PDA

Voir la version complète : Palestine: plan US de déstabilisation ....


Zoubir8
15/02/2006, 10h09
Etats-Unis et Israël travailleraient à élaborer un plan pour déstabiliser le gouvernement palestinien
LEMONDE.FR | 14.02.06 | 13h41 • Mis à jour le 14.02.06 | 16h16


Selon le New York Times du mardi 14 février, les Etats-Unis et Israël travailleraient à mettre en place des moyens de déstabiliser le gouvernement palestinien si le Hamas refusait de faire les concessions qu'on réclame de lui (reconnaissance de l'Etat d'Israël, abandon de la lutte armée, reconnaissance des accords israélo-palestiniens passés). Le quotidien américain s'appuie sur des témoignages anonymes "d'officiels israéliens et de diplomates occidentaux". Le plan consisterait à étouffer économiquement et diplomatiquement l'Autorité palestinienne dirigée par le Hamas, un mouvement classé comme terroriste par les Américains et l'Union européenne.
"L'idée est de mettre la responsabilité du choix sur les épaules du Hamas", a exposé un diplomate au New York Times. "S'ils font le mauvais choix, alors on ne leur laissera que des voies menant dans la mauvaise direction." Un porte-parole du ministre des affaires étrangères israélien a nié l'existence d'un "plan". L'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem a refusé de commenter l'affaire.


"LE FATAH EST OBSÉDÉ PAR L'IDÉE DE DÉFAIRE L'ÉLECTION"

L'intention de couper les crédits à un gouvernement du Hamas n'est pas nouvelle. Israël menace de geler les droits de douane qu'elle reverse à l'Autorité palestinienne, et les Etats-Unis et l'Union européenne de suspendre leurs aides. Mais selon le New York Times, les discussions actuelles, "aux plus hauts niveaux du département d'Etat américain et du gouverment israélien", iraient plus loin : il serait question de "couper" les liens entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, et d'empêcher les mouvements de personnes et de biens.


L'espoir des Etats-Unis et d'Israël serait que les Palestiniens, qui selon des sondages ont élu le Hamas pour ses promesses d'une vie meilleure, replacent alors aux affaires le Fatah, redevenu attractif suite à l'échec du Hamas, expose le quotidien américain.


Une des analyses-clés du "plan" est que la victoire du Hamas sur le Fatah a été moins large qu'on l'a cru. Selon le directeur d'un institut d'études politiques palestinien, Khalil Shikaki, si le Hamas a remporté 56 % des sièges avec seulement 44 % des voix, c'est parce que le Fatah a commis l'erreur de ne pas demander le retrait de ses candidats indépendants dans certaines ciconscriptions. "Le Fatah est désormais obsédé par l'idée de défaire cette élection au plus vite", a-t-il affirmé au New York Times. "Israël et les Etats-Unis aussi. L'Autorité palestinienne pourrait s'effondrer en six mois."


"CEUX QUI ESSAIERONT DE NOUS ISOLER SERONT ISOLÉS"

Mahmoud Abbas, le président palestinien issu du Fatah, serait appelé à jouer un rôle central dans ce plan, puisqu'il aurait la charge de convoquer un nouveau scrutin, selon le New York Times. Les révélations du quotidien américain interviennent au lendemain d'un renforcement des pouvoirs du président : lundi 13 février, le Parlement palestinien lui a voté un pouvoir de nomination des membres du Conseil constitutionnel, qui lui permettrait d'exercer indirectement un veto sur les lois d'un futur gouvernement du Hamas. Son contrôle sur la télévision et radio d'Etat a été accru. Le Mouvement de la résistance islamique a immédiatement protesté, arguant que l'ancien Parlement n'avait aucun pouvoir créer de nouvelles lois.


Le plan américano-israélien comporte des "risques", souligne le New York Times. Le Hamas a déjà réagi durement : "Nous espérons que ce n'est pas la politique que les Américains vont suivre. Ceux qui essaieront de nous isoler se verront isolés dans la région", a répliqué le porte-parole Farhat Asaad. L'allusion est claire : le mouvement pourrait se rapprocher de soutiens comme l'Iran et la Syrie, et rechercher des financements privés. "C'est un rejet du processus démocratique que les Américains appellent de leurs vœux", a ironisé Moushir Al Masri, un autre porte-parole du Hamas.


Mardi, Israël a réaffirmé qu'il excluait tout dialogue avec le Hamas pour l'instant. Le ministre de la défense, Shaul Mofaz, en visite au Caire et le président israélien, Moshe Katsav, de passage à Athènes, ont souligné qu'"Israël ne tolérerait pas la poursuite du terrorisme par le Hamas".


Avec "New York Times", AFP, AP

Thirga.ounevdhou
15/02/2006, 11h17
Appliquer des contraintes, destabiliser…et étouffer économiquement et diplomatiquement, ce n’est pas nouveau et ce n’est pas dutout étonnant de la part d’eux deux. Ca a tjrs ete leur stratégie et leur politique

Zoubir8
15/02/2006, 11h20
moi ça me tue cela
grrrr j'ai envie de manifester, d'informer autour de moi, de donner de l'argent
quand laissera t on ce peuple avoir son état
surtout qu'il ne réclame plus que 22% de sa patrie
que faire pour les aider? comme pour aider ceux du Dharfour. Quel siècle vivons nous. grrrr

pico
15/02/2006, 11h38
Le problème Israëlo-Paletinien dépends directement du "conflit froid" entre l'Occident et le monde arabo-musulman!

Israël repose sur le soutien sans faille des USA et de l'UE. Les palestiniens reposent sur le "soutien avec faille" des arabo-musulmans. Tant que le monde est entre les mains des américains et autres européens et tant que les arabo-musulmans sont dans la trainé du monde la Palestine ne connaîtra jamais son indépendance et Israël ne sera jamais inquiétée!

Zoubir8
16/02/2006, 08h53
Vous faites bcp dans le préjugés cher ami.
Solidarité arbe? Vous oubliez tous les Palestiniens massacrés par Assad père et par le roi Hussein de Jordanie.
Puis vs tombez ds le conflit de civilisations.

ferrailleur
16/02/2006, 10h34
Le problème Israëlo-Paletinien dépends directement du "conflit froid" entre l'Occident et le monde arabo-musulman!
Moi je dirais exactement l'inverse et je rappellerai un sondage europeen paru en 2003 qui donnait israel potentielle cause d'un conflit planétaire.

pico
16/02/2006, 22h35
Vous faites bcp dans le préjugés cher ami.
Solidarité arbe? Vous oubliez tous les Palestiniens massacrés par Assad père et par le roi Hussein de Jordanie.

Je n'ai pas parlé de solidarité !!! J'ai expressément parlé de "soutien avec faille"...

Puis vs tombez ds le conflit de civilisations.
Non pas du tout! l'Occident et le monde arabo-musulman ont été en conflit durant des siècles et des siècles! Aujourd'hui on est plus dans une aire de "conflit froid". Israël a un soutien total des USA et de l'UE, les maîtres du monde, la Palestine n'a de soutien que des pays faibles, tant que ces derniers resteront faibles la Palestine ne connaitra pas son heure de gloire...

Moi je dirais exactement l'inverse et je rappellerai un sondage europeen paru en 2003 qui donnait israel potentielle cause d'un conflit planétaire.
Je parle des Etats européens et non pas des peuples...

Cookies