PDA

Voir la version complète : Saadane : " Je ne suis pas inquiet du tout ".


RoboCop
06/03/2010, 08h01
Après la lourde défaite en match amical face à la Serbie

Le sélectionneur national Rabah Saadane est resté "calme et serein" malgré la lourde défaite essuyée par l’Algérie face à la Serbie (0-3) en match amical mercredi soir au stade du 5 juillet devant plus de 60.000 spectateurs, sortis déçus par la prestations des Verts. "Je ne suis pas inquiet du tout. Je sais qu’il y a beaucoup de joueurs qui sont actuellement en méforme. On avait joué avec ce qu’on avait sous la main durant ce stage, mais pas avec le dispositif qu’on a voulu faire malheureusement." a déclaré Saadane.

Pour leur première sortie après l’honorable participation à la Coupe d’Afrique des Nations 2010 en Angola, les partenaires de Madhi Lacen, dont c’était le baptême de feu avec les Verts, sont passés complètement à côté de leur sujet face à une grande équipe de Serbie, qui s’est imposée sans forcer son talent. Une défaite certes amère pour le nombreux public qui a fait le déplacement, mais plus au moins prévisible, au vu des conditions de préparation de l’équipe. "Le stage a été trop court, ce n’est pas les meilleurs moyens de concentration. Je pense qu’il y a beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre amicale. Sincèrement, un stage de préparation en Algérie est très difficile à gérer, c’est difficile de ce concentrer ici en Algérie, même pour un match amical" a regretté le coach national. Outre la durée très courte du stage, à peine deux jours et les conditions difficiles de préparation sur le plan de la concentration, Rabah Saadane, a été contraint de composer avec les nombreuses absences de joueurs cadres pour de raisons diverses. Aux absences de Meghni, Bouazza et Saifi non retenus pour cette rencontre pour cause de blessures, est venue s’ajouter la défection de dernière minute de Madjid Bougherra et Amri Chadli, fiévreux quelques heures avant le début de la rencontre. Il faut dire également que le manque de temps de jeu de certains joueurs cadres avec leurs clubs européens depuis leur retour de la CAN-2010, n’est pas fait pour arranger les affaires du sélectionneur national, qui a besoin de joueurs compétitifs. Face à la Serbie, des joueurs comme Karim Ziani, Anter Yahia ont souffert en raison du rythme du jeu imposé par les hommes de Radomir Antic et ont été loin de leur forme. "C’est vrai que c’est un réel problème. On va suivre les joueurs à travers leurs clubs d’ici la fin de la saison. Ce n’est pas le match contre la Serbie qui va être la référence pour fignoler la liste des vingt-trois joueurs devant prendre part à la Coupe du Monde en Afrique du Sud", a expliqué Saadane qui insiste sur le travail pour remédier aux insuffisances criantes constatées face à la Serbie. "Je pense qu’il faut se remettre au boulot, cette défaite est une bonne chose pour tout le monde, et dire que voila le haut niveau mondial avec une bonne équipe de Serbie, bien soudée, bien en place. Il faut travailler très dur pour arriver à ce niveau là", a conclu Saadane. En attendant le prochain stage et le match amical contre l’Eire à Dublin le 28 mai prochain, le patron des Verts devra revoir sa copie dans l’optique du Mondial sud africain.

El Watan.

houmaiz
06/03/2010, 08h50
Saadane : " Je ne suis pas inquiet du tout ".
Que lui faut pour s'inquiéter alors ?

chemic19
06/03/2010, 11h32
Que lui faut pour s'inquiéter alors

encaisser le plus grand nombre de buts dans l'histoire.

absente
06/03/2010, 12h17
Saadane : " Je ne suis pas inquiet du tout"
ham ydahek w ham ybaki

ROUMI
06/03/2010, 13h02
Saadane : " Je ne suis pas inquiet du tout"


Il me fait rappeler dans son optimisme aveugle le sélectionneur Domenech. En effet, malgré toutes les critiques sur l'équipe de france, il se permet de clamer haut et fort que "tout va bien madame la marquise", le principale c'est la qualification à la coupe du monde.

lonesome
06/03/2010, 15h06
200 briques par mois,plus les primes en euro,plus les voyages en first et 5 etoiles,plus les "djeich chaab maak ya ssadane" des gueux qui passent des nuits blanches sur l'asphalte pour esperer voir leur equipe se faire balloter par le premier venu,alors pourquoi voudrions-nous qu'il s'inquiete ? laissons le pavoiser.

Gironimoo
06/03/2010, 15h20
Saadane : " Je ne suis pas inquiet du tout ".

quel aghyul celui là :rolleyes: ... mais le plus aghyul est celui qui la désigné ... car franchement wallah il n'a même pas le niveau pour entrainer en championnat national ... mais c'est l'entraineur du "système" on dirait plus un colonel ou général qu'un coach
maintenant pensent-ils que ce n'est pas très "chevaleresque" de le virer a quelque mois du mondial c'est possible ... mais le mondial est déjà sacrifié.
le vrai travail commencera avec son successeur.

