PDA

Voir la version complète : Hannachi au secours de Chaouchi: «Il peut purger avec l’EN A’»


carlos
09/03/2010, 20h53
Faouzi Chaouchi pourra-t-il jouer les éliminatoires de la CAN 2012 en dépit de sa suspension ? «Oui, rétorque Mohand Chérif Hannachi, Faouzi Chaouchi pourrait bien purger sa peine avant l’entame des éliminatoires», assure-t-il sans ambiguïté aucune.





Comment Chaouchi pourra-t-il faire pour annuler la sanction, rendue publique par la CAF, de deux matches qui lui restent encore à purger ? Riche d’une longue expérience des terrains aussi bien en Algérie qu’en Afrique, maîtrisant parfaitement les textes régissant les différentes compétitions auxquelles il a l’habitude de prendre part avec son club, le boss de la JSK semble avoir trouvé la formule qui permettra à son ex-portier de purger la peine que lui fait subir la CAF.
Le boss des Canaris propose, en effet, à Abdelhak Benchikha de convoquer l’international goal de l’ESS en vue de disputer les matches des éliminatoires de la CHAN. L’équipe de Benchikha s’apprête à jouer face à la Libye en match aller et retour, et le sélectionneur algérien peut convoquer Chaouchi et le mettre sur sa liste pour le double rendez-vous. Deux matches de suspension restent à Chaouchi, il pourra ainsi les purger avec l’EN de Benchikha, et ce, en toute légalité. C’est l’instance de la CAF qui a sanctionné Chaouchi, et c’est elle qui gère la compétition des EN A’. De ce fait, le président des Canaris propose donc ceci : «Chaouchi a encore deux matches à purger, et je propose une solution qui sera peut-être une issue pour son cas en prévision de la Coupe du monde. L’EN A’ s’apprête à jouer une confrontation internationale qui se dispute sous l’égide de la CAF, le Championnat d’Afrique de Nations, qui est une compétition jumelle de la CAN, mais elle ne concerne que les locaux. Comme Chaouchi joue dans le championnat local, il peut prétendre à une sélection chez les A’. Et si en même temps Benchikha lui fait appel, il tendra une perche au gardien et à Saâdane en donnant à Chaouchi la possibilité de purger sa peine.
Il suffit pour cela qu’il mette le nom de ce gardien dans la liste des convoqués pour le prochain match de la Libye. Et comme cette rencontre se joue en aller et retour dès la fin de ce mois, Chaouchi sera débarrassé, une bonne fois pour toutes, de ce fardeau qui pèse sur ses épaules et pourra ainsi retrouver plus tôt que prévu les Verts», dira Hannachi. Reste à savoir si d’abord Benchikha ferait appel à Chaouchi, ensuite s’informer si le CHAN et la CAN sont, aux yeux de la CAF, une même compétition qui peut permettre de recourir à ce genre de possibilité que propose Hannachi. En tout état de cause, le boss kabyle a lancé le débat et l’idée, et c’est aux concernés de voir la faisabilité de la chose.
N. B.

