PDA

Voir la version complète : Effondrement du prix de l'immoblier à Marrakech


bledard_for_ever
09/04/2010, 18h42
Fortes corrections dans le haut standing http://www.leconomiste.com/upload/article/4_99727.jpg· Sérieuses décrues dans la plupart des grandes villes

· De 40 à 50% à Marrakech, 20 à 30% à Tanger…

C’est la période des soldes dans le très haut standing! Une décrue de 40 à 50% à Marrakech, une correction des prix de 20 à 30% à Tanger… Pour cause: une surproduction et un important stock de logements invendus. La situation est telle que Marrakech connaît une surcapacité de production. Depuis janvier dernier, le segment du haut standing en particulier subit de fortes corrections, dans toutes les grandes villes, sauf à Casablanca, qui continue à enregistrer une très forte demande. Conjuguée à la rareté du foncier, celle-ci exerce une pression sur les prix. Mais, «quelle que soit la conjoncture du moment, les prix n’y baissent jamais», soutiennent des promoteurs. «Casablanca souffre essentiellement du problème de foncier du fait de la difficulté de la gestion urbaine», au point que la charge foncière est devenue très importante dans la composition du prix de revient du logement. «Elle représente 50 à 60% pour les produits destinés aux couches moyennes et au haut standing», précise Youssef Ibn Mansour, président de la Fédération des promoteurs (FNPI). Ce qui «écarte forcément de nombreux ménages de la classe moyenne de l’accès à une propriété adaptée à leurs possibilités de financement». De l’avis même du président de la FNPI, la demande de la classe moyenne, estimée entre 40.000 et 50.000 ménages chaque année, pose problème; d’autant plus que la capitale économique continue à attirer de plus en plus de jeunes diplômés accédant au marché de l’emploi. Si Casablanca fait encore l’exception du marché de l’immobilier, c’est parce qu’elle connaît une forte demande conjuguée à une pression sur le foncier. «Nous travaillons avec la même réserve foncière depuis 1985, entre-temps, la population est passée de 2,8 à quelque 5 millions», explique Saïd Sekkat, SG de la FNPI. Résultat: la métropole suffoque au moment où une multitude d’intervenants sont au volant de la gestion urbaine (mairie, wilaya, élus, agence urbaine…). «La situation est inextricable! C’est un peu l’exemple du serpent qui se mord la queue», schématise Sekkat.

Paradoxalement, les autres villes (Marrakech, Tanger, Tétouan, Kénitra, Fès…) enregistrent une suroffre en production de logements, mais avec une très faible demande.

Cependant, côté commercialisation dans le haut et moyen standing, «le marché connaît une timide reprise et un léger frémissement depuis début 2010», précise Ibn Mansour, mais avec cette forte nuance: «Certes, le marché enregistre de plus en plus de transactions, mais il reste loin, il faut l’avouer, des performances entre 2005 et 2008».
Pour l’heure, les indicateurs ne donnent pas assez de visibilité. «Il va falloir attendre les mois de mai et juin pour pouvoir se prononcer sur une véritable reprise des ventes», soutient-on à la FNPI. Ce sont généralement les périodes où les promoteurs enregistrent le plus de commandes. Le marché fera-t-il exception cette fois-ci? Sachant que la reprise est encore très timide, du fait d’une situation d’attentisme qui a duré plusieurs mois. «De nombreuses personnes entretiennent encore la rumeur sur une baisse des prix», constate Yassine Lahlou, membre de la FNPI en charge de la Commission Communication. Depuis mi-2009, le marché s’est fait l’écho d’une baisse généralisée des prix dans l’immobilier, tous segments confondus. D’où les transactions au compte-gouttes.
En attendant une véritable reprise, les promoteurs misent beaucoup sur la relance du grand chantier du logement social. Ce segment qui a un effet de locomotive pourrait enclencher un retour positif en termes d’indicateurs et d’agrégats.

Amin RBOUB &
Bachir THIAM

bledard_for_ever
09/04/2010, 19h35
apparement c est les soldes.

Des gens de marrakech pour des tuyaux?

riad020
09/04/2010, 20h11
Tu sais Bledar, c'est la premiere fois ou tu viens avec quelques choses d'interessant sur le Maroc et je te dis men famek lrabi .

Vu les prix affichés par ces voleurs de promoteurs immobiliers à Marrakech , rare sont ceux qui ont la capacité d'aquerir un bien immobilier dans la ville ocre.

bledard_for_ever
09/04/2010, 20h20
Vu les prix affichés par ces voleurs de promoteurs immobiliers à Marrakech , rare sont ceux qui ont la capacité d'aquerir un bien immobilier dans la ville ocre.


ce sont les banquiers un système qui se mord la queue mon frère.

