PDA

Voir la version complète : Qui a dit que Saâdane n’avait pas d’ambitions?


Zacmako
04/04/2010, 07h06
IL CONTINUE TOUJOURS DE FAIRE L’ÉVÉNEMENT
Qui a dit que Saâdane n’avait pas d’ambitions?

cette fois-ci, il a été clair, net et précis.

Alors que les férus de la balle ronde et particulièrement des Verts, scrutent la moindre information sur le ou les joueurs susceptibles de faire partie de la sélection algérienne pour le prochain Mondial 2010, voilà que le coach national, Rabah Saâdane, prend ses «responsabilités» pour annoncer à travers les ondes de RMC: «...Nous sommes dans un groupe compliqué, mais j’ai espoir d’emmener l’Equipe au second tour, ce serait formidable pour notre pays.» Enfin, Rabah Saâdane a eu ce grand courage d’annoncer un vrai objectif: «Passer au second tour» du Mondial 2010.
Il est utile de rappeler que le premier responsable de la barre technique des Verts a toujours pris ses précautions en matière d’objectifs, car soit avant la phase finale de la CAN 2010, soit lors du tirage au sort du Mondial 2010, Rabah Saâdane, a toujours été évasif dans ses réponses en matière d’objectifs. Il se contentait juste de dire que «la CAN constitue juste une étape pour bien préparer le Mondial 21010», ou encore «essayer d’aller le plus loin possible».
Quant aux objectifs pour le Mondial, il a toujours été avare en réponses se contentant des traditionnels «on ferait tout pour bien représenter l’Afrique et surtout, le monde arabe puisqu’on est les seuls représentants des pays arabes au Mondial». Il faut avouer que ce n’est nullement des objectifs que définit Saâdane. Et cette fois-ci, il a été clair, net et précis en allant même à évoquer carrément le 2e tour de la prochaine Coupe du Monde.
Cette déclaration si elle «bouscule» une certaine habitude de Saâdane, elle surprend beaucoup, car avec des joueurs qu’il connaissait très bien pour les avoir préparés une année durant, Rabah Saâdane n’a jamais osé être aussi clair. Mais, aujourd’hui, alors qu’il se trouve en pleine prospection, il ose franchir ce cap et annoncer qu’il compte passer au 2e tour du Mondial.
C’est à se demander sur quelles bases Saâdane pourrait bien assurer un tel objectif, sachant d’abord, que la plupart de ses cadres sont blessés et même s’ils retrouveront le chemin des stades, il leur serait très difficile d’être vraiment au top en Afrique du Sud.
Ensuite, il compte plusieurs joueurs manquant visiblement de temps de jeu et ayant des problèmes avec leurs clubs respectifs. Et ce, sans oublier que certains sont également préoccupés par leur probable transfert à l’issue de la saison, soit juste avant le Mondial. Quant aux joueurs qu’il va choisir ou qu’il a déjà choisis, comme il le déclare si bien: «On est en train de suivre Habib Belaïd de Boulogne-sur-Mer (défenseur prêté par Strasbourg, Ndlr). Je voulais le superviser lors du match PSG-Boulogne mais à cause du huis clos, je n’ai pas pu.
On est aussi sur Fouad Kadir de Valenciennes (attaquant), Ryad Boudebouz de Sochaux (milieu offensif) ou encore, Sofiane Feghouli de Grenoble (milieu offensif). Ces trois joueurs nous intéressent beaucoup. Ils sont sur notre liste pour la Coupe du Monde.» C’est à se demander si ces joueurs et les autres qu’il va devoir ajouter dans sa liste pour le Mondial, sauront-ils bien s’adapter au groupe et auront-ils vraiment les rendements voulus pour arriver à passer au deuxième tour contre des équipes de la trempe de l’Angleterre, les USA ou la Slovénie? C’est légitime d’avoir des ambitions, mais il ne faut vraiment pas mélanger «espoir» et «rêve».
Est-il utile de préciser juste que la presse slovène a été unanime à condamner les déclarations du coach national, Matjaz Kek en remarquant qu’une victoire contre l’Algérie sera synonyme de grande fête et ferait sortir le peuple dans la rue en ajoutant, que ce serait un exploit pour le football slovène. Et c’est toute la presse slovène qui reproche le défaitisme à son coach pour la simple raison que les journalistes slovènes connaissent bien le niveau de leur sélection.
Psychologiquement entre le défaitisme de Kek et les ambitions de Saâdane, le choix est très simple...
L'expression

Cookies