Gironimoo
06/03/2010, 15h21
Il me fait rappeler dans son optimisme aveugle le sélectionneur Domenech.
mais bien sure on là dit et redit saadane et domenech même combat :lol:

booomer
06/03/2010, 15h27
mais tous le monde est u expert maintenant,tous sur le dos de saadan,mais il faus etre realiste c une equipe en construction et en un temps tres court a donnee bcps de resultat alors laisser le finir le job svp,si on continu comme ca y aura pas de sport en algerie rien de rien ,un peu de sagesse svp

lonesome
06/03/2010, 15h33
Une equipe en construction dis-tu ? alors le mondial prochain ça sera comme la CAN une periode de preparation ?
La construction en algerie on connait! c'est comme le metro d'alger ça fait trente ans et c'est pas encore fini !
sans rancune l'ami.

Gironimoo
06/03/2010, 15h38
mais tous le monde est u expert maintenant,tous sur le dos de saadan,mais il faus etre realiste c une equipe en construction et en un temps tres court a donnee bcps de resultat alors laisser le finir le job svp,si on continu comme ca y aura pas de sport en algerie rien de rien ,un peu de sagesse svp
ces débâcles a répétition sont clairement le fruits de mauvais choix tactique donc entièrement la faute du coach !!! avec les joueurs actuels il y'avait un bon coup a jouer ...
yew c'est de saadan dont parle !!! on le connait très bien ... il a failli ré-entrainer l'EN a mainte reprise depuis 1986 et 2004 ... on commence a évoquer son nom au niveau de la fédération quand on ne trouve pas de coach ... lui il est toujours dispo telle une roue de secoure ... mais maintenant y'a de quoi en avoir marre de lui.

DJAMY
06/03/2010, 15h49
avec les joueurs actuels il y'avait un bon coup a jouer ...
quels joueurs exactement ??? des yahia et hallich qui marchent sur le terrain,des mansouri ,yebda ,tres effacè,un ziani catastrophique,vous avez vu la prestation de nos joueurs??? une prestation quelconque
je crois plutot que tomber sur l'entraineur est devenu un sport national chez nous , a mon avis ,pour le match de la serbie,les joueurs n'ont rien fait non plus pour gagner ,les joueurs doivent énormément travailler dans leurs clubs et gagner leur places ,tout le monde est a court physiquement et leur mise a l'ecart ds des clubs moyens en europe est plus que justifièe .
la veritè est qu'on as une equipe faite de joueurs moyens et qui n'ont pas encore le niveau mondial qui n pas du tt le meme niveau que l'egypte,mali,angola..... et ou on peut briller que si on bosses tres dur .
notre equipe a seulement eu connaissance cette fois qu'il faut encore apprendre pour esperer briller au mondial

DZone
06/03/2010, 17h15
«Le match est arrivé tôt et je ne suis pas du tout inquiet»

La déroute des Verts mercredi soir contre la Serbie n'inquiète nullement le sélectionneur national Rabah Saâdane, qui s'attendait à un match aussi délicat vu les défections de taille au sein de l'équipe (Bougherra, Meghni, Amri, Saïfi, Bouazza et Bezzaz) et la petite forme actuelle de certains cadres du onze national (Yahia, Halliche, Ziani et Ziani).

«Je ne suis pas du tout inquiet.

Je m'attendais à un match aussi difficile face à cette excellente sélection de la Serbie, mieux rodée, plus en forme et disposant surtout d'un banc de touche de qualité, ce qui lui a permis de dominer la seconde mi-temps où nos joueurs ont fléchi sur le plan physique. Les Serbes ont fait 8 changements alors que moi je n'avais pas beaucoup de solutions sur le banc.

J'avais prévu d'ailleurs deux changements au départ, à savoir Amri et Laïfaoui à la place de Matmour et Halliche qui ne pouvait pas jouer plus d'une mi-temps.

Si on avait affronté un adversaire moins faible que la Serbie, j'aurais ménagé Halliche qui relève juste de blessure. Il faut noter aussi que les Serbes n'ont pas eu de compétition en janvier contrairement à nous et cela a fait la différence sur le plan physique. Ce match est arrivé un peu tôt et dans un mauvais moment pour nous. On a beaucoup de blessés et plusieurs joueurs sont actuellement en méforme. C'est une date Fifa et il ne fallait pas la rater. C'était un bon test, plein d'enseignements, mais pas une référence», a expliqué Saâdane sur le plateau de Canal Algérie et sur les ondes de la radio nationale.

