PDA

Voir la version complète : Atteinte d'une tumeur: SOS de la petite Ines


la_touffe
20/03/2010, 14h55
Souffrant depuis une année d'une tumeur maligne, la petite C. Ines, âgée de 7 ans doit être opérée dans les plus brefs délais.

La malade a été admise au service d'oncologie pédiatrique de l'EHS Emir Abdelkader pour investigation d'une masse abdominale occupant, selon le rapport médical, la quasi-totalité de l'hémi-abdomen. Les différents examens ont conclu que la malade présente un neuroblastone au stade III et nécessite, par conséquent, une scintigraphie à la MIBG pour une meilleure classification. «Même si cet examen s'effectue à la CCI du CHU d'Oran, les chances de réussite sont minces et de nombreux malades ont succombé après l'opération», nous a expliqué la mère visiblement inquiète pour sa fille.

La CNAS refuse une prise en charge à l'étranger pour ce type d'opération puisque cette dernière est assurée en Algérie, argumente-t-on. Mais pour les parents, il n'y a d'autres choix que de tenter l'option d'aller vers des établissements plus spécialisés. Le choix a été porté sur le CHU d'Amiens en France où le diagnostic établi à Oran a été confirmé et la nécessité d'une scintigraphie à la MIBG, autrement dit une intervention chirurgicale. Toutefois, le devis approximatif de cet acte et sans prendre en compte la tarification d'éventuelles cures de chimiothérapie susceptibles d'être réalisées dans la période post-opératoire a été estimé à près de 22.000 euros. Au vu des ressources très limitées des parents, des démarches ont été effectuées ça et là, et juste près de la moitié de la somme a été obtenue. Dès lors, un élan de solidarité est né parmi la communauté algérienne de la capitale de la Picardie, afin de permettre à Ines de ne plus souffrir. A cet effet, une association est née sous l'appellation «Opération Ines» pour aider Ines à vaincre sa maladie et garder son sourire au moment où le mal l'affaiblit encore et que ses camarades lui manquent tellement. Selon la mère d'Ines, l'association d'aide aux enfants cancéreux s'est engagée à prendre en charge le billet et les frais du voyage d'Ines.


le quotidien d'Oran

tamerlan
21/03/2010, 00h45
mais puisque l'operation peut se faire en algerie et que le diagnostic a ete le meme...pourquoi vouloir aller a l'etranger et pourquoi specialment la france???

absente
21/03/2010, 00h51
les chances de réussite sont minces et de nombreux malades ont succombé après l'opération», nous a expliqué la mère visiblement inquiète pour sa fille.

Salut tamerlan,

Je crois qu'ils ont deja explique
que les chances de survie
apres une operation
pareille sont presque NULLES
car la plupart des patients succombent
apres l'operation:)

Et puis l'etat de delabrement
des hopitaux algeriens
(sauf les prives)
c'est un grand risque
de faire des operations
de ce genre dans un hopital
pareil non?

Tout pere/mere voudrait le meilleur
pour son enfant quand meme:)

tamerlan
21/03/2010, 01h22
les patients succombent partout dans ce genre d'opérations....et les trucs assez spécialises (et assez rares)quand ils sont pratiqués chez nous sont faits dans de très bonnes conditions...

je pense que c'est une inquiétude réelle ,naturelle et justifiée pour l'état de santé de leur fille (rabi ychafiha)..mais le déplacement en France reste techniquement injustifié

rabi y3afina

Cookies