PDA

Voir la version complète : 11-Septembre : les accusés pourraient être jugés par des tribunaux militaires


kunfou31
06/03/2010, 13h54
Plusieurs conseillers du président Barack Obama[/URL] souhaitent que les suspects des attentats du 11-Septembre soient traduits devant des tribunaux militaires d'exception, en contradiction avec la position précédente des Etats-Unis, affirme vendredi 5 mars le Washington Post
Un haut responsable de la [URL="http://www.lemonde.fr/sujet/7f63/maison-blanche.html"]Maison Blanche (http://www.lemonde.fr/sujet/d309/barack-obama.html) interrogé à ce sujet par l'AFP s'est contenté d'affirmer qu'aucune décision n'avait été prise pour le moment, mais selon le Washington Post (http://www.lemonde.fr/sujet/fb39/washington-post.html), qui cite des sources anonymes de la présidence, "des conseillers du président Obama sont tout près de recommander que Khaled Cheikh (http://www.lemonde.fr/sujet/eef5/khaled-cheikh.html) Mohammed, le cerveau autoproclamé des attaques du 11 septembre 2001, soit jugé par un tribunal militaire" avec ses quatre coaccusés.
La position de l'administration Obama sur le sort judiciaire de ces cinq détenus de Guantanamo, accusés d'avoir fomenté les attentats qui ont fait près de 3 000 morts, a notablement évolué ces derniers mois. En novembre 2009, le ministre de la justice Eric Holder (http://www.lemonde.fr/sujet/80d3/eric-holder.html) avait opté pour la tenue d'un procès civil (http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/11/13/les-cinq-accuses-du-11-septembre-seraient-juges-par-un-tribunal-civil-a-new-york_1266881_3222.html#xtor=RSS-3208) devant un tribunal de Manhattan à New York (http://www.lemonde.fr/sujet/ee94/new-york.html). Mais l'administration a changé de position fin janvier face à l'opposition d'élus, dont le maire de la ville Michael Bloomberg (http://www.lemonde.fr/sujet/18c2/michael-bloomberg.html), à la tenue d'un événement de telle portée tout près du site des tours jumelles du World Trade (http://www.lemonde.fr/sujet/b559/world-trade.html) Center.
Et le 12 février, Eric Holder avait laissé ouverte la possibilité qu'un tel procès se déroule devant la justice militaire, affirmant au Washington Post qu'"en fin de compte, quel que soit l'endroit où ce procès aura lieu, devant quelque juridiction que ce soit, ce qu'il faut, c'est que cela ait lieu de façon aussi transparente que possible en respectant toutes les règles".
source le monde

Cookies