PDA

Voir la version complète : caillassage du bus de l’EN: Platini critique la FIFA


Zacmako
10/04/2010, 08h06
Affaire du caillassage du bus de l’EN au Caire : Platini critique la FIFA

Interrogé par la télévision française d’information France 24 en marge du quart de finale de la champion’s league européenne entre Bordeaux et Lyon sur l’affaire des incidents ayant précédé la rencontre Egypte – Algérie du 14 novembre dernier, Michel Platini n’a pas hésité à critiquer la FIFA.

Le président de l’UEFA ne comprend d’ailleurs pas la lenteur avec laquelle l’instance dirigée par le Suisse Sepp Blatter traite le dossier. « Certes, cette affaire ne concerne pas l’instance que je dirige mais si des événements similaires à ceux du Caire arrivaient à se produire dans une compétition organisée sous l’égide de l’UEFA et compte tenu des données rapportées par les différentes agences de presse notamment française, je n’hésiterais pas un seul instant à prendre une décision, surtout qu’il existe un règlement clair à ce sujet », a-t-il dit avant de poursuivre. « Le pays hôte devrait assumer toute la responsabilité des faits et se verra par conséquent retirer 7 points lors des prochaines éliminatoires pour le Mondial.
C’est du moins le minimum qu’il risque au cas où il ne sera pas sanctionné d’une suspension de 2 années de toutes les compétitions organisées par la FIFA assortie d’une amende financière et d’une sérieuse mise en garde en cas de récidive et ce, en plus de devoir recevoir pendant 2 matchs hors de ses bases ».
Toutefois, l’ex-star du football français des années 80 reconnaît qu’il est souvent difficile de traiter des affaires de ce genre surtout lorsqu’il s’agit du continent africain. « Si la FIFA tarde à prendre une décision, c’est sans doute pour réunir le maximum de pièces justificatives et de preuves car il faut savoir qu’en Afrique tout comme en Amérique du sud, il est souvent difficile de prouver la véracité des informations fournies », a-t-il tenu à expliquer.
Horizons

Zeste
10/04/2010, 08h11
Y a rien d'autre à faire qu'à attendre mais nous attendons tous la suite !

Cookies