PDA

Voir la version complète : Le moral des joueurs algériens à l'approche du Mondial 2010


Zacmako
30/03/2010, 07h32
A MOINS DE 2 MOIS ET DEMI DU MONDIAL
Qu’en est-il du moral des joueurs algériens?


Un autre souci majeur pour l’ensemble du staff technique.

Au moment où le coach national est confronté à plusieurs problèmes à savoir, les blessures, le manque de temps de jeu des joueurs, le choix de nouveaux éléments et celui du lieu des stages en altitude, certains cadres de l’équipe sont préoccupés par d’autres soucis qui risquent de jouer un rôle négatif sur leur moral.
Le joueur le plus affecté sur le plan moral -pour le moment-, est le maître à jouer de l’équipe algérienne, Karim Ziani. En effet, le numéro 15 des Verts est confronté depuis longtemps à la décision de son coach Köstner, qui persiste à ne plus l’aligner avec le groupe de son équipe VFL Wolfsburg. Il a, certes, été aligné la semaine dernière pour moins d’une demi-heure, mais c’est vraiment insuffisant pour relever le moral du joueur. Karim se trouve dans l’expectative concernant sa non-titularisation alors qu’il n’est pas du tout blessé.
D’autant, qu’il ne fait parfois même pas partie des remplaçants. Cette situation, si elle affecte bien le moral du joueur, ne l’empêche nullement de poursuivre ses entraînements pour d’abord garder sa forme et ensuite et surtout, afin de ne point donner l’occasion à son coach de trouver un argument pour l’écarter et enfin ne point rater une éventuelle participation au Mondial avec les Verts.
Néanmoins, Ziani garde toujours l’espoir de se voir titulariser d’autant que son équipe joue sur deux fronts: le Championnat et la Ligue européenne. Son coach aurait sûrement besoin de l’aligner en cas d’impondérable.
Les joueurs Madjid Bougherra et Mourad Meghni, eux, sont plus préoccupés par leur blessure respective et ils poursuivent donc leur traitement à l’Aspitar de Doha au Qatar.
Selon les dernières nouvelles, le sociétaire des Glasgow Rangers devrait quitter l’hôpital dans quelques jours alors que le sociétaire de la Lazio de Rome, Mourad Meghni devrait patienter jusqu’à la mi-mai pour pouvoir quitter ce centre hospitalier de Doha. Mais, même s’ils quitteront l’hôpital, les deux joueurs doivent observer quelque temps de rééducation et d’adaptation avant de reprendre véritablement la compétition. C’est donc pour nos deux internationaux, une histoire de course contre la montre. Trois autres joueurs souffrent pour l’instant du problème de manque de temps de jeu faute d’être alignés par leurs propres entraîneurs respectifs. Il s’agit de Yebda qui n’a été titularisé que 4 fois sur 9, Matmour qui, sur 8 matchs n’a été utilisé que 4 fois également alors que Antar Yahia n’a été aligné qu’une seule fois en qualité de titulaire en 8 matchs.
A ce train-là, nos joueurs ne seront nullement dans de bonnes conditions pour bien préparer le prochain Mondial car ce retard dans la participation à la compétition risque de nuire à la production de toute l’Equipe nationale qui, serait, pour ainsi dire grippée.
Le cas de Yazid Mansouri se pose doublement car, d’une part il manque de temps de jeu puisqu’il n’a été utilisé que 3 fois en 8 matchs. Cela, d’une part, et d’autre part, il est préoccupé par un futur transfert. C’est ainsi qu’il vient de confier qu’il n’a plus envie de rester à Lorient après 4 ans de loyaux services.
Mansouri compte trouver un club avant le Mondial pour s’y engager. Et c’est donc un souci qui le préoccupe beaucoup en plus de son retour de blessure et du manque de temps de jeu. Enfin, un dernier cas d’un joueur dont le moral est préoccupé par ce problème de transfert; il s’agit du célèbre Nadir Belhadj. En effet, ce défenseur latéral racé est convoité par les plus grands clubs européens et le dernier à s’être manifesté n’est autre que le club russe, le CSKA Moscou. Or, Belhadj se soucie de pouvoir ou pas s’adapter au climat très froid de cette équipe moscovite.
C’est dire que le moral des cadres de l’Equipe nationale n’est pas au beau fixe à moins de trois mois du début du Mondial et à un mois du premier regroupement de la sélection nationale avant son premier match amical face à l’équipe nationale de l’Eire à Dublin, le 28 mai prochain.
L'expression

Rynesmosi
30/03/2010, 10h27
Constat amer !
Meghni jusq'a mi Mai ça veut dire a même pas un mois de la compétition
c'est pas le top

Cookies