PDA

Voir la version complète : portrait " DA SLIMANE "


zouzou ali
13/02/2006, 10h31
Slimane Azem
Le symbole de l'exil et de l'exilé (*)
Tizi-ouzou (BMS)- Slimane Azem est véritablement un symbole à la fois de l'exil au sens politique et de l'exilé au sens de l'émigré.
Né le 19 Septembre 1918 à Agouni Gueghrane, Slimane Azem comme tous les chanteurs Kabyles s'initiera à la guitare seul . En 1937 il part à Londres ou il travaille dans une scierie puis il deviendra aide électricien au métro Parisien.
Ensuite après avoir été libéré en 1945 de la prison allemande, il gérera un café à Paris.
Sur le plan artistique, il sort son premier tube "Amuh Amuh Ekerr matsadudh annuh". Depuis il ira d'un succès à un autre avec un style qui allie la sage parole populaire et la dérision.
Effegh ayajrad tamurtiw (criquets sors de mon pays), amuhand ukaci namoh naali amoh naamar, chraa lhiwa, thamziw thruh dakarfi, awin yellan delafahem, eziniyi thlatha yaqjan et bien d'autres titres formeront son oeuvre appréciée de nos jours.
Son penchant vers la dérision va jusqu'à produire des sketchs avec chansons en compagnie de Cheikh Noureddine.
Il vivra exilé de son pays et mourra en exilé le 28 janvier 1983 et restera enterré à ce jour en France.

http://www.geocities.com/kabylienews/Slimane_Azem.jpg

Thirga.ounevdhou
13/02/2006, 10h38
Bonjour,

Merci pour ce Portrait. Sliman Azzem est un grand et le restera. loin de sa patrie, mais il l'aimait avec douleur et douceur!....la douleur de l'eloignement et l'exil...et la douceur d'un amour pur et profond...qui ne faisaient qu'augmenter. Et surtout qui etaient tte la source et l'origine de son inspiration et son chant.

Merci pour cette maniere de lui rendre hommage!

Misstagounits
13/02/2006, 10h40
Slimane Azem est le père spirituel de beaucoup de chanteurs Kabyles.
j'ai appris une anecdote intéressante sur une de ses chansons : Effegh ayajrad tamurtiw (criquets sors de mon pays), dans une émission de brtv.
Cette chanson est une métaphore sur la présence militaire francaise en Algérie.
Les paras français habillés de vert ressemblent à ces nuisibles qui dévorent les récoltes des fellahs.
Quel poète et quel courage d' écrire une chanson aussi engagé pendant cette période.
Total respect Monsieur Azem.

Baji
02/03/2006, 11h18
Assalam Alayekoum, azul, bijour, saluuuuut

Oui c'est un grand Homme comme un grand H,

mais les hommes comme lui , chikh el-Hasnaoui, Hesisen, El_Anka, Dahman, ...etc sans oublions Lounes Matoub cd'est un grand poete, vraiment c'est il a chanter en Arabe vraiment ils vont le comprendre allah yerahmou wi wessa3 3alihhh.

Bonne jounée

Cookies