PDA

Voir la version complète : Refus des enseignant de rattraper les cours en Algérie


morjane
16/03/2010, 17h50
En Algérie, les enseignants affiliés au Syndicat national autonome des enseignants de technique et de secondaire (Cnapest) ne sont pas près de rattraper les cours perdus lors de la grève qu’ils ont observée pendant 15 jours.

«Les enseignants refusent de rattraper les cours perdus en raison de la grève», a affirmé hier à L’Expression Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapest, qui précise: «Les enseignants de la wilaya de Bouira ont carrément dit non au rattrapage des cours, et ce, suite à une session du conseil de wilaya.»

Rapportant les suggestions des enseignants, M.Boudiba a ajouté: «Si le ministère de l’Education nationale ne nous convie pas à un dialogue serein, les enseignants sont déterminés à ne pas rattraper les cours perdus.»

Même son de cloche chez le Conseil des lycées d’Algérie. «Le CLA ne va pas récupérer les cours perdus», a affirmé hier, Idir Achour, porte-parole du syndicat, qui met en garde le département de Benbouzid quant à la gestion du secteur par des décisions administratives.

Ce refus de rattraper les cours risque de se répercuter négativement sur le programme scolaire et causera également d’énormes «dégâts» pour les classes de terminale et de 4e année moyenne, sachant que les examens de fin d’année se dérouleront dans moins de trois mois.

Ainsi, les déclarations des syndicats remettent en cause les assurances du ministre de l’Education nationale, qui affirmait que les cours de rattrapage se feront en fonction des retards cumulés dans chaque établissement. Certes, des correspondances ont été adressées aux directeurs régionaux afin de trouver un consensus avec les enseignants pour une issue définitive à la question de rattrapage des cours.

Mais la réalité du terrain est tout autre, notamment après les protestations des lycéens. L’approche des examens ne fait qu’exacerber la tension des lycéens. Il convient également de préciser que le département de Benbouzid n’arrive toujours pas à fixer la date de l’examen du Bac.

Sur un autre plan, le porte-parole du Cnapest a fait savoir qu’il y a «des enseignants qui ont fait l’objet de licenciement, des directeurs régionaux de l’éducation interdisent aux adhérents du Cnapest de tenir leurs assemblées générales et des ponctions sur salaires sont également enregistrées...»

Cela étant, M.Boudiba a appelé le ministère de l’Education nationale à mettre fin à ce genre de pratiques, qui ne fait qu’enfoncer le clou. Il a révélé que les enseignants pourront reprendre la grève si les menaces du département de Benbouzid persistent.

Par l'Expression

tamerlan
16/03/2010, 19h25
que reste t il a rattraper ??..le bac c'est demain...
pauvres otages:redface:

Ariije
16/03/2010, 19h47
pauvres otages Moi je dirai plutot pauvres Algerie et pauvres Algeriens ;c'est la decadence totale ,une absence de toute autoritè un laissè allè flagrant rahète lablade ekhlate et nous on est la a observer comme des spectateurs comme s'il s'agit d'un autre pays ,une passivitè mortelle je ne sais plus quoi dire ni quoi ecrire, j'ai pitiè de nous et de nos enfants .

Bourguignon89
16/03/2010, 22h11
Tu as tout dit arije, on est là , sur ce forum à critiquer, râler , les jours passent et rien de nouveau à l'horizon Sud (pour la plupart). Mais moi je suis pour que les grèves se généralisent partout histoire que ça foute un ****** monstre .. là on verra une petite anse de changement et d'espoir!

le sage
16/03/2010, 22h21
je vous approuvent pour ce que vous venez de dire aridje et bourguignon

trop de morts depuis 1962 a ce jour trop de massacre depuis 1962 a ce jour trop d'orphelin trop de chagriné surtout avec l'ancien régime socialiste des miliers de morts sous cilence ci ce ne sont pas des milions de morts tout ce que je vous dit ne suffit pas tou ce que j'écris ne suffit pas pour vous expliquer ce qu'on a vécué depuis l'indépendance a ce jour tout a l'heure j'ai lu un titre sur le forum vingt cinq gendarme interviennent parceque des enfants jouaient a la guerre
pendant la révolution on jouaient devant des militaire français avec des armes en bois fabriqué par nous meme j'amais il y a eu une intervention de quelque pars que ce soit

j'espère et je souhaite une manifestion généralisée et trés pacifique sans représsion ni mort aussi que dieu nous protège de cette mafia qui ruine le pays depuis 1962 a ce jour

Cookies