PDA

Voir la version complète : Bons Résultats annuels 2005 pour France Télécom


Al-Fares
15/02/2006, 02h46
Malgres le fait que une bonne partie de la telephonie a migré vers la VOIP, (Gratuites dans des cas, et à bas prix dans d'autres), France Telecom a enregistré de bons résultats pour l'année 2005.
Dans sa conférence de presse, le PDG de France Telecom a parlé aussi d'eventuels départs.
Le groupe n'a pas annoncé de plan de réduction de ses effectifs, mais a indiqué qu'il anticipait en France 22.000 départs naturels entre 2006 et 2008, pour 6.000 embauches.
Reste à confirmer la notion de 'départs naturels' : a priori, des départs en retraite...
=====================
A l'occasion de la présentation des résultats 2005, Didier Lombard, Président-Directeur Général de France Télécom, a déclaré : « Notre environnement change, nous devons changer encore plus vite. Nos atouts exceptionnels, l'ADSL, la Livebox, le Haut Débit Mobile et les Contenus sont les quatre piliers grâce auxquels nous allons développer tous nos nouveaux services. Un grand nombre d'entre eux sera lancé en 2006 sous la bannière d'une marque forte. Grâce à la mutation que j'ai engagée avec l'ensemble des collaborateurs du Groupe, France Télécom, encore plus réactif, encore plus efficace, va maintenir son avance ».

Croissance du chiffre d'affaires de 6,2% (2,5% à base comparable) à 49 milliards d'euros
....- Succès significatifs en 2005 dans un marché en profonde évolution
....- Forte augmentation du nombre de clients Haut Débit fixe et mobile du Groupe
....- Lancement des premières offres convergentes et premiers succès concrets de NExT
Forte performance opérationnelle et quasi-doublement du résultat net en 2005
....- Marge brute opérationnelle de 18,56 milliards d'euros (hors impact de la consolidation d'Amena et de l'amende de 256 millions d'euros du Conseil de la concurrence)
....- Résultat net part du Groupe de 5,7 milliards d'euros, contre 3,0 milliards d'euros en 2004
....- Génération d'un cash flow organique de 7,5 milliards d'euros
....- Ratio de dette nette sur marge brute opérationnelle de 2,48 (après acquisition d'Amena) remplissant l'engagement d'un ratio inférieur à 2,5 fin 2005 et endettement financier net de 47,846 milliards d'euros au 31 décembre 2005
Accélération de la mise en oeuvre de NExT dès 2006
....- Pilotage resserré de l'activité et transformation accélérée de l'entreprise
....- Accélération de la mise sur le marché des offres convergentes
....- Intégration par pays et intégration des réseaux d'ici à fin 2006
Pour 2006, priorité à la génération d'un cash flow organique de 7 milliards d'euros
....- Croissance du chiffre d'affaires supérieure à 7% (environ 2% à base comparable)
....- Taux de MBO inférieur de 1 à 2 points par rapport à 2005
....- Ratio CAPEX sur chiffre d'affaires autour de 13% Confirmation de l'objectif de désendettement et forte augmentation du dividende
....- Objectif de désendettement confirmé (ratio dette nette sur MBO inférieur à 2 d'ici fin 2008)
....- Proposition de versement d'un dividende de 1 euro en 2006 au titre de l'exercice 2005 (+108%)
....-Fort accroissement de la distribution aux actionnaires pour les exercices suivants : objectif de distribution de 40 à 45% du cash flow organique
....- Indication fixée par le Conseil d'administration d'un dividende de 1,20 euro en 2007 au titre de l'exercice 2006
....- Croissance externe très sélective et prudente

Sources: http://www.francetelecom.com/fr/espaces/journalistes/communiques/CP_old/cp060214-ft.html

Absente
21/02/2006, 17h44
je me permets de donner quelques précisions

les départs naturels en France entre 2006 et 2007(chiffres exacts )

- 2900 départs en retraite anticipée : cessation progressive d'activite 2900 en 2006 et plus rien après, le programme étant stoppé car très cher : en effet, les salariés s'arrêtent de travailler à 55 ans et touchent 70% de leur salaire jusqu'à 60 ans mais touchent une prime compensatrice pour les 30% de différence et gardent tous leurs avantages (forfait téléphonique, avancement indiciaire car cela concerne exclusivement des fonctionnaires)

ce programme existe depuis 1997 et s'arrête en 2006
ce qui veut dire AUCUN ou presque départ en retraite en 2007 et 2008, les personnes étant parties par anticipation à 55 ans (celles qui ont 60 ans en 2007 et 2008 sont parties en 2002 et 2003 en préretraite )
donc rien à espérer de ce côté -là !

alors quels autres départs naturels?
-quelques décès sûrement
- quelques redéploiements vers la fonction publique (il y en a environ 200 par an au national)
-quelques départs pour création d'entreprises
-quelques départs négociés

bref on est loin des 22000 !!

même si on essaie de faire croire l'inverse, il faudra sans doute passer par un fort plan social

je pense que 15000 personnes sont concernées ;

je sais, ce n'est pas pire que lorsque les salariés de moulinex ou de seb sont licenciés

ce qui est grave, c'est que les personnes embauchées vont être payées au minimum pour que FT puisse s'aligner avec la concurrence
et une fois de plus c'est le nivellement par le bas...

or, des bas salaires entrainenet forcément une baisse de la consommation et une augmentation des dépenses sociales puisque moins on gagne, plus on a droit aux prestations sociales

et pendant ce temps, les actionnaires continuent de s'enrichir...

mais je ne rajoute rien, il semble que tout le monde trouve ça normal...bof, bof, bof

Cookies