PDA

Voir la version complète : Surproduction de la pomme de terre en Algérie


loursse
10/04/2010, 08h06
Face à la surproduction de la pomme de terre, les agriculteurs doivent, pour préserver leur récolte, trouver d’autres moyens de stockage que les chambres froides qui font actuellement défaut. Le président de la Chambre nationale de l’agriculture, M. Ould El Hocine propose de stocker les tubercules dans des hangars froids ou dans des tunnels sous-terrains comme cela se faisait avant dans la wilaya de Mascara. Intervenant, ce jeudi, sur les ondes de la chaine II, le président de la Chambre de l’agriculture a souligné que la superficie de stockage actuelle ne suffit pas pour absorber toute la quantité produite. «Des spécialistes l’ont évaluée à 1 millions de mètres cubes alors que nous avons besoins du double», souligne-t-il. Pour M. Ould El Hocine, il faudrait créer des usines de transformation de la pomme de terre pour ne pas perdre les excédents de la production. «Les investisseurs doivent développer le créneau de l’industrialisation des produits agricoles. Il y a une chaine de valeur à développer pour créer de la richesse», a-t-il dit avant d’ajouter dans le même contexte qu’«il est important de noter que la production nationale agricole n’est pas destinée au stockage mais à la consommation». Il va sans dire que la surproduction de la pomme de terre est le résultat de la politique agricole actuelle. «Avant, il y avait trois périodes de production, la saison, l’arrière-saison et la primeur. Aujourd’hui, la production se fait chaque deux mois et à travers plusieurs régions du pays», a expliqué l’invité qui a également souligné qu’il serait souhaitable que les fellahs se spécialisent pour diversifier la production agricole. Les circuits de commercialisation doivent, selon lui, être régularisés et renforcés. M. Ould El Hocine estime que 42 marchés de gros ne suffisent pas pour absorber une production de plus de 70 millions de quintaux par an. Pour régler les problèmes qui vont de la production jusqu’à la commercialisation du produit, il est impératif, selon lui, de revenir au système de coopératives.

Wassila Ould Hammouda.

HORIZONS.

noubat
10/04/2010, 18h26
Surproduction de la pomme de terre : «Il faut trouver un nouveau moyen de stockage»

pourquoi ne pas exporter? des patates , des frittes.......

loursse
10/04/2010, 18h40
pourquoi ne pas exporter? des patates , des frittes.......
très bonne idée

Pihman
10/04/2010, 20h09
si l'Etat était intervenu pour réglementer le prix de PDT il n'y aurait pas eu cette production importante

c'est l'appat du gain et le libre marché qui stimule l'investissement et la production

je dis cela à ceux qui lors de la crise de la PDT d'il y a plus d'une année s'étaient levé pour reclamer l'intervention de l'Etat pour reguler le prix

noubat
10/04/2010, 20h26
si l'Etat était intervenu pour réglementer le prix de PDT il n'y aurait pas eu cette production importante


s'il y a eu une production importante, c'est à la pluie généreuse qu'on l'a doit, l'état n'y est pour rien.

Fouad
10/04/2010, 20h39
iL faut transformer les produits de saison pour mieux les conserver!!!
Faire des frittes congelées, de la purée de pomme de terre etc!!!!!:D :D :D

omar
10/04/2010, 20h42
Et transformer cette surproduction en gratin dauphinois pour la congélation?

Pihman
10/04/2010, 20h46
s'il y a eu une production importante, c'est à la pluie généreuse qu'on l'a doit, l'état n'y est pour rien.

bien sur
c'est ce que j'ai dit
Dans ce cas l'Etat à bien fait de ne rien faire

laisser le marché faire son travail: donner une prime aux moujtahidines et des regrets au Koussala


Par contre, si l'Etat etait intervenu, les moujtahidine n'aurait pas perçu de prime (prix élevés) et ils aurait évité de planter

si on ne plante pas , tu auras toutes les pluies que tu veut, y aura ni frites ni purée au rendez vous

amicalement
10/04/2010, 21h06
s'il y a eu une production importante, c'est à la pluie généreuse qu'on l'a doit, l'état n'y est pour rien.

faux les patates poussent surtout grace a une irrigation poussée et continue, la pluie a un role tres secondaire.
on peut dire ce qu'on veut du manquement de gouvernement algerien, mais il faut reconnaitre que celui ci a beaucoup aidé les agriculteurs en les dotant de systemes d'irrigation modernes, des moyens de stockage a froid et memes en leur accordant des credits a taux 0 sans oublier l'effacement de leurs dettes anterieures.

noubat
10/04/2010, 21h15
faux les patates poussent surtout grace a une irrigation poussée et continue, la pluie a un role tres secondaire.

tu es certainement un agriculteur diplomé,

mais les patates poussent aussi sans irrigation et les pluies ont une grande importance dans les récoltes.

amicalement
10/04/2010, 21h53
mais les patates poussent aussi sans irrigation et les pluies ont une grande importance dans les récoltes

pas en algerie a ce que je sache.

noubat
10/04/2010, 22h12
pas en algerie a ce que je sache.

je comprends mieux pourquoi l'eau est absente des robinets! :rolleyes:

salamine
11/04/2010, 15h28
s'il y a eu une production importante, c'est à la pluie généreuse qu'on l'a doit, l'état n'y est pour rien .
oui après les pluies les pommes de terres on pousser de partout sur le teritoire algérien .:mrgreen:

noubat
11/04/2010, 19h57
Pour faire court, la pluie remplit les barrages et les nappes phréatiques donnant plus de possibilité en irrigué et l'eau apporter aux plantes est calculé en fonction de E.T.P qui tient comptent de la culture, des étapes de croissance du sol et des conditions climatiques.

Merci la pluie!

Gandhi
12/04/2010, 11h14
pourquoi ne pas exporter? des patates , des frittes.......
iL faut transformer les produits de saison pour mieux les conserver!!!
Faire des frittes congelées, de la purée de pomme de terre etc!!!!

Qui va exporter ?

Qui va transformer ?

Qui va congeler ?

L'état algérien ?

Les Felah ?

Ou on attend que la pomme de s'exporte toute seule ?

On n'improvise pas et on ne décrète pas des marchés, des échanges, des logistiques, des moyens, des structures,... etc. Une politique économique est toute une stratégie que nos gouvernants ne maitrisent pas. Ils savent partager le rente pétrolière, la gaspiller, l'utiliser dans la corruption, ....etc.

Le surplus de pommes de terre sera à jeter malheureusement; on la verra pourrir devant nos yeux.

Gandhi
12/04/2010, 11h45
Coup d'œil à un système bien pensé

http://www.industrie.gouv.fr/p3e/etudes/logistique/ch2_logistique.pdf

Cookies