PDA

Voir la version complète : Nouveau mouvement d'opposition au "Polisario"?


Page : [1] 2

desert_rose
05/03/2010, 09h30
Des centaines de tracts distribués dans les camps de Tindouf pour dénoncer la situation dramatique des séquestrés

Tindouf - Des centaines de tracts ont été distribués récemment et pendant trois jours dans les camps de Tindouf, dans le sud de l'Algérie, pour dénoncer la situation dramatique des séquestrés.

Ces tracts, qui émaneraient d'un nouveau mouvement d'opposition au "Polisario", ont été distribués à l'occasion du soi-disant anniversaire de la création de la fantomatique "RASD" et évoquent la situation intenable dans les camps de la honte, appelant à un "changement à tous les niveaux".

"La recrudescence de la corruption au sein de la direction du polisario et l'injustice sociale nous ont poussés en tant qu'opposition à prendre la responsabilité d'une noble mission (), revendiquant le changement réel ", indiquent ces tracts.

Les signataires expriment le "refus de l'exclusion et du clientélisme" et appellent à "rendre justice aux innocents, au triomphe de la liberté d'expression, à l'organisation d'élections libres et transparentes, à l'emploi et à la promotion des jeunes".

Ces tracts ont été distribués dans tous les camps et dans les lieux des soi-disant festivités et du secrétariat général du polisario, QG du dénommé Mohamed Abdelaziz, dans les locaux de la police et les lieux d'accueil des étrangers.

Ils ont eu un large écho auprès des séquestrés de Tindouf, en dépit des efforts déployés en vain par les sbires du "polisario" pour effacer toute trace de ces documents.

MAP

superviseur
05/03/2010, 12h16
c'est tracts sont fais par les makhaznia de M6 les camps des refugiés sahraouis a tindouf sont pas des camps de la honte mais c'est des camps de (erfed rasek ya ba ) les parole de monsieur le president abdelaziz bouteflika

desert_rose
05/03/2010, 22h03
Si le Makhzen arrive a organiser de telles chose au fin fond de tindouf j'en serais ravi. Mais je crains que ce serait un truc effectivement de refugies qui apres 35 ans (!) en ont vraiment marre de l'etouffement et de l'impuissance du Poliz.

c'est tracts sont fais par les makhaznia de M6

Focus
05/03/2010, 22h06
Apres de 35 de confiscation des droits des sahraouis, il faut qu'un jour il y ai une autre voie, apres tout la republique sahraouie n'est elle pas democratique? meme avec un president à vie? :mrgreen:

houari16
05/03/2010, 22h07
Ces tracts, qui émaneraient d'un nouveau mouvement d'opposition au "Polisario",

personne ne croit plus la MAP :lol:

icosium
05/03/2010, 22h11
Poisson d'avril de la MAP :)

TAGHITI
05/03/2010, 22h25
Apres de 35 de confiscation des droits des sahraouis, il faut qu'un jour il y ai une autre voie, apres tout la republique sahraouie n'est elle pas democratique? meme avec un president à vie? :mrgreen:

Ce n'est pas logique du tout, ce n'est pas maintenant, aprés que le monde se réveille sur ce conflit qui dure depuis 35 ans, que les sahraouis allaient renoncer á leur voie, celle de la lutte pour leurs droits longtemps ignorés par le Maroc, ce n'est maintenant aprés que les institutions et organisations internationales épinglent le royaume sans cesse!

Focus
05/03/2010, 22h31
Quand on voit comment le polisario respecte les droits des sahraouis alors qu'ils sont dans les camps et dans un pays tiers, on a pas de mal à imaginer ce qu'ils seraient dans un Etat sahraoui.

desert_rose
05/03/2010, 22h32
Mon ami, apres 35 avec le meme homme au sommet du polz, on peut bien imaginer q'ils veulent un peu de changement. Meme la patience des sahraouis vient a son terme. Surtout que de l'autre cote ils apprennent que le Royaume leur fait des offres tres, tres interessantes, et que avec ce Royaume, ils viveraient bcp mieux que sous la botte du polisario et dans la poussiere de tindouf.

