire français.
L’intervenante a relevé la nécessité de travailler en coopération avec les autorités algériennes afin de dégager une politique transnationale quant à la prise en charge de ces enfants.
par Nassima Oulebsir, Le Jeune Indépendant




posté par taghiti:
Le problème ici mon cher ami desert rose, c'est le hrig des gamins dont la place se trouve sur les bancs de l'école marocaine et non sur la barques de Tanger voire dans des cenctres de détentions en Espagne! (voir l'article plus haut!)


Désolé de te décevoir mais cela existe egalement du coté est de la frontière.;)

desert_rose
06/03/2010, 13h46
Suivant ta logique nos gammin sont aussi courageux que vos hommes. C'est aussi simple que cela.

Mais je crains que le sujet est bcp plus tragique pour etre traite a ta maniere. Puisque ton pays depasse la Suisse lis ce que poste Roumi en haut. Le titre est:

1 500 mineurs algériens vivent clandestinement en France

(Merci Roumi)

Haroone
06/03/2010, 13h47
Non casa mon ami, ces harrags algériens sont des hommes et les hommes aiment les aventures:lol: tu m'a fait penser à HassanII lah yerehmo fe had nehar, il disait comme toi, les marocains, descendants de ben batouta aimaient l'avanture, pour expliquer le herig :lol: lah yesma7 likom la nta la howa:mrgreen:

TAGHITI
06/03/2010, 13h50
Alors que leurs parents ignorent leur sort, mille cinq cent enfants algériens âgés entre 11 et 18 ans investissent le territoire français clandestinement chaque année.

je suis choqué, je ne le savais pas! merci pour l'article mon ami Roumi!

Mais l'article précisie le chiffre de 1500 à partir de 11 ans jusqu'a 18 ans, il ne précise pas le taux de ces 1500 dont l'âge se situe vers á la fin de la puberté, donc qui ont l'âge de 17 -18 ans, je sais que celá ne justifie pas le Hrig de ces enfants algériens, mais partout dans le monde, l'âge moyen des clandestins se situe entre 18-26 ans!

Le problème se trouve dans le fait de quitter l'école pour survivre et non de l'avoir quitté par échec pour aller tenter sa vie ailleurs! Tu vois la différence?

TAGHITI
06/03/2010, 13h52
.... nos gammin sont aussi courageux que vos hommes. C'est aussi simple que cela.Si tu en tires une certaine fièrté, c'est que tu es malade mon ami! JE vois un peu maintenant où réside le problème des enfants "Chemkara" au maroc: dans la mentalité des adultes! :mad:

desert_rose
06/03/2010, 14h00
Je crois que si les cotes europeennes etaient etait a 14 km la moitie de la population algerienne aurait nage pour l'atteindre, inclus les bebes.

Je te renvois le mirroire. Tu sais pourtant lire.

Si tu en tires une certaine fièrté, c'est que tu es malade mon ami!:mad:

TAGHITI
06/03/2010, 14h11
Je crois que si les cotes europeennes etaient etait a 14 km la moitie de la population algerienne aurait nage pour l'atteindre, inclus les bebes.le jour oú tu débatterais sans être guidé par une certaine haine du voisin, ce jour là il sortirai de toi des choses plus sensées! Allah ychafik mon ami!

desert_rose
06/03/2010, 14h17
Ah mon ami! Tu aimes bien t'attaquer au voisin, mais quand il te tiens le mirroire...

Herraga pas herraga, ici le theme c'est le polisario qui agonise.


le jour oú tu débatterais sans être guidé par une certaine haine du voisin, ce jour là il sortirai de toi des choses plus sensées! Allah ychafik mon ami!

Haroone
06/03/2010, 14h42
revenons au sujet :

http://www.youtube.com/v/D6h0L99wMFc&hl=fr_FR&fs=1&

http://www.youtube.com/v/jVpwD_Ltj9s&hl=fr_FR&fs=1&

http://www.youtube.com/v/eLJzfU1uiwg&hl=fr_FR&fs=1&

http://www.youtube.com/v/xSLFWESwMyg&hl=fr_FR&fs=1&

desert_rose
06/03/2010, 14h47
Haroon, tres interessant merci!
Elle date de quand cette video?

Merci

Cookies