PDA

Voir la version complète : La FAF n’aurait pas déposé de plainte à la FIFA contre l’Égypte


Zacmako
22/03/2010, 07h01
La FAF n’aurait pas déposé de plainte à la FIFA contre l’Égypte
“Al Ahram” dit-il vrai ?
Par : Rubrique Radar
À quelques jours du deuxième round des auditions de la Fédération égyptienne de football (FAF), les responsables de cette dernière affirment que l’Algérie n’a déposé aucune plainte auprès de la FIFA. D’après Ahmed Chaker, secrétaire général adjoint des affaires sportives de l’Union africaine (UA), cité par le journal égyptien El Ahram dans son édition du 20 mars 2010 (avant-hier), le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, aurait affirmé que “l’Algérie n’a déposé aucune plainte à la FIFA contre la Fédération égyptienne”, lors d’une récente réunion du bureau exécutif de la Confédération nord-africaine de football. Selon le journal, le président de la FAF aurait attesté que “les relations liant les deux pays sont plus fortes et plus profondes, et ne peuvent être affectées par un match de foot”.
Liberté

mousmous
22/03/2010, 07h59
Si cela s avairait vrai c est vraiment une bande d............. je suis pas le seul a le penser

des bons a rien qui gèrent le foot algerien bande d .............. et l etat AVEC voila le NIF ALGERIEN

MEME SI JE SUIS BANI JE M EN TAPE LE COCILLARD

obladioblada
22/03/2010, 08h14
Je viens de lire exactement le contraire sur el Khabar.
Rahoum yssabrou fi rouhoum:mrgreen:

mousmous
22/03/2010, 08h21
merci du tuyau mais les rumeurs ca va bon train depuis le temps que la sanction devrait tomber cela dur je commence a douter de la fifa

même sans poser de plainte le monde entier a vu ce qui c est passe la sanction devrait tomber d elle même alors ou est la justice pourquoi passer au travers de ce comportement
intolerable des egyptiens appel aux meurtres algeriens c est pas la premiere fois ce ne sera pas la derniere

fifa bande de laches

mecmad
22/03/2010, 12h12
Bien sur qu'Al ahram dit faux !!

KAMEL
22/03/2010, 18h05
j'en doute
d'ailleur sur un autre sujet la FAF démenti :

22/03/2010 - Démenti du Président de la FAF et de l’UNAF


M.Mohamed Raouraoua, le Président de la FAF et Président de l’Union Nord Africaine de Football dément formellement les propos de M. Ahmed Chaker, le secrétaire Général adjoint de l’UNAF, tenus à son retour au Caire après sa participation aux travaux du comité exécutif de l’ UNAF le 19 mars à Rabat et rapporté ce dimanche par la presse.

M Raouraoua affirme n’avoir jamais fait de déclarations particulières sur les relations entre les Fédérations algérienne et égyptienne.
Par ailleurs, Le Président de la FAF déclare que la Fédération Algérienne de Football attend toujours les excuses officielles de la Fédération Egyptienne.

M.Raouraoua a également apporté un démenti à l’information selon laquelle la sanction de l’ex entraineur d’El Masri Ibrahim Hacéne a été levée par l’ UNAF. M.Raouraoua a déclaré que le Comité Exécutif de l’UNAF, n’a jamais pris une telle décision


faf.org

ksar
22/03/2010, 18h28
j'espere que l'algerie a bien porté plainte ,sinon ,je remet ma carte d identité ...et je me fait justice moi meme:twisted:

KAMEL
22/03/2010, 18h30
le démenti de la fédération le confirme

Gironimoo
22/03/2010, 19h07
À quelques jours du deuxième round des auditions de la Fédération égyptienne de football (FAF),
ya 7asraaaaaah deuxième round qallek !!! a ce rythme on aura oublier ce qui s'est passé la bas avant qu'il ne rendent ce foutu verdict
c'est une affaire qui aurait due être traitée le lendemain :rolleyes:

mob_dz
22/03/2010, 23h44
http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2472138&postcount=1

Sans fioritures: Que faut-il retenir du Caire?
Dès son arrivée au Caire l’équipe nationale Algérienne est agressée.

La délégation algérienne relève une attitude pour le moins suspecte de l’escorte égyptienne.

L’attitude des médias égyptiens, confirmera que l’agression du bus ne relève pas du simple hooliganisme, et lance sa fable de l’auto-agression.

La fifa, prend conscience de la gravité de la situation (la ligne de conduite adoptée par Raouraoua, laisse supposer qu’il a été pour beaucoup dans celle-ci), au point d’envisager le déplacement du lieu du match .

Moubarek, devant l’impossibilité d’obtenir le maintient de la confrontation au Cairo-stadium, appelle son homologue Bouteflika pour obtenir d’Alger ce qui ne lui a pas été possible au Caire.

Malgrès le refus égyptien d’une participation algérienne à la sécurisation de l’équipe nationale, Bouteflika accède à la demande de Moubarek.

La fifa maintient le match au Caire et exige un engagement écris des autorités égyptiennes concernant la sécurité de la délégation algérienne.
Moubarek, prends tout le monde au mot, et limite ses mesures à la seule délégation officielle.

Le climat de violence entretenu par les égyptiens autour de ce match*; et l’impacte que cela a eu sur l’opinion nationale, transforme le match de Khartoum en une véritable bataille. Les égyptiens engage leurs clientèles artistiques et douktouriste à assister en masse à Khartoum dans l’espoir de les voir agressées.