Ce n'est pas logique du tout, ce n'est pas maintenant, aprés que le monde se réveille sur ce conflit qui dure depuis 35 ans, que les sahraouis allaient renoncer á leur voie, celle de la lutte pour leurs droits longtemps ignorés par le Maroc, ce n'est maintenant aprés que les institutions et organisations internationales épinglent le royaume sans cesse!

TAGHITI
05/03/2010, 22h40
Quand on voit comment le polisario respecte les droits des sahraouis alors qu'ils sont dans les camps

Tu sais que dans ces pauvres camps, où la scolarisation est non seulement obligatoire, mais trés réuusie, le taux d'analphabétisme est beaucoup moins que dans tout le royaume réuni? Juste un exemple pour secouer ta mémoire!

desert_rose
05/03/2010, 22h44
Tu veux changer de sujet et comparer maintenant la gestion de quelques 95000 personnes, reunies sous des tentes a celle de 35 millions dans un geogrpahie diversifiee et difficile?

Le sujet est que les sahraouis on en marre, et s'ils sont alphabestisee et bien raison de plus de ne pas leur imposer le meme brezidan qui regne depuis 35 ans. Ils sont trop intelligent pour l'accpeter lui et son system de statut-quo.

icosium
05/03/2010, 22h59
Ils ont eu un large écho auprès des séquestrés de Tindouf, en dépit des efforts déployés en vain par les sbires du "polisario" pour effacer toute trace de ces documents.

Désolé desert_rose mais ca sent la propagande :)

TAGHITI
05/03/2010, 23h02
Désolé desert_rose mais ca sent la propagande

Une bonne propagande se fait sur la base de faux arguments, lui c'est un cri de secours, meskine il n'a que du vent pour tapper dessus:)

bonne nuit les amis!

Focus
05/03/2010, 23h09
Tu sais que dans ces pauvres camps, où la scolarisation est non seulement obligatoire, mais trés réuusie, le taux d'analphabétisme est beaucoup moins que dans tout le royaume réuni? Juste un exemple pour secouer ta mémoire!

Et tu sais aussi, que l'idh au sahra fait parti des meilleurs au Maroc? Les gesticulation algerienne pour creer un etat au sud du Maroc, n'y feront rien du tout, le Maroc agit sur le terrain pour se developper. Et ca ira de mieux en mieux avec une gestion de proximité. La verité c'est qu'Alger à misé sur le mauvais cheval et se retrouve finalement avec des dizaine de milliers d'individu dont une bonne part armés sur son sol et qui sont une eventuelle source d'instabilité. Alors que du coté du sahara marocain/occidental, il n'y a pas d'emeutes walou, la paix, meme pendant l'episode aminatou, on a pas vu d'independantistes descendre dans les rue profitant de la couverture mediatique internationale pour embarrasser le Maroc.

halim kbir
05/03/2010, 23h16
Quand on voit comment le polisario respecte les droits des sahraouis alors qu'ils sont dans les camps et dans un pays tiers, on a pas de mal à imaginer ce qu'ils seraient dans un Etat sahraoui.
a qui la faute

Focus
05/03/2010, 23h20
au polisario lui meme et son sponsor, mais bon c'est le prix à payer quand on veut jouer les Ché, encore faut il l'assumer.

halim kbir
05/03/2010, 23h22
Quand on voit comment le polisario respecte les droits des sahraouis alors qu'ils sont dans les camps et dans un pays tiers, on a pas de mal à imaginer ce qu'ils seraient dans un Etat sahraoui.
fallait pas les bombardé ,les chassés et les humiliés vous vouliez meme leurs extermination , ils n'ont eu leurs salut que par l'algerie

vous osez encore pavané ici ,

halim kbir
05/03/2010, 23h27
au polisario lui meme et son sponsor, mais bon c'est le prix à payer quand on veut jouer les Ché, encore faut il l'assumer

les polisarios sont des hommes des vrais , vous vous devez votre salut qua la france de l'assistanat donc un pays d'assistés

les vrais guerriers que sont le polisario , la preuve votre mur jumeau des juifs vous protegés de leurs attaques pas de quoi etre fier vraiment

nous on colonise personne et surtout pas un peuple sans armes sans defense la ai toute la difference

ayoub7
05/03/2010, 23h45
fallait pas les bombardé ,les chassés et les humiliés vous vouliez meme leurs extermination , ils n'ont eu leurs salut que par l'algerie

