PDA

Voir la version complète : L'Alliance tend la main au monde arabo-musulman


morjane
10/02/2006, 16h25
La rencontre de Taormina se déroule dans le cadre du dialogue méditerranéen de l'Otan et pour la première fois des pays arabo -musulmans y participaient, à savoir Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Mauritanie, Jordanie ainsi qu' Israël.
Hasard du destin, c'est en pleine effervescence en raison des carricatures et l'Otan a tenu a souligner son désir de dialogue des cultures.

=======

Les ministres de la Défense de l'Otan achevaient vendredi une réunion informelle de deux jours en Sicile en rencontrant pour la première fois leurs homologues de plusieurs pays arabo-musulmans, ainsi qu'Israël, dans le contexte de crise des caricatures.

"Le message que nous voulons faire passer, c'est la désescalade", a déclaré vendredi le ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung, à des journalistes. "Nous devons clairement montrer combien il est important d'avoir un dialogue entre cultures", a-t-il ajouté.

Les manifestations de colère dans le monde musulman pour protester contre la récente publication en Europe de caricatures du prophète Mahomet se sont poursuivies malgré les appels au dialogue et à la raison. La rencontre à Taormina (Italie) se déroule dans le cadre du "Dialogue méditerranéen" de l'Otan, un programme de coopération créé il y a une dizaine d'années mais qui n'a jamais pris forme. Sept pays y participent: Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Mauritanie, Jordanie et Israël.

La plupart de ces pays étaient représentés vendredi au niveau ministériel, mais l'Egypte a dépêché un haut responsable militaire, selon des responsables de l'Otan. Il s'agit de la première réunion internationale à laquelle participent des responsables occidentaux et musulmans depuis le début de la crise des caricatures. "Nous devons travailler à améliorer la perception de l'Otan" dans la région, a également fait valoir le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jaap de Hoop Scheffer. L'Otan, qui multiplie les relations de partenariat à travers le monde, cherche à nouer des liens de coopération plus étroits avec le monde arabo-musulman mais se heurte aux réticences d'opinions publiques historiquement méfiantes à l'égard de l'alliance militaire occidentale dominée par les Etats-Unis. Elle a aussi établi des canaux de communication avec les Etats du Golfe et approché l'Arabie saoudite.

Jeudi, les ministres de l'Otan avaient affiché leur "totale solidarité" avec le Danemark, qui est au centre de la tourmente provoquée par la publication des caricatures dans un journal de ce pays, et insisté sur la nécessité de dialogue. Ils s'étaient aussi déclarés résolus à poursuivre l'expansion de la mission de l'Otan en Afghanistan, malgré la flambée de violence dans ce pays. L'Otan a elle-même été directement impliquée par les violences, des manifestants ayant attaqué mardi des troupes norvégiennes à Maïmana (nord de l'Afghanistan) faisant 4 morts.

La crise des caricatures a éclaté au moment où l'Otan prévoit d'étendre sa Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) dans les provinces du sud de l'Afghanistan. Les attaques-suicide se sont multipliées dans le sud et l'est du pays depuis 2005. Dans ce contexte, les ministres de l'alliance ont mis en exergue la nécessité pour l'Otan d'avoir "les capacités de faire face" aux nouvelles menaces de sécurité d'où qu'elles surgissent.

Par ailleurs, le ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, s'est joint aux discussions vendredi, pour parler de la coopération pratique au niveau militaire entre la Russie et l'alliance, y compris en matière de lutte contre le terrorisme. Des navires de la marine russe doivent se joindre à l'opération antiterroriste "Active Endeavour" (Engagement actif) lancée par l'Otan en mer Méditerranée après les attentats du 11 septembre 2001. Pour marquer le rapprochement, le secrétaire général de l'Otan avait prévu de monter à bord du croiseur russe le "Moscou", amarré dans le port voisin de Messine, une première dans l'histoire de l'alliance, selon des responsables.

Par AFP

Cookies