L’Algérie, mesure la gravité de la situation et met sur pieds le déplacement de ses supporters avec toutes les précautions pour qu’ils ne soient ni des agresseurs, ni des agressés.

Pourquoi l’Algérie a-t-elle été placée dans des situations délicates*? Aux bords des dérapages*? Simplement par ce qu’elle a contre tout bon sens dit oui à Moubarek.

Si aucune plainte n'a été déposé faut voir du côté d'el Mouradia

C'est qui qui ne veut pas que toute la lumière soit faite sur cet épisode sordide?

mob_dz
23/03/2010, 00h25
À quelques jours du verdict de la FIFA : sur les incidents du Caire Raouraoua démasque les Égyptiens

A quoi jouent Ahmed Chaker et les dirigeants de la fédération égyptienne de football (FEF) ? s’interrogent les Algériens après la publication, dimanche, par le quotidien égyptien Al Ahram, de déclarations du secrétaire général adjoint de l’union nord-africaine de football (UNAF) à son retour au Caire, après sa participation aux travaux du comité exécutif de l’UNAF le 19 mars à Rabat (Maroc).


Dans une déclaration au quotidien cité, Ahmed Chaker affirme : « Au cours de la réunion du comité exécutif de l’UNAF, le président de la fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, a annoncé que la FAF n’a pas déposé de plainte contre la fédération égyptienne après les incidents du Caire (caillassage du bus de l’équipe d’Algérie, le 11 novembre dernier au Caire), et a précisé que la FIFA a convoqué la FAF uniquement dans le but d’entendre la version algérienne. » Mohamed Raouraoua a rapidement démenti les propos tenus par le dirigeant égyptien à travers un démenti publié en soirée (dimanche) sur le site officiel de la FAF.

Le dirigeant algérien précise : « Mohamed Raouraoua, le président de la FAF et président de l’Union nord-africaine de football, dément formellement les propos d’Ahmed Chaker, secrétaire Général adjoint de l’UNAF, tenus à son retour au Caire après sa participation aux travaux du comité exécutif de l’UNAF, le 19 mars à Rabat, et rapporté ce dimanche par la presse ». Le membre de la fédération égyptienne ne s’est pas arrêté là. Al Ahram rapporte, selon les dires d’Ahmed Chaker, d’autres déclarations toutes aussi fausses que les premières. Puisqu’il ajoute : « Raouraoua a dit à Rabat : ‘‘il n’y a aucun problème entre nos deux pays. La crise survenue entre les 14 et 18 novembre, les matches du Caire et d’Oumdurman (Soudan) ne déteindront pas négativement sur les relations entre les deux peuples et pays frères’’ ».

De son côté, Mohamed Raouraoua affirme « n’avoir jamais fait de déclarations particulières sur les relations entre les Fédérations algérienne et égyptienne », soulignant au passage que « la fédération algérienne attend toujours les excuses officielles de la Fédération égyptienne pour ce qui s’est passé au Caire ». La sortie médiatique d’Ahmed Chaker obéit à un agenda tracé par les dirigeants égyptiens, à savoir semer le doute dans l’esprit des algériens en les montant contre le président de la FAF et préparer, probablement, l’opinion à l’imminente décision de la FIFA au sujet des graves incidents du 11 novembre 2009. A priori, les sanctions que s’apprête à prendre la FIFA à l’encontre de la fédération égyptienne sont dérisoires par rapport à la gravité des événements subis par la délégation algérienne lors de son arrivée dans la capitale égyptienne.

Par ce procédé, les Egyptiens tentent, dès à présent, d’accréditer la thèse selon laquelle l’Algérie « chercherait la réconciliation avec ses agresseurs » pour faciliter la lecture des sanctions que prononcera la FIFA dans les prochains jours. L’opinion algérienne était, hier, désemparée par le contenu de l’article d’Al Ahram. Sentant le danger et le piège tendu par les pharaons, le patron du football algérien a rapidement réagi pour étouffer dans l’œuf cette tentative de manipulation. Samir Zaher, le président de la FEF, lui, a pris soin de faire l’impasse sur la réunion de Rabat, par crainte d’affronter son homologue algérien en présence des membres de l’UNAF. Ahmed Chaker a été chargé d’introduire le doute dans l’esprit des algériens et les monter contre le président de la FAF. Il a échoué. Ses commanditaires, qui avancent masqués, doivent trouver autre chose.


Par Yazid Ouahib

In El Watan

absent
23/03/2010, 02h04
Si elle ne l'a pas fait, il va y avoir un séisme à Dely Ibrahim!

DJAMY
23/03/2010, 07h27
meme si elle a pas deposè plainte ,ceci ne change rien a la chose si je peux dire ,la FIFA ne traite pas des affaires slmt apres depot de plainte,leurs deleguès sont presents dans chaque match pour faire leur boulot qui est justement de signaler tout depassement .
pour revenir a cette affaire disons que c une enieme manoeuvre egyptienne mais ceux qui sont vraiment a comdamner reste la FIFA qui en prenant tt ce temps a ouvert en qq sorte la breche a toute sortes de manipulations
sinon depot de plainte ou pas ,les sanctions tomberont c sur

mousmous
30/03/2010, 06h05
pour l instant on voi rien venir son oublier tout récemment le dopage
de certain joueure egyptiens

Cookies