carlos
09/03/2010, 20h56
Faouzi Chaouchi
Le portier de l'Entente de Sétif et héros d'Oumdourman, Fawzi Chaouchi, l'être humain, qui a préféré garder le silence depuis le retour de la sélection nationale d'Angola, malgré la polémique médiatique sur son comportement face à l'Egypte où il a été expulsé, n'a pas fait de déclarations. Cette fois-ci, il ouvre son cœur à Compétition et parle de son probable retour à la sélection nationale dès le prochain regroupement, de son avenir avec l'Entente de Sétif, de ses objectifs et de la suspension.
- Que pensez-vous de l’idée de Hannachi de faire appel à vous en sélection A’ pour purger votre suspension ?
- Personnellement, je n’ai rien à dire, c’est à la FAF de voir si cette parade est possible ou pas. Je le dis et je le répète, je suis à l’entière disposition de l’équipe.
- Tout d'abord, commençons par le retour de la sélection nationale d'Angola et la polémique médiatique qui a été déclenchée contre votre comportement face à l'Egypte, comment avez-vous vécu cette période ?
- Comme tout le monde le sait, je suis revenu d'Angola blessé, où j'ai profité de l'occasion pour me soigner et ne pas faire attention à ce qui a été dit à mon propos. J'ai mis une chose dans ma tête, reprendre le plus vite possible, ce qui a été fait. J'ai soigné ma blessure à Alger et à Sétif, et maintenant, cette blessure fait partie du passé. L'essentiel est que je sois revenu à la compétition.
- Lors de cette même période, est-ce que vous avez eu des contacts de la part du staff technique, médical ou dirigeant de la sélection nationale ?
- Effectivement, j'ai reçu des contacts de staff médical de la sélection nationale qui demandait à chaque fois des nouvelles de ma blessure. Pour moi, j'ai soigné convenablement ma blessure avec le staff médical de mon équipe et j'ai vite réintégré le groupe et la compétition. Maintenant, je joue régulièrement.
- Parmi les points forts de Chaouchi, c'est la relance lors de la Coupe d'Afrique des nations, vous n'avez pas utilisé beaucoup cette méthode, est-ce qu'il s'agit des instructions du staff technique ou autre chose ?
- Exactement, l'un de mes points forts, c'est la relance qui, à plusieurs reprises, mit les attaquants face à face aux gardiens de nos adversaires. Le coach de la sélection nationale Rabah Saâdane m’a demandé de ne pas jouer la relance et de jouer avec mes défenseurs. J'ai pris mes responsabilités. Des fois, j'ai joué la relance, et d’autres fois j’ai joué latéralement avec les défenseurs.
- Les observateurs ont constaté que la sélection nationale fait de grands matchs quand il y a de la pression, et des rencontres moyennes quand il n'y a pas de pression, pourquoi ?
- Ecoutez, je ne peux pas vous répondre à la place des autres joueurs, moi, je joue avec le même niveau avec ou sans pression.
- Franchement, quel est l’élément de l'axe central avec qui vous jouez avec aisance ?
- Moi, je joue avec n'importe quel défenseur et je n'ai pas de préférence, tant que j'ai confiance en mes capacités.
- Après la CAN, beaucoup d'encre a coulé concernant l'offre que vous avez reçue de l'OM, mais dernièrement, le président de ce club et l'entraîneur Didier Deschamps ont démenti ces informations, quel est votre commentaire ?
- Je n'ai aucun commentaire à faire, juste que je connais mes capacités et mes qualités, et les responsables de l'Olympique de Marseille sont libres de dire ce qu'ils veulent.
- Certains disent que vous avez reçu dernièrement des offres des clubs du Golfe, vous confirmez cette information ?
- Franchement, je n'ai reçu aucune offre des clubs des pays du Golfe.
- Est-ce que vous vous attendiez à ne pas être convoqué pour le match de la Serbie ?
- Moi, je suis toujours à la disposition du coach de l'équipe nationale et je respecte ses choix. Je dois toujours garder l'espoir et travailler davantage.
- Mais la non-convocation de Chaouchi a créé une polémique médiatique, quel est votre commentaire ?
- C'est vrai que de nombreuses parties ont voulu dramatiser les choses en ajoutant de l'huile sur le feu, mais hamdoulilah, je n'ai fait aucune déclaration qui pourrait nuire à autrui. J'ai laissé les choses passer normalement. Comme tout être humain, j'ai été touché, mais le fardeau de la responsabilité et le droit de réserve ont fait de moi quelqu'un d'autre. Donc, aujourd’hui, je peux dire que j’ai beaucoup changé. Il ne faut pas tomber dans le piège qui consiste à jouer avec les sentiments de tout un peuple. Quelle que soit la décision de l'entraîneur national, elle doit être respectée, car il est seul autorisé à appeler le joueur qu'il pense être prêt.
- Les différents médias ainsi que les supporters exercent une certaine pression pour votre retour en équipe nationale, quel est votre sentiment ?
- Le rôle des médias est très important dans le monde du football, mais franchement, il y a certaines parties qui ont misé beaucoup sur la déstabilisation psychologique de Chaouchi avec des commentaires qui n'étaient pas pertinents. L'intérêt de l'équipe nationale passe avant l'intérêt de Chaouchi ou tout autre joueur. C'est vrai que porter les couleurs nationales est un grand honneur et une grande responsabilité. Au passage, je remercie les gens pour la sympathie qui m’a été témoignée et le public algérien mérite tout le respect et l'appréciation. Je remercie les médias qui contribuent à la réussite de l'équipe nationale.
- Comment avez-vous vécu la rencontre de la Serbie, loin du terrain ?
- Franchement, j'avais le même sentiment comme tout le reste de mes coéquipiers qui étaient sur le terrain, ou bien ceux qui étaient sur le banc de touche.
- Quel commentaire faites-vous sur le rendement de la sélection nationale face à la Serbie ?
- Je pense que nous avons fait une bonne première mi-temps. En seconde période, nous avons commis des fautes que nous avons payées cash.
- Et le rendement de votre coéquipier Gaouaoui ?
- Gaouaoui est un grand gardien, personne ne peut douter de ses capacités. C'est un gardien qui a de l'expérience, il ne faut pas oublier aussi qu'il revient d'une blessure. La défaite est la responsabilité de tous les joueurs, pas de X ou Y.
- Comment avez-vous reçu l'information de votre suspension de trois matchs ?
- J'étais à Batna quand le président de la Fédération de football m’a informé de ma suspension de trois matchs. Je lui ai répondu, hamdoulilah, c’est mieux qu’une suspension de six mois ou une année.
- Voyez-vous cette suspension logique ?
- Oui, bien sûr, et je suis soulagé, car j'avais peur que ce serait 6 mois ou une année. Je pense qu’elle est logique.
- Cette suspension ne concerne que les compétitions africaines et pas le Mondial, quel est votre sentiment ?
- Franchement, au début, j'avais peur de ça, maintenant que ça ne concerne que les compétitions africaines, cela me rend service, puisqu’elle me permet de jouer le Mondial sans problème.
- Quel est l'objectif personnel de Chaouchi ?
- Comme chaque joueur algérien, décrocher un contrat professionnel pour jouer pour une grande équipe européenne et prouver que le joueur algérien est capable de tout.
- Et avec l'Entente ?
- Gagner tous les titres possibles, en commençant par le championnat, la Coupe d'Algérie et la Champions League qui reste un rêve pour moi afin d’étoffer mon palmarès et la vitrine de ce prestigieux club.
- Après la victoire face à Batna, l'Entente a fait un grand pas vers le titre, non ?
- Tout d'abord, je remercie les joueurs qui ont fait un grand match et notre public qui s’est déplacé avec nous. Certes, notre premier objectif est le fauteuil de leader qui sera à nous après avoir joué nos matchs retard. Notre premier but est la conservation de notre titre de championnat.
- Est-ce que Chaouchi est prêt pour le Mondial ?
- Oui, je suis prêt sur tous les plans : technique, mental et physique pour jouer mon rôle convenablement et donner de la joie dans chaque maison en Algérie.
- Quelle est la durée de votre contrat avec l'Entente ?
- Mon contrat est d'une année renouvelable.
- Avant de terminer, comment avez-vous reçu la déclaration de l'entraîneur national disant que Faouzi Chaouchi a de grandes compétences ?
- Franchement, je sens le poids de la responsabilité, ce qui m'oblige à faire des efforts supplémentaires pendant le reste du parcours du championnat national qui reste une bonne occasion de se corriger. On a une occasion pour corriger nos lacunes, parce que nous représentons tous la nation arabe en Coupe du monde de l'Afrique du Sud. Pour vous dire la vérité, l'entraîneur national Rabah Saâdane a toujours su comment remonter le moral des joueurs et je suis très fier qu’il me renouvelle sa confiance.
- Un dernier mot pour les publics sétifien et algérien ?
- Tout d'abord, je dois remercier tous ceux qui m'ont aidé après la CAN. Pour le public sétifien, je lui demande de rester derrière nous et nous aider dans les moments difficiles. Pour le public algérien, je le remercie pour son soutien et je lui demande de rester derrière l'équipe nationale. Incha Allah, nous ferons notre possible pour honorer les couleurs nationales au Mondial.