«Amri aurait pu avoir un grave malaise s'il avait joué»

Questionné sur la non-incorporation du revenant Chadli Amri, Saâdane a indiqué que le milieu de terrain de Mayence était malade. «Amri avait 40 degrés de fièvre. Il aurait pu avoir un grave malaise sur le terrain s'il avait joué», a précisé le driver des Verts, qui a surpris tout le monde en alignant Gaouaoui alors qu'il avait annoncé lundi que le portier de l'ASO ne sera pas de la partie au même titre que le capitaine Yazid Mansouri.

«Gaouaoui est loin de sa forme, mais j'ai pris la responsabilité de le faire jouer et je l'assume», souligne le sélectionneur national, très satisfait de la prestation de ses poulains lors de la première période. «On a fait une très bonne première mi-temps où nos joueurs se sont donnés à fond, sans calculs. On a dominé et bousculé les Serbes qui ont ouvert la marque sur un concours de circonstance très favorable et sans le mériter. On s'est créé des occasions nettes de scorer, mais on a eu en face un gardien
de haut niveau et très en forme surtout.

En seconde mi-temps, la fraîcheur physique des Serbes a fait la différence. Même le public n'a pas aidé et poussé nos joueurs à se transcender. Je regrette aussi que la pelouse ne soit pas de bonne qualité. C'était impossible de développer notre jeu sur un tel terrain qui a pénalisé également notre adversaire. J'ai demandé aux joueurs d'opter pour le jeu direct», dira Saâdane, décidé à renforcer l'effectif avant le Mondial.

«J'ai besoin d'un autre gardien de but, de trois défenseurs et d'un milieu de terrain»

«J'ai besoin d'un autre gardien de but de haut niveau, de deux défenseurs latéraux, d'un défenseur central supplémentaire ainsi que d'un autre milieu de terrain après Lahcen qui a apporté le plus qu'on attendait de lui. C'est un joueur qui joue juste et simple. Sur le plan offensif, je pense qu'on est à l'aise, mais si on trouve un jeune de haut niveau, il se pourrait qu'on l'engage», a-t-il précisé. «On va entamer une vaste prospection. Beaucoup de joueurs seront supervisés dont les locaux.

Je vais assister aux deux matches de l'EN A' contre la Libye pour superviser les éléments susceptibles d'intégrer la première sélection. Les portes restes ouvertes et on va retenir les mieux en forme pour la Coupe du monde», a signalé le patron de l'EN, nullement inquiet par la régression du rendement de la base arrière de son équipe qui a encaissé 13 buts dans les sept matches disputés en ce début de l'année 2010. «Il ne faut pas oublier qu'on a joué pratiquement à chaque fois sans les trois principaux pions de la défense, Bougherra, Yahia et Halliche», a-t-il indiqué.

«Il se pourrait qu'on joue ailleurs contre les Emirats»

Déçu par la mauvaise organisation qui a accompagné le match amical contre la Serbie, Saâdane songe à disputer le dernier match de préparation contre les Emirats à l'étranger. «Il se pourrait qu'on joue ailleurs contre les Emirats. Je vais en discuter avec le président de la FAF et on va prendre une décision ensemble. Un stage de préparation en Algérie est très difficile à gérer.

Nos joueurs n'ont pas pu se concentrer comme il se doit sur le match», regrette le sélectionneur national, toujours indécis concernant sur son avenir à la tête de l'EN. «Des discussions sont en cours avec Raouraoua qui ne met aucune pression sur moi. On va prendre ensemble une décision au moment voulu. Ce sera avant le Mondial, mais on rendra publique la décision à la fin du tournoi», a-t-il avoué, tout en promettant un bon parcours en Afrique du Sud.

«On fera tout pour aller au second tour en Coupe du monde»

«Je suis serein et quand je sens que j'ai la confiance des dirigeants, je me surpasse. Notre objectif est atteint en se qualifiant en Coupe du monde. C'est déjà magnifique d'y être, mais on fera tout pour aller au second tour dans cette compétition de haut niveau. On va affronter de très grandes équipes, mais on a notre carte à jouer, et on va mettre toutes les chances de notre côté pour réussir.

On va préparer convenablement cette compétition. Avant la CAN 2004, beaucoup se sont montrés pessimistes après notre défaite à Alger contre le Mali et on a surpris tout le monde en Tunisie en se qualifiant au second tour dans un groupe très relevé. On fera inchallah de même au Mondial 2010», a-t-il conclu.

Le Temps d'Algérie

ADNA
06/03/2010, 17h33
Sallâm

Merci DZone !

Je trouve son analyse correct, voila qui clarifie certain point ....

.

columbo75
06/03/2010, 17h40
le manque de temps de jeu de beaucoup de joueurs dans leur club commence a ce payer et leur remplacants non pas le niveau internationnal

Cookies