L'conomiste est gentil... il parle de correction à 50% ce n'est pas plus de la correction c'est l'effondrement de la bulle.....

riad020
09/04/2010, 20h55
C'etait attendu et tout le monde le sentait , les rapaces promoteurs immobiliers alliés avec les potentats de notre makhzen économique ont cru denicher le filon d'or en optant pour le haut standing et les clients européens riches .

Mais grace à dieu , la crise a fouttu dans l'air tous leurs projets mirages .

bledard_for_ever
09/04/2010, 21h09
sauf que c une crise, et c'est les marocains qui vont payer.....

riad020
09/04/2010, 21h15
le commun des marocains s'enfoutent des retombée de la crise immobiliére et les secteurs qui ont subiront les conséquences .

L'Etat qui a pour devoir de reguler le marché et de combattre les irrégularités dans le secteur , a fermé l'oeil et à laisser faire , au lieu de defendre la classe moyenne veritable vecteur de tout developpement economique et social.

rodmaroc
09/04/2010, 21h23
le commun des marocains s'enfoutent des retombée de la crise immobiliére et les secteurs qui ont subiront les conséquences .

c'est pas vrai...ceux qui sont dans l'immobilier (entrepreneurs,ouvriers,bureau d'etudes,architectes,agences immobilières) ne s'en foutent pas....mais les prix devaient baisser car c'etait devenu du n'importe quoi.

bledard_for_ever
09/04/2010, 21h27
t as raison très peu de marocains sont concernés par ces construction, pire les logements à 14000 dh qui leur sont destinés se retrouvent dans le marché de la spéculation.
Mais au final l état pour corriger cela et venir au secours des banques s endette. Et pour emprunter il faut qu il fasse des économie.;;;; au détriment de qui?

mahjoub
09/04/2010, 22h00
rodmaroc
c'est pas vrai...ceux qui sont dans l'immobilier (entrepreneurs,ouvriers,bureau d'etudes,architectes,agences immobilières) ne s'en foutent pas....mais les prix devaient baisser car c'etait devenu du n'importe quoi.
-------------------------
Ce qui importe c'est le people pas ce genre de bureaux, architectes, agences.
Moi je me frotte bien les mains au cas ou ça descend encore, un 50 m2 à 60 ou 70 millions centimes est de la folie, ça ne vas pas dans les poches du pauvre ouvrier, mais dans les poches dial les vautours qui ont rendu marrackech comme ça, même les habitants originaires ne sont pas contents.
Allah ya3tina alkana3a w'safi

myra21
09/04/2010, 22h23
Si ça pouvait arriver la méme chose en Algerie se serait pas mal pour beaucoup de monde !
Quand on sait qu'un smicard a Alger ,un Appt lui coute jusqu a 800 fois le smic mensuel (100 ans).

brahimaroc
09/04/2010, 22h39
je crois que bledar en postant cet article il veut insinuer que c'est une crise et un effondrement a l'américaine , ou peut être une crise foncière comme c'est le cas en Espagne ,Non je crois pas , parce que le haut standing représente seulement 10 à 15% DU marché ,et même les grands promoteur comme addoha , alliance ,achaabi ,,,,, s'orientent maintenant vers l'economique et le moyen standing ou il y' a une forte demande,et tant qu'il y'a un déficit accumulé de 700 000 LOGEMENT ,et 130 000 nouvelle demande chaque année sachant que le Maroc produit annuellement quelque 150 000 ,il n'yaura pas crise ,mais il faut que l'ETAT intervient pour orienter et réguler le marché.

MOI je travail dans le secteur de l'immobilier, et je sais de quoi je parle , j'ai une sté de vente de matériaux de construction ,c'est vrais l'année 2009 a été trés difficile pour nous ,mais depuis le début de mars 2010 on ressent une amélioration du marché ,

et concernant Marrakech et tanger il fallait que les prix reviennent a la norme parceque un 25000 DH /M² c'est inconcevable.

bledard_for_ever
09/04/2010, 23h19
du tout brahima, la crise us c bcp plus sophistiqué que ça. C une crise du crédit.

Au maroc si tu veux un élement de comparaison c un peu comme le crédit lyonnais à l époque mais à l échelle de tout un pays et toutes ses banques. de la pure spéculation élémentaire

ould omar
09/04/2010, 23h30
apparement c est les soldes.

Des gens de marrakech pour des tuyaux?

Oui ...du coté de Tamensourt ?:D

ayoub7
10/04/2010, 00h15
apparement c est les soldes.

