PDA

Voir la version complète : Washington prêt à aider le gouvernement somalien à reprendre Mogadiscio


andromed
06/03/2010, 11h08
AFP/MUSTAFA HAJI ABDINURUn soldat gouvernemental dans les rues de Mogadiscio, le 17 février 2010.
Des forces spéciales américaines pourraient aider le gouvernement somalien qui prépare une offensive militaire pour reprendre le contrôle de Mogadiscio et en déloger les insurgés islamistes, qui veulent exporter leur djihad (http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/01/13/les-chabab-somaliens-revent-d-exporter-leur-djihad_1291077_3212.html), rapporte le New York Times (http://www.nytimes.com/2010/03/06/world/africa/06somalia.html?hp). Citant un responsable américain ayant requis l'anonymat à Washington, le quotidien affirme que l'offensive gouvernementale pourrait être lancée dans les prochaines semaines. "Vous verrez des frappes aériennes et des opérations des forces spéciales", a précisé cette source anonyme.

Des conseillers américains supervisent depuis plusieurs mois l'entraînement des forces somaliennes qui doivent être engagées dans cette offensive, indique le NYT. Les Américains ne sont pas les seuls à être impliqués : en plein désert djiboutien, la France (http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/10/13/en-plein-desert-djiboutien-la-france-entraine-en-toute-discretion-des-soldats-somaliens_1253283_3212.html) entraîne en toute discrétion des soldats somaliens et tandis que deux agents français (http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/08/26/un-des-agents-francais-enleves-en-somalie-se-refugie-dans-le-palais-presidentiel_1231974_3212.html) ont été enlevés, le 26 août. Depuis fin 2009, le gouvernement de transition somalien (TFG), qui ne contrôle qu'une petite partie de la capitale, promet d'en finir avec les insurgés islamistes Shebab et de "libérer" la ville.
Le mouvement Chabab contrôle également la plus grande partie du centre et du sud de la Somalie, un pays ravagé par la guerre civile depuis 1991 et confronté à sa pire crise humanitaire depuis la famine de 1991-1992, avec 3,64 millions de personnes, soit la moitié de la population, ayant besoin d'une aide extérieure, selon le Programme alimentaire mondial (PAM). Les islamistes Chabab, qui se réclament d'Al-Qaida, ont interdit dimanche dernier la distribution d'aide de l'agence onusienne.

Cookies