DZone
10/03/2010, 21h51
Le sélectionneur de l'équipe algérienne A', Abdelhak Benchikha, a affirmé hier que le nom du gardien de l'ES Sétif, Faouzi Chaouchi, ne figure pas sur la liste des 30 joueurs transmise à la Confédération africaine de football (CAF), qui devront prendre part aux éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2011), prévu au Soudan.

"J'ai lu ici et là que Chaouchi sera convoqué en équipe A' afin de purger la suspension que vient de lui infliger la CAF, je peux annoncer que Faouzi Chaouchi ne figure pas sur la liste des 30 joueurs que la Confédération africaine nous a demandé de lui transmettre", a révélé Abdelhak Benchikha lors d'un point de presse tenu à Alger. Le gardien international algérien, Faouzi Chaouchi, expulsé par l'arbitre Coffi Kodjia lors de la demi -finale de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2010) en Angola contre l'Egypte, a écopé de trois matchs de suspension. "Je pense que les spéculations vont s'arrêter à propos de ce sujet, et Chaouchi ne pourra pas prendre part logiquement aux matchs des éliminatoires de la CHAN 2011", a ajouté Benchikha.
`
La sélection algérienne A' donnera la réplique à son homologue libyen samedi prochain au stade de Koléa, pour le compte du match aller des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2011), prévu en janvier au Soudan.

EL MOUDJAHID

Cookies