Des gens de marrakech pour des tuyaux?

tout depend de ce que tu recherches, un investissement locatif, une seconde residence, un investissement pour demenager et vivre au Maroc? :)

Si c'est un investissement locatif je te conseille vivement le projet de Prestigia (Haut Standing d'Addoha), j'ai visité cet été, c'est une petite merveille...

http://www.hamptons.co.uk/Property/MACADD00024/pdf/HamptonsMorocco-MGC-Ebrochure-EN.pdf


Marrakech Golf City : 92% de la première tranche déjà vendus

Y A T
Finances news : 21 - 01 - 2010
* Le projet, situé au cœur de la ville ocre, s’étale sur 192 hectares.
* Les appartements sont commercialisés à partir de 1,875 MDH.

Alors que le Groupe Addoha fait l'objet de plusieurs rumeurs au sein du marché concernant sa situation financière, sa filiale de luxe, Prestigia, semble bien s’en tirer. A la veille de son premier anniversaire, Prestigia vient de présenter officiellement le projet Marakech Golf City. Et il faut avouer que les chiffres annoncés par les responsables commerciaux du projet sont satisfaisants. En effet, 92% des appartements de la première tranche du Marrakech Golf City ont déjà trouvé preneurs, des Marocains en particulier, alors que la livraison n’était prévue qu’en 2011. C’est dire que les craintes d’un éventuel impact de la crise sur les projets de Prestigia dans la ville ocre ne sont plus que chimère.

Cependant, il faut avouer que le Marrakech Golf City jouit d’une caractéristique de taille expliquant le succès qu’est en train de connaître le projet. Il s’agit en effet du seul complexe golfique se situant au cœur de la ville. Il bénéficie ainsi d’un emplacement unique, sur le Boulevard Mohammed VI, à quelques minutes de la place Jamaâ El Fna, de la Koutoubia, de la Mamounia, de la Menara et de l’Aéroport, à 5 minutes de la gare et à seulement 3 heures des grandes capitales européennes. Il s’étale sur une superficie globale de 192 hectares, incluant un golf de 18 trous et deux hôtels de luxe, dont un confié à l’enseigne Hyatt avec 250 chambres. En outre, ce ne sont pas moins de 2.300 unités, comprenant des villas dotées de piscine et des appartements, qui sont mises en vente par tranches indépendantes. Par ailleurs, il faut savoir que les prix appliqués par la filiale du groupe Addoha commencent à 1,875 million de DH pour des appartements de 110 mètres carrés au moins. Avec cette tarification, l’offre de Prestigia se veut la plus compétitive de la région, si l’on se réfère au prix du métrage.

alien
10/04/2010, 01h33
bledar,
t as raison très peu de marocains sont concernés par ces construction, pire les logements à 14000 dh qui leur sont destinés se retrouvent dans le marché de la spéculation.
Mais au final l état pour corriger cela et venir au secours des banques s endette. Et pour emprunter il faut qu il fasse des économie.;;;; au détriment de qui?
-------------------------

Tout a fait tort.
de 1, les premiers clients sont des marocains comme l'exemple de l'article de ayoub et la filiale haut standing prestigia de addoha

de 2, tu confonds haut standing avec low coast, les logements de 140000dh sont destinés au relogement des bidonvillois.

nacer-eddine06
10/04/2010, 01h36
Si c'est un investissement locatif je te conseille vivement le projet de Prestigia (Haut Standing d'Addoha), j'ai visité cet été, c'est une petite merveille...
c pour qui le marocain
ou
pour moi


vos mirages aux alouettes
ya pas preuneurs
les soldes c pour quand

alien
10/04/2010, 01h45
héhé solas lit ça:

la veille de son premier anniversaire, Prestigia vient de présenter officiellement le projet Marakech Golf City. Et il faut avouer que les chiffres annoncés par les responsables commerciaux du projet sont satisfaisants. En effet, 92% des appartements de la première tranche du Marrakech Golf City ont déjà trouvé preneurs, des Marocains en particulier, alors que la livraison n’était prévue qu’en 2011

Par ailleurs, il faut savoir que les prix appliqués par la filiale du groupe Addoha commencent à 1,875 million de DH pour des appartements de 110 mètres carrés au moins. (180 000 euros)

