PDA

Voir la version complète : Trois tonnes et demi de produits avariés ont été saisies à Médéa


morjane
17/03/2010, 16h32
La santé du citoyen est en danger en Algérie. C’est le constat que dressent à l’unanimité les observateurs les plus avertis du marché algérien de la consommation.

Un marché sans cesse envahi par des produits avariés, dont la date de péremption est largement dépassée.

Des vendeurs ambulants jusqu’au marchés couverts, des quantités considérables de produits de large consommation à la qualité douteuse sont proposés chaque jour aux consommateurs algériens, avertissent de nombreux spécialistes qui ont, depuis longtemps, tiré la sonnette d’alarme.

Les consommateurs, souvent naïfs et crédules, se rabattent sur ces produits, attirés par leurs prix attrayants.Et c’est à partir de ce moment-là que les ennuis commencent.

Intoxication alimentaire, maladies diverses, les menaces sur la santé sont nombreuses et souvent fatales. Dans ce contexte, les services de contrôle des prix et de la qualité mettent les bouchées doubles pour mener une guerre contre toutes formes de fraudes, notamment la vente de produits périmés et suspects. Cette guerre commence par ailleurs à donner des résultats.

Pour preuve, rien que dans la wilaya de Médéa, près de trois tonnes et demi de produits de large consommation et de qualité douteuse ont été retirées de la vente et détruites par les services de la qualité et de la répression des fraudes de la wilaya durant le mois de février dernier, a indiqué l’APS qui cite la direction locale du commerce. Il s’agit, selon la même source, de produits alimentaires périmés mis sur le marché par des vendeurs occasionnels, de lots de viande non estampillée ainsi que des produits carnés impropres à la consommation.

Cette saisie record dans une wilaya comme celle de Médéa témoigne on ne peut mieux de l’ampleur de la fraude sur les étals de des marchés algériens.
Et il ne passe pas un mois sans que l’on dresse des bilans de saisies qui font froid dans le dos. Malheureusement, à chaque saisie, des records sont battus. Rappelons-nous de la saisie réalisée en août dernier à Oran où pas moins de 12 quintaux de viande blanche avariée ont été découverts à la suite d’opérations d’inspection et de contrôle effectuées au niveau des abattoirs et boucheries d’Oran.

A la même époque, les mêmes services avaient mis la main sur une quantité de deux quintaux de poisson pourri au niveau des pêcheries d’Oran et d’Arzew. Ces opérations avaient été déclenchées après avoir pris connaissance de l’écoulement, ces derniers jours, du poisson à bas prix.
Enfin, force est de constater que la fraude ne touche pas uniquement les produits alimentaires mais concerne aussi les produits cosmétiques. Sur ce registre, les services du contrôle de la wilaya de Médéa ont procédé également à la saisie et à la destruction de 1 873 litres de détergents et de produits cosmétiques périmés mis en vente dans de nombreux marchés informels de la région.

Si pour l’heure nous n’avons aucun bilan qui concerne l’ensemble du territoire national, tout indique en revanche que la fraude continue à se développer dangereusement. Les consommateurs sont donc appelés à faire preuve de vigilance.

Par La Tribune

Cookies