Voila fallait pas bombarder, maintenant le polisario et l'armee algerienne sont obligés de "proteger" les sahraouis en les affamant, sequestrant, torturant, et en assssinant ceux qui essaient de s'enfuir. Faut comprendre Focus, c'est pas la faute d'Alger, c'est la faute au Maroc, il veut pas se couper en deux pour donner a ces derniers un pays neuf.... En attendant donc, ils ont carte blanche pour faire de l' "animation" dans les camps de la honte.

ayoub7
05/03/2010, 23h48
les polisarios sont des hommes des vrais

les vrais guerriers que sont le polisario , la preuve votre mur jumeau des juifs vous protegés de leurs attaques pas de quoi etre fier vraiment

nope, les hommes, les vrais se battent, ils n'envoient pas des lettres sans reponse.

, vous vous devez votre salut qua la france de l'assistanat donc un pays d'assistés

Venant d'un pays qui depend a 90% d'autres pays, dixit l'ancien ambassadeur americain, l'Algerie sans le petrole serait le Zimbabwe, je trouve ton propos risible.



nous on colonise personne et surtout pas un peuple sans armes sans defense la ai toute la difference

nope votre gouvernement se cache derriere une guerilla impuissante, c'est pire, on appelle ca de la lachete.

Focus
05/03/2010, 23h50
les polisarios sont des hommes des vrais , vous vous devez votre salut qua la france de l'assistanat donc un pays d'assistés

les vrais guerriers que sont le polisario , la preuve votre mur jumeau des juifs vous protegés de leurs attaques pas de quoi etre fier vraiment

nous on colonise personne et surtout pas un peuple sans armes sans defense la ai toute la difference

Oui le polisario sont des hommes, le Maroc toutou de la France, l'Algerie abrite le polisario a nom de ses principes et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu...

Focus
05/03/2010, 23h56
Voila fallait pas bombarder, maintenant le polisario et l'armee algerienne sont obligés de "proteger" les sahraouis en les affamant, sequestrant, torturant, et en assssinant ceux qui essaient de s'enfuir. Faut comprendre Focus, c'est pas la faute d'Alger, c'est la faute au Maroc, il veut pas se couper en deux pour donner a ces derniers un pays neuf.... En attendant donc, ils ont carte blanche pour faire de l' "animation" dans les camps de la honte.

lol ca me fait penser à la propagande US quand ils racontaient à tout le monde que leurs bombes visaient à liberer les irakiens de la dictature de Saddam. Ici c'est pareil, gallek l'Algerie garante des principes protege les sahraouis du mechant Maroc, alors que cette derniere fait tout pour entraver le reglement du conflit et en parallele, envoit l'armée tirer à balle reelle sur les kabyles qui manifestent pour plus de consideration.
En tout cas j'ai encore jamais vu un pays se diviser en deux à une organisation qui fugue dans un autre pays.

houari16
06/03/2010, 00h02
posté par ayoub7

l'Algerie sans le petrole serait le Zimbabwe,

un don du ciel ! Si Dieu avait voulu aurait poussé tous les gisements vers Amir El Mouminine commandeurs des croyant :lol: ?

nope votre gouvernement se cache derriere une guerilla impuissante, c'est pire, on appelle ca de la lachete.

la lâcheté inscrite noir sur blanc dans l histoire régionale contemporaine ..

1-l agression lâche en 63 , dans le cadre du Grand Maroc

2- l agression lâche dans le cadre du Grand Maroc en envahissant le SO par force pour faire fuir les autochtones... ,ce que vous aimez les appeler maintenant " séquestré "

PS : la monarchie alaouite expan sioniste pays actuellement les conséquences de sa lâcheté .point barre !

casacapital
06/03/2010, 03h11
Tu sais que dans ces pauvres camps, où la scolarisation est non seulement obligatoire, mais trés réuusie, le taux d'analphabétisme est beaucoup moins que dans tout le royaume réuni? Juste un exemple pour secouer ta mémoire!une tete pleine et un ventre vide?? et puis leducation labas est géré par le HCR, les poliz n'ont aucun merite!! et ne me dit surtout pas que c'est grace a lalgerie, ca serait ridicule!!