Si un marin (pecheur) d'outre mer peut se payer ce luxe pourquoi pas, notre pays est ouvert au monde dieu merci ;)

nacer-eddine06
10/04/2010, 02h02
oui g compris
ces machins choses c etaient pas pour le peuple

rien de nouveau sous le soleil

alien ou vagabond extra terrestre

casacapital
10/04/2010, 05h19
a gueliz et dans le quartier de lhivernage ca tourne toujours autour des 15000 dhs le m²... ya moins de demande pour le haut standing c'est vrai (etrangere et national) mais les promotteurs ne cedent pas parcequ'ils ont enormement de marge financiere (gros benef des dernieres années, plan de soutien de l'etat...) et qu'ils peuvent se permettre dattendre une reprise, ceux qui cassent les prix c'est les petits speculateurs et c'est bien fait pour eux, les gens du metier s'en sortiront.

et puis actuellement c des petits patelins a coté de marrakech qui tirent le marché, a ta7enaout ya meme une flambée du foncier!

brahimaroc
10/04/2010, 11h00
du tout brahima, la crise us c bcp plus sophistiqué que ça. C une crise du crédit.

Au maroc si tu veux un élement de comparaison c un peu comme le crédit lyonnais à l époque mais à l échelle de tout un pays et toutes ses banques. de la pure spéculation élémentaire
.................................................. ..............................................

bledar tu n'a qu'a voir le résultat réalisé par les banques marocaine en 2009 malgré la crise mondial

houlakou
10/04/2010, 14h42
ce sont les banquiers un système qui se mord la queue mon frère
ça se voi que tu ne connais rien à l'economie meme si tu es un fan de l'economiste.
les banquiers ne sont pas des promoteurs immobiliers, et ils sont les premiers victimes de cet effondroment puisque sur la place bancaire de marrackcech, les créances en souffrance de ce secteurs ont considérablement augmenté en 2009

bledard_for_ever
10/04/2010, 15h13
halakou

ce qui ne les emepche pas de faire des bénéfices records, relis la réponse de brahima:mrgreen:

maroc2010
10/04/2010, 15h56
salut tt le monde

ce qui se passe actuellement c l'éclatement de la bulle c tout
mais rien de comparable avec la crise aux usa

en effet la plupart du temps ce sont des spéculateurs qui font monter les prix en achetant des lots d'appartements

quand ils n'achètent pas à crédit généralement ils font des compromis de ventes en attendant le pigeon

quant aux banques, soyez surs qu'ils ne débloquent pas les fonds avant d'avoir des garanties au moins à hauteur de 100% du crédit.

donc on se retrouve avec des entrepreneurs couverts, des banques couvertes, des acheteurs ayant déjà achetés couverts et...

des spéculateurs l'ayant dans l'os et qui vont payer.

Ceci dans le secteur de l'immobilier haut et très haut standing et qui tirait vers le haut le prix des autres secteurs

maintenant que la bulle a éclaté, une correction est en train de se faire petit à petit

a+

ould omar
10/04/2010, 16h37
halakou
ce qui ne les emepche pas de faire des bénéfices records, relis la réponse de brahima:mrgreen:

....en "jouant" sur les provisions pour créances douteuses et en pratiquant en fin d'année ce qu'elles appellent pudiquement des "opérations de windows dressing" !

Pihman
10/04/2010, 21h06
l'alignement des banques marocaines aux regles prudentielles de bale II a effectivement sauvé le système

le risque d'une faillite bancaire au Maroc est quasi nul

cela a d'ailleurs été reproché à bank al maghrib , ces regles bridaient la croissance
mais l'histoire recente donne raison à bale II


quant à Marrakech ce sont effectivement les spéculateurs qui vont casquer
ces spéculateurs signaient des compromis a gogo avec de petites avances avec la compromission des responsables de vente des complexes immobiliers
ils attendait qlq semaines pour voir venir les veritbles acquéreurs qui après avoir constaté la vente total du projet sur plan vont se rabattre chez ces spéculateurs pour leur racheter leur compromis de vente moyennant primes.
Ces pluevalues de désistement (et non de vente) ne sont même pas soumises à impôts

maitenant ces sépculateurs étant dans l'incapacité d'honorer les avances qui leurs restent risquent de perdre leurs arrhes

et c'est bien fait pour eux

ould omar
10/04/2010, 21h13
le risque d'une faillite bancaire au Maroc est quasi nul
Tout à fait ....et ce ne sont pas les ex dirigeants de l'Algémene Bank, de la BMAO ou autres BNDE qui démentiront !:mrgreen:

Pihman
10/04/2010, 21h50
j(ajouterai même CIH et Credit agricole qui etaient au brd de la faillites

MAIS

c'etait avant l'adoption des regles bale I et puis bale II

c'est de l'histoire anciennes

d'ailleurs ce sont ces mésavantures assez graves qui ont poussé les pouvoir publiques à durcir les règles à l'extrème

Cookies