PDA

Voir la version complète : Zapatero pour une "alliance forte" entre l'Union européenne et le Maroc


Raco
06/03/2010, 22h40
Grenade (Espagne)

- Le chef du gouvernement espagnol et président en exercice de l'Union européenne, M. José Luis Rodriguez Zapatero, s'est déclaré samedi en faveur d'une "grande et forte alliance" entre l'Union européenne et le Maroc.

Clôturant le sommet UE-Maroc au niveau des entrepreneurs à Grenade (sud de l'Espagne), aux côtés du Premier ministre, M. Abbas El Fassi, et du président de la Commission européenne, M. José Manuel Durao Barroso, M. Zapatero a appelé à une "forte et grande alliance, faite d'amitié et de convivialité", entre le Maroc et l'Europe des 27.

"Je suis convaincu des avantages de notre alliance et du fait que ces avantages transcendent de loin les intérêts économiques et commerciaux", a dit M. Zapatero à l'adresse des centaines de patrons marocains et de plusieurs pays d'Europe réunis en prélude au Sommet politique qui devait s'ouvrir dans la foulée à Grenade.

Les gouvernements du Maroc et des 27 sont appelés à garantir le "climat politique et diplomatique les plus adéquat pour enrichir" les relations entre le Maroc et l'UE, mais il revient aux entreprises des deux côtés de la Méditerranée de prendre "les devants pour leur impulsion", a-t-il estimé.
En tant que chef de l'exécutif espagnol et président en exercice de l'Union, il a incité les patrons espagnols et européens à mettre à profit le potentiel de coopération "énorme" que recèle le Maroc.

Au-delà des secteurs traditionnels (textile, agriculture et mines) où le partenariat est déjà étroit, M. Zapatero a retenu deux domaines où s'ouvrent de nouvelles opportunités à la faveur de la modernisation et du développement du Maroc : le secteur l'énergie, plus particulièrement les énergies renouvelables, dans lequel le Maroc prévoit d'importants investissements et le secteur des télécommunications et des nouvelles technologies.

Le chef du gouvernement espagnol a salué le pari du Maroc sur les énergies renouvelables, notamment dans son aspect de "contribution à l'effort collectif de lutte contre le changement climatique".

Quant au secteur des Télécoms et des nouvelles technologies, M. Zapatero a estimé que le Maroc se positionne comme la deuxième économie africaine en termes de pénétration d'Internet (24 pc de la population) et l'un des pays qui ont le plus progressé en la matière durant les cinq dernières années (+20 pc).

Brossant un tableau plus général, il a fait l'éloge des résultats et des performances du Maroc, notamment les transformations "profondes" opérées par le royaume, son développement et sa stabilité économique ainsi que ses équilibres macro-économiques qui "méritent d'être signalés".
M. Zapatero a également salué le pari fait par le Maroc sur la modernisation de l'économie et l'ouverture vers l'extérieur, relevant ainsi que le Royaume a réussi de bonnes performances.

A l'heure où l'économie internationale pâtissait de la pire crise des dernières décennies, le Maroc a enregistré un taux de croissance d'environ 5 pc et les prévisions tablent sur la poursuite de ce rythme au dessus de 3 pc en 2010, a-t-il précisé.
Le président en exercice de l'Union européenne a souligné, chiffres à l'appui, la croissance des échanges entre le Maroc et l'UE à la faveur du processus d'ouverture et de modernisation de l'économie marocaine qui a fait du Royaume "une excellente plateforme de production et d'exportation vers l'Union européenne et l'Afrique".

Cette association stratégique entre le Maroc et le bloc des 27 sera revigorée par le nouveau cadre de partenariat inauguré après l'adoption du Statut avancé en 2008, a assuré M. Zapatero.

http://www.map.ma/fr/sections/accueil/zapatero_pour_une_a/downloadFile/photo/ZAPATERO.jpg


MAP

Raco
06/03/2010, 22h50
Grenade-Le président de la Commission européenne, M. José Manuel Durao Barroso a plaidé, samedi à Grenade, en faveur d'une "grande zone euro-méditerranéenne de libre échange" et de l'extension du marché intérieur européen au Maroc, au profit des entreprises des deux rives.

Prenant la parole à la clôture du Sommet entrepreneurial UE-Maroc, en présence du Premier ministre, M. Abbas El Fassi, et du président en exercice de l'UE, l'Espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, il a fait valoir que l'espace euro-méditerranéen , où les marchandises et les investissements circuleront plus librement, est une "chance pour les entreprises et les citoyens de l'UE, et ceux des pays voisins, notamment le Maroc".

"De part et d'autre de notre mer commune, nous devons saisir les opportunités que nous offre notre proximité géographique et notre culture administrative en vue d'accélérer nos efforts pour valoriser nos atouts et réaliser nos ambitions", a plaidé M. Barroso.

Le président de la Commission a appelé à la construction d'un espace économique commun entre le Maroc et l'UE, et à faire en sorte que cet espace soit "une source d'inspiration et d'opportunités dans l'intérêt de nos entreprises et de nos citoyens".

Il a également évoqué "l'extension du marché intérieur européen aux pays voisins, dont le Maroc" au bénéfice des entreprises de deux rives.
Dans ce sens, il a insisté sur la nécessité de permettre aux entreprises d'opérer dans une grande zone euro-méditerranéenne de libre échange, où les marchandises et les services des investissements circuleront plus librement.

Pour M. Barroso, l'amélioration de l'environnement des affaires, pour les PME, moins de paperasseries, l'encouragement de l'esprit d'initiative, la facilitation de l'accès au financement, le renforcement des compétences des chefs d'entreprises et des salariés figurent parmi les préoccupations communes des entreprises marocaines et européennes.

http://www.map.ma/fr/sections/accueil/barroso_plaide_pour/downloadFile/photo/barroso_m.jpg

MAP

Raco
07/03/2010, 12h24
Séance de travail de M. Abbas El Fassi avec le président du Conseil européen


Grenade (Espagne) - Le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, a tenu, samedi soir à Grenade, une séance de travail avec le président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, dans le cadre du premier sommet UE-Maroc qui se tient les 6 et 7 mars en Espagne.

La séance de travail, qui s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri, a également réuni le président de la Commission européenne, M. José Manuel Durao Barroso, et le commissaire européen pour l'Elargissement et la Politique européenne de voisinage, M. Stefan Fule.

Les deux parties ont examiné, lors de cette séance de travail, les différents aspects de la coopération bilatérale, les perspectives d'avenir dans le cadre du Statut avancé et la nouvelle étape inaugurée par cet important événement que constitue le 1er Sommet de l'Union avec le Maroc, a indiqué M. Youssef Amrani, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, dans une déclaration à la MAP.

M. El Fassi était arrivé samedi après-midi à Grenade à la tête d'une importante délégation composée des ministres des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri, de l'Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, de l'Education nationale, M. Ahmed Akhchichine, de l'Agriculture et des Pêches maritimes, M. Aziz Akhannouch, de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami, du Commerce extérieur, M. Abdellatif Maazouz, et du Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, M. Saâd Hassar.

desert_rose
07/03/2010, 12h39
Les deux se valent :-). Deux bonhommes qui ne font pas grand chose mais qui ne font pas de dommage non plus.

Ah qu'est-ce que j'aurais aime voir Salah Mezouar mener cette delegation en premier ministre! Lui c'est l'Ecole de Driss Jettou!

Le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, a tenu, samedi soir à Grenade, une séance de travail avec le président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, dans le cadre du premier sommet UE-Maroc qui se tient les 6 et 7 mars en Espagne.

Cookies