1-l agression lâche en 63 , dans le cadre du Grand Maroc

2- l agression lâche dans le cadre du Grand Maroc en envahissant le SO par force pour faire fuir les autochtones... ,ce que vous aimez les appeler maintenant " séquestré "

PS : la monarchie alaouite expan sioniste pays actuellement les conséquences de sa lâcheté .point barre ! ne parle pas d'agression!!!, l'irak a agresser le petit koweit, aprés les etats unis ont agressé l'irak... mais le maroc a donné une raclé a l'algerie en 63 ce qui n'est pas une agresion mais juste une petite correction. aprés le maroc a viré les parasites du poliz dans les 80's !! en 63 l'algerie avai cru que sa pseudo revolution allait tout lui permettre mais la rappel a l'ordre l'a sorti de l'euphorie!!



les polisarios sont des hommes des vrais , vous vous devez votre salut qua la france de l'assistanat donc un pays d'assistés

les vrais guerriers que sont le polisario , la preuve votre mur jumeau des juifs vous protegés de leurs attaques pas de quoi etre fier vraiment
question de valeurs!! au maroc on n'aime pas les lossers du genre polisario, c'est des fachline; et leur ideologie, leurs valeurs guerrieres a la con sont périmés; le polisario '(l'algerie) vit encore a l'heure de la decolonisation et de la lutte alors que le monde est a la globalisation et qu'il ya de nouvelles valeurs (flexibilité, pragmatisme, adaptation...) . l'algerie ne comprend les rapports entre peuples qu'a travers le prisme de la colonisation, c'est pour ca que tu dis a tort que le maroc colonise les sahraouis alors qui leur a rendu service en les debarassant des espagnols et en les assimilant au maroc!! sinon toutes les minorités au monde devraient avoir droit a une independance ce qui est ridicule!!

nous on colonise personne et surtout pas un peuple sans armes sans defense la ai toute la differencel'algerie ne colonise personne parceque dans la tete de l'algerien les stigmates de la colonisation francaise qui a duré plus d'un siecle vous font toujours tres mal, un colonisé ne colonise jamais; marqué au fer rouge de la france, l'image du forcat, de l'indigene jamais elle ne s'efface et chaque fois que quelqu'un parle de colonisation l'algerie se croit concerné!! et puis pourquoi l'algerie ne fait rien pour les tchetchenes et les kosovars qui ont subi un veritable genocide??

TAGHITI
06/03/2010, 11h36
une tete pleine et un ventre vide??

c'est tjrs mieux que d'avoir les deux vides:)
Je connais des gamins qui ont dû quitter l'ecole pour aller chercher quoi manger et faire manger leur familles!

ROUMI
06/03/2010, 12h43
c'est tjrs mieux que d'avoir les deux vides:)
Je connais des gamins qui ont dû quitter l'ecole pour aller chercher quoi manger et faire manger leur familles!


Tu parles des jeunes algériens sans papiers qui vendent des cigarettes sur le boulevard Barbès.:22:

casacapital
06/03/2010, 13h02
c'est tjrs mieux que d'avoir les deux vides

non les sequestrés sahraouis en algerie souffrent de malnutrition!!! c'est en rien comparable avec les sahraouis marocains qui ont l'idh le plus élevé de la zone mena!!


Je connais des gamins qui ont dû quitter l'ecole pour aller chercher quoi manger et faire manger leur familles!

les harragas algeriens??

TAGHITI
06/03/2010, 13h18
Tu parles des jeunes algériens sans papiers qui vendent des cigarettes sur le boulevard Barbès.non Roumi, ces jeunes algériens dont tu parles ont étés renvoyés de l'école par échec scolaire et non par la faim! la scolarisation étant obligatoire chez ns!
Je parle des gamins de la rue, les Chemkara

Les jeunes qui ont investi l’espace rue ont le profil suivant :
•Age : 7 à 18 ans
•Sexe : fille ou garçon
•Nationalité : marocaine
•Origine : bidonvilles ou quartiers populaires surpeuplés, rural
Parents : désunis ou mal unis, illettrés
•Education : violence importante
•Fratrie : nombreuse
•Condition de vie : très modeste, misérable
•Niveau scolaire : 0 à 2 années d’enseignement primaire
•Expériences professionnelles : apprentissages divers correspondant plutôt à une exploitation économique chronique, voire esclavagisme
•Qualités : témérité, intelligence de survie
•Loisirs : rue
•Perspectives futures : immigration

Ils n’ont parfois que six ans. Sans soutien familial, victimes de la négligence des adultes ou d’abus révoltants. Les enfants de la rue investissent la voie publique et y travaillent pour survivre. Les pouvoirs publics et les organisations non gouvernementales nourrissent une opinion différente quant aux statistiques de ce phénomène.

