PDA

Voir la version complète : Sur une surface de 3 000 m2 et employant 400 personnes, Carrefour marque


zek
07/02/2006, 19h23
Bonsoir, quels sont les consequence des grande surfaces sur les habitudes de consomations des Algeriens et surtout qui est gagnant l'importation ou le marche local, je vous laisse deviner.

Le leader mondial de la grande distribution, le français Carrefour, qui
emploie 43 000 personnes de par le monde, est présent en Algérie depuis
le 16 janvier dernier.

Une présence qui ne pouvait passer inaperçue. Et pour cause, le pont des
fusillés (ex-Lafarge), dans le quartier d'Hussein Dey, a aussitôt connu
une affluence spectaculaire du public, rendant la circulation automobile
plus pénible et ce, à tout moment de la journée puisque la grande
surface est ouverte sept jours sur sept de 9h à 21h, excepté le vendredi
où elle ferme entre 13h et 14h. Cela a été rendu possible grâce à la
rotation continue de trois équipes représentant au total 400 personnes
toutes algériennes.

Comme cela a été le cas dans d'autres pays, pour s'implanter, Carrefour
a dû s'appuyer sur la présence d'un partenaire local, en l'occurrence
Ardis, pour l'Algérie. Cette enseigne qui n'existe que depuis une année,
s'est spécialisée dans la grande distribution. La présence de Carrefour
a été rendue possib le grâce donc à un partenariat avec Ardis, qui est
l'investisseur principal dans ce projet. Sur une surface commerciale de
3 000 mètres carrés et en trois étages, plus un espace parking, le
montant d'investissement pour ce qui est de l'équipement a été de 3
millions d'euros, nous a confié M. Hugues Bailly, directeur général de
Carrefour Algérie.

Sur les étals, on trouve des produits frais tels que les poissons de
toutes sortes, les viandes, les fromages,les légumes et les fruits,les
produits secs, des surgelés ou des produits alimentaires précuits. Bref,
toute une panoplie de produits alimentaires au même prix qu'ailleurs, ou
très légèrement moins chers, en moyenne de un à trois dinars. On l'aura
compris, la surface veut se différencier par la qualité du produit et du
service. On a par exemple la possibilité de voir le cuisinier préparer
sous vos yeux un plat de paella à 600 dinars le kilo avec le choix de la
quantité qui vous convient. Idem pour les gâteaux, les pizzas préparées
par des chefs-cuisiniers ou des pâtissiers ayant pratiqué dans de grands
hôtels.

Le personnel, dans toutes ses catégories, est visiblement bien formé et
préparé pour faire face à une telle affluence, tout en restant très
agréable avec les clients dont certains viennent surtout par curiosité,
bien qu'il y ait beaucoup de monde au niveau des caisses aussi.

Autre remarque importante, une petite virée à travers les rayons nous
permet de découvrir, d'une part le nombre de produits algériens de plus
en plus important, et d'autre part de constater que ces derniers n'ont,
pour certains, rien à envier à ceux de l'importation.Cette diversité
est notamment constatée dans les boissons (eaux minérales plates et
gazeuses, jus de fruits et boissons gazeuses), et de l'agro-alimentaire
(café, biscuits, pâtes, etc )

Parmi les produits importés, on trouve
aussi bien ceux en provenance d'Europe, bien qu'en très faible quantité,
comme les pâtes italiennes Panzani, que ceux venus des pays arabes ou
asiatiques tels que Nestlé fabriqué au Maroc.

http://fr.allafrica.com/stories/200602060697.html

Cookies