PDA

Voir la version complète : Les exclus de l’équipe nationale: Le coach a manqué de respect à leur égard


Zacmako
10/03/2010, 06h51
Les exclus de l’équipe nationale
Le coach a manqué de respect à leur égard

L’éviction de Babouche, Bezzaz, Ousserir, Raho, Zaoui des rangs de l’équipe nationale relance le débat sur l’état des relations staff technique-joueurs.


Le propos, ici, n’est pas de discuter des prérogatives du sélectionneur en matière de choix des joueurs. C’est un domaine qui relève exclusivement des ses compétences. Par contre, il y a bel et bien lieu de s’interroger sur la méthode utilisée par Rabah Saâdane pour congédier les joueurs cités.
Ce qui est choquant et révoltant, c’est le mépris affiché par le patron technique de l’équipe nationale à l’égard des désormais ex-internationaux. Ces derniers ont appris la nouvelle de leur retraite internationale par le biais des médias et de proches.
La manière d’agir de Rabah Saâdane a été qualifiée de « mépris flagrant à l’égard de valeureux joueurs qui ont servi l’équipe nationale durant de nombreuses années », souligne un proche d’un joueur inscrit sur la liste noire. Un des joueurs touchés par la décision de Rabah Saâdane dit « être profondément choqué par la conduite du sélectionneur qui nous a humiliés », (les joueurs écartés). Avait-il besoin d’agir ainsi avec nous ?
En tant que premier responsable de la sélection, il a le droit de choisir qui il veut, mais pas de manquer de respect à des hommes qui l’ont accompagné loyalement et servi l’équipe nationale », conclut l’intéressé. Ailleurs, une situation pareille est gérée de manière professionnelle. Le coach prend à part le joueur écarté et l’informe en premier de la décision prise à son sujet. Il lui laisse ainsi le temps de « digérer » le verdict et surtout de se préparer par rapport à la situation nouvelle à laquelle il va devoir faire face. Un joueur de football fonctionne au moral et à la confiance entre lui, ses co-équipiers et son entraîneur.
Slimane Raho et ses malheureux compagnons sont en droit de dire qu’ils ont été trahis non pas en étant écartés de la liste des joueurs qui seront retenus pour la coupe du monde 2010, mais par la méthode utilisée par le sélectionneur pour signifier la fin de leur carrière internationale.
Mercredi soir, Slimane Raho était titulaire face à la Serbie (0-3) et samedi ses proches et des journalistes lui annoncent qu’il ne fait plus partie de l’équipe nationale. Lui et ses camarades ont toutes les raisons du monde d’en vouloir au coach pour avoir été les derniers à être informés d’une nouvelle dont ils sont les principaux concernés. La classe, la correction, le respect et l’élégance, aurait été de convoquer les 5 joueurs et leur annoncer la nouvelle avant d’aller courir la balancer dans les médias. Vous avez dit professionnalisme ? Alors cet épisode c’est quoi ?
El Watan

houmaiz
10/03/2010, 19h33
Si j'étais à sa place je laisserais ces déclarations pour la veille du stage, c'est très simple comme ça il évitera des contre déclarations des joueurs en question et qui risqueraient de perturber l'EN ainsi les supporters, les médias n'attendent que ça pour noircir leurs pages.
Mais Saadan a voulu sauver sa peau après l'humiliante défaite du 3 mars et c'est un Rahou UN Zaoui et compagnie qui payent, ils le méritent mais pas de cette manière.
Chacun pour soi dans cette équipe et Saadan l'a magnifiquement illustré.

Cookies