Les enfants de la rue, « chemkara » comme on les appelle cruellement au Maroc, vivent souvent dans des conditions déplorables et sont exposés à des abus de toutes sortes (exploitation, la prostitution, l’exclusion sociale etc.). Ils ne connaissent pas les vraies joies de l’enfance. Complètement oubliés et marginalisés par la société, ces enfants trouvent dans la rue un refuge et y fuient la violence et la misère pour y trouver violence et misère.

La société civile a mis en place des actions pour subvenir aux besoins de ses enfants (nourriture, vêtements, soins, éducation, formation…) et mettre fin à ce fléau qui frappe de plus en plus les villes marocaines. Les chiffres ne sont pas précis on nous parle de quelques milliers mais les associations qui travaillent sur ce problème parlent de plus et évoquent des chiffres alarmants.

L’aggravation de ce fléau est due à la paupérisation croissante, la recrudescence du divorce et l’existence d’un nombre non négligeable de mères célibataires. Les parents des enfants de la rue sont démissionnaires, ils ne savent plus jouer leur rôle. Résignés, ils attendent l’assistance de l’Etat, acteur quasi-absent dans ce combat. L’enfant est devenu une source de revenu pour les parents démunis, ces derniers engagent leurs enfants dans le travail à des âges précoces.
Les organisations internationales classent les enfants de la rue en trois groupes :

Les enfants qui ont conservé une relation constante avec leur famille c’est-à- dire qu’ils vivent avec leur famille dans la rue
Les enfants qui travaillent dans la rue, y passent leurs journées et une partie de la nuit, mais qui gardent un contact permanent avec leur famille qui possède un domicile, même précaire. Le travail de ces enfants dans la rue est souvent un apport économique non négligeable à la famille. Leur présence dans la rue est également liée à de graves problèmes familiaux.
Les enfants démunis, qui n’ont plus aucun contact avec leur famille ce qui constitue les situations les plus critiques.
Avec la marginalisation et la stigmatisation sociale, les enfants de la rue sont exposés aux risques du passage à la délinquance. Ils deviennent de plus en plus attachés à la rue et se trouvent contraints à une logique de survie au jour le jour. Ils cherchent leur intérêt immédiat par n’importe quels moyens.

Agir pour sortir ces enfants de la rue est donc indispensable pour assurer à terme leur sécurité ainsi que leur avenir. Plusieurs acteurs associatifs s’accordent à dire que c’est possible. Ils ont mis en place des actions qui ont fait leurs preuves depuis longtemps : le rétablissement d’une relation de confiance avec ces enfants et une réinsertion sociale adaptée à chaque cas.

TAGHITI
06/03/2010, 13h24
les harragas algeriens??Non casa mon ami, ces harrags algériens sont des hommes et les hommes aiment les aventures:
je parle des gamins marocains, d'á peine 8 ans et plus, des mineurs donc, qui se trouvent retenus dans des centres des réfuges en Espagne! C'est malheureux!


Officiellement, ils sont près de 4738 Marocains mineurs retenus dans des refuges en Espagne. Certains ont tenté la traversée du Détroit avant l’âge de huit ans. Les autres, ceux qui ont réussi à se fondre dans la société espagnole, sont confrontés à de sombres destinées. Ils sont aujourd’hui exploités sexuellement ou vendus à des trafiquants d’organes humains. Dans le meilleur des cas, ils sont utilisés à vil prix dans les manufactures des capitales industrielles et subissent les pires humiliations.

Le Maroc et l’Espagne signeront fin décembre ou début janvier un accord sur le rapatriement des enfants marocains entrés clandestinement en Europe.

Cela n’a que trop duré. Chaque année, depuis une décennie, des centaines de mineurs marocains entrent clandestinement en Espagne et parfois réussissent à passer vers un autre pays de l’Union européenne. Ces enfants, âgés parfois de huit ou dix ans, risquent leur vie et sont confrontés à la pauvreté, à l’exploitation, à la discrimination sociale et à une vie dangereuse dans des villes sans attache.

Il y aurait officiellement en Espagne un peu moins de 5.000 enfants non accompagnés recensés et accueillis dans des centres d’hébergement provisoire. Mais sur tout le territoire espagnol, des centaines d’autres mineurs marocains font partie de projets éducatifs dans des services sociaux et ne peuvent, selon José Chamizo du Gouvernement andalou, “être rapatriés à moins que leurs parents ne les réclament officiellement auprès de Madrid”. Dans la réalité, le nombre exact des mineurs marocains qui ont réussi la traversée et qui se sont évanouis dans la nature est bien plus élevé, plus dramatique qu’on ne le suppose et il y a tout lieu de s’inquiéter du sort qui leur est réservé.

Des mesures draconiennes jusqu’en 2003

En 2002, pas moins de 2.200 enfants, dont l’âge était compris entre 13 et 15 ans, ont transité par les refuges de l’Andalousie. En termes de statistiques, l’Andalousie accueille le plus grand nombre de mineurs marocains “arrêtés” et “placés” dans les centres d’accueil, soit près de 400 enfants. Ce sont les îles Canaries qui la suivent avec un nombre légèrement inférieur. Ensuite, sur la liste, viennent les enclaves de Ceuta et Melilia avec près de 200 enfants chacune, suivies de la ville de Madrid. Mais les enfants retrouvés dans les rues des grandes villes sont le plus souvent reconduits vers l’Andalousie ou vers Ceuta et Melilia. Dans toutes les autres régions de la péninsule, les centres d’accueil ont été ouverts pour accueillir les mineurs arrivés clandestinement sur le continent.

Selon les conseillers éducatifs joints par téléphone à Cadiz, “ces mineurs ne veulent jamais donner leur identité ni l’adresse de leur famille au Maroc. Ils affirment tous être des orphelins et ne pas connaître leurs géniteurs ”.

Lorsque la police espagnole localise un enfant étranger dans la rue, elle le présente devant le tribunal pour mineurs qui ouvre une enquête pour déterminer si l’enfant est sans accompagnateur et s’il est possible de lui appliquer la loi sur l’abandon des enfants. Les petits clandestins seront alors pris en charge par le service de protection des mineurs espagnol qui leur délivre un permis de résidence temporaire valable jusqu’à l’accomplissement de leurs dix-huit ans.

Mais l’Espagne s’est souvent comportée différemment avec les mineurs clandestins. A preuve, Madrid a réussi à expulser régulièrement vers le Maroc des centaines d’enfants en les faisant transiter par l’Andalousie, puis Ceuta ou Melilia qui représentent le dernier stade de leur voyage avant leur rapatriement. Ainsi selon des données apportées par des ONG espagnoles, les autorités ont procédé rien qu’à Melilia, entre juillet 2001 et février 2002, soit huit mois sur la longue décennie de l’immigration clandestine, à pas moins de 70 vagues de rapatriement de mineurs marocains. Presque une moyenne de deux opérations d’expulsion d’enfants par semaine… Bien que les autorités espagnoles aient appelé ces expulsions des “mesures de réintégration familiale”, il s’avère que ces enfants ont le plus souvent été relâchés dans la nature, côté marocain, et non pas remis aux autorités ou à leurs familles, ce qui constitue une flagrante violation de la législation espagnole. La Conseillère du Bien-être social de Melilia avait reconnu, en janvier 2002, que 72,2 % des rapatriements et réintégrations familiales avaient échoué à Melilia.

