PDA

Voir la version complète : Le Qatar sceptique sur une réduction de l'offre de gaz


nacer-eddine06
12/04/2010, 17h55
DOHA - Le ministre de l'Energie du Qatar, Abdallah ben Hamad al-Attiya s'est montré sceptique lundi sur une réduction de l'offre du gaz pour soutenir les prix, défendue par l'Algérie.

"La question n'est pas de réduire ou non la production de gaz", a déclaré le ministre à la presse lors de l'inauguration d'une usine d'aluminium.

Il a ajouté que seule la question des ventes sur la marché spot pourrait être évoquée lors de la prochaine réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), le 19 avril à Oran (Algérie).

Il a expliqué que le Qatar n'envisageait pas de réviser ses accords d'exportation. "Au Qatar, nous avons des contrats à long terme avec des obligations pour le vendeur et l'acheteur", a-t-il dit.

Le 16 mars, le ministre algérien des Mines et du Pétrole Chakib Khelil a appelé les pays producteurs de gaz à se concerter pour "réduire leur offre" lors du Forum d'Oran.

Ce Forum réunit 11 pays membres, dont la Russie, premier producteur mondial de gaz, l'Iran et le Qatar qui à eux trois totalisent environ 60% des réserves mondiales. Trois autres pays ont le statut d'observateurs, dont le Kazakhstan et la Norvège.

Interrogé sur ce que serait un prix équitable pour le gaz, le ministre algérien a proposé de diviser le prix du baril de pétrole, actuellement autour de 80 dollars, par six, "cela donne 13-14 dollars par MBTU ce qui est équitable. Le gaz est propre, il est très demandé pour la production d'énergie. Cela fait sens."

Le MBTU (million d'unités thermales britanniques) égale 27,6 mètres cubes. Celui pour livraison en avