PDA

Voir la version complète : La Chine veut s'attaquer aux inégalités sociales


nassim
05/03/2010, 22h36
Dans un contexte économique «fragile», le premier ministre Wen Jiabao cherche à préserver la stabilité de la Chine. Le premier ministre chinois l'avait dit aux internautes il y a une semaine : si l'année 2009 a été la plus «difficile» depuis longtemps, celle qui s'ouvre sera la plus «complexe». Vendredi, en ouvrant la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire, qui va durer dix jours, Wen Jiabao a averti que la reprise de l'économie restait «fragile». Et défini comme priorité la réduction des inégalités sociales pour préserver la stabilité politique du pays.

Le discours qu'il a tenu devant les 3.000 délégués réunis au Palais du Peuple veut proposer une voie médiane, entre les deux camps qui opposent les responsables chinois. Ceux qui s'inquiètent des effets pervers du plan de relance, de la hausse des prix de l'immobilier, des risques d'inflation et de surchauffe. Et ceux qui estiment qu'il ne faut pas changer de cap, pour ne pas menacer la croissance revenue.

«Changer le mode de développement économique»

Tout en assurant du maintien d'une politique fiscale vigoureuse, Wen Jiabao a annoncé un ralentissement du crédit et mis en garde contre des «risques latents» dans le secteur bancaire. Il a réaffirmé la nécessité de «changer le mode de développement économique» pour doper une demande intérieure encore insuffisante. La prudence reste de mise, puisque le déficit budgétaire ne dépassera pas le seuil des 3 % du PIB.

Si Wen Jiabao a fixé de nouveau un objectif de croissance de 8 %, considéré comme minimal pour créer suffisamment d'emplois, il a reconnu que cette richesse devait impérativement être mieux répartie. Tout en cherchant à agrandir «le gâteau des richesses», on doit «veiller à un partage équitable de celui-ci». De gros efforts vont être faits pour la protection sociale et le développement rural. Le premier ministre a annoncé une hausse de 8,8 % des dépenses sociales et de 12,8 % des investissements en zone rurale. Très symboliquement, ces chiffres sont supérieurs à ceux du budget de la défense, qui n'augmentera que de 7,5 %, contre 14,9 % l'an dernier.

«Réunification pacifique»

Selon les chiffres officiels, le fossé entre urbains et ruraux ne cesse de se creuser. Les citadins ont eu des revenus 3,33 fois supérieurs à ceux des habitants des campagnes en 2009, alors que ce ratio était de 1,82 en 1983. Une réforme du hukou, ce permis de résidence intérieur qui sépare ces deux mondes, est ainsi à l'étude (lire ci-dessous). Mais cette révolution se fera très prudemment, en commençant par des villes pilotes.

Le premier ministre a aussi affirmé la volonté de Pékin d'avancer dans le développement des relations avec Taïwan et de promouvoir «la réunification pacifique de la patrie». Avec notamment le souhait de signer un vaste accord économique qui doit réduire les barrières douanières entre l'île et le continent.

source : Le Figaro

Cookies