Victimes des grandes mafias

Par ailleurs, durant toutes ces années, Madrid a eu une interprétation malicieuse de l’article 172 du Code civil espagnol, lorsque l’instruction évoquait le “chômage” pour les cas des enfants de seize et dix-sept ans en considérant que ces derniers bénéficiaient déjà à cet âge dans leurs pays d’origine d’une vie “indépendante”. Ce qui permettait à bon nombre de mineurs, qui n’avaient souvent pas atteint l’âge de seize ans mais que l’enquête de reconnaissance de l’age des clandestins déterminait comme tels, de ne pas profiter des lois de protection des enfants et d’être expulsés de facto du territoire espagnol.

L’immigration des mineurs alimente les réseaux des mafias européennes et constitue une véritable manne pour l’endoctrinement et l’exploitation des jeunes Marocains. Si, dans le meilleur des scénarios, ces enfants finissent exploités pour un travail au noir par des employeurs sans scrupule, dans les usines, les maisons particulières ou les centres agricoles, beaucoup d’entre eux tombent entre les mains d’organisations criminelles. Selon José Chamizo, le vrai problème de l’immigration des mineurs réside dans les nombreux cas d’enfants restés à ce jour clandestins “dans les rues et sont victimes de la prostitution et de la drogue”.

Convoités par les ****rastes et les mafias européennes, ils finissent dans des réseaux de prostitution masculine à Madrid, Barcelone ou une autre ville européenne. Ils deviennent aussi les victimes silencieuses des films pornographiques qui circulent sous le manteau dans les grandes capitales du monde, des objets sexuels dont on abuse et qu’on bat à l’écran.

Plus inquiétant, le rapport officiel de l’UNICEF déclare en 2003 que “les enfants sont utilisés comme marchandise humaine pour les transplantations d’organes par des réseaux de trafiquants implantés également en Espagne, et dans d’autres pays de l’Europe de l’Est, de l’Amérique Latine, aux Etats-Unis, en France et en Allemagne”. Il y a quelques années, même son de cloche, la justice brésilienne avait parlé à l’occasion d’un démantèlement d’un réseau international de vendeurs d’organes, “de ramifications en Equateur, au Pérou, en Espagne, au Maroc, en Suède et en Israël”. Selon toute vraisemblance, les enfants sont assassinés avant d’être démembrés pour la conservation de leurs organes dans des banques d’organes.

Un dossier prioritaire

Pendant la réunion de Marrakech des 8 et 9 décembre courant, l’une des priorités des deux délégations fut de trouver une solution définitive à l’immigration clandestine des enfants. La commission menée par José Maria Aznar avait prévu de revenir à Madrid avec un accord de base et le ministre de l’Intérieur Angel Acebes avait déclaré, avant son arrivée dans le royaume, que tout était prêt et que le dossier était en bonne voie.

Si l’accord est “scellé”, le mémorandum, en cours d’étude technique, sera signé par les deux parties fin décembre ou début janvier 2004, à l’occasion de la prochaine réunion mixte qui se tiendra à Madrid. Cette rencontre permettra de définir les différentes stratégies qui seront mises en place par le Maroc et par l’Espagne.

Selon des sources concordantes, l’accord qui sera bientôt signé prévoit l’expulsion des Marocains de moins de dix-huit ans du territoire espagnol et leur réinsertion dans leurs familles au Maroc, lorsque celles-ci existent ou sont localisables. Dans le cas contraire, les enfants seront placés sous la tutelle des services sociaux marocains. Et dans ce sens, il semblerait que des décisions importantes aient déjà été prises par les autorités marocaines, à savoir la création de deux centres pour mineurs à Tétouan et à Nador.

A leur retour au pays natal, la grande tâche pour le Royaume sera donc d’ouvrir des enquêtes pour retrouver les parents ou les tuteurs légaux des enfants, de les réinsérer et de les convaincre à rester au pays.

La Gazette du Maroc

desert_rose
06/03/2010, 13h28
Hay hay hay, romantsime hada!

Tu ne trouve pas que tu es entrain d'insulter tes compatriotes les plus demunis et les plsu fragiles?

Tu ne trouve que, par rapport au Maroc et a la Tunisie, qui geographiquement sont tres proches de l'Europe (Surtout le Maroc), les algeriens battent des records dans le hrig?

Surtout quand on sait combien vous preferez vivre seuls sans cette p*** de France?

La raison vous a quittes mon ami!

Non casa mon ami, ces harrags algériens sont des hommes et les hommes aiment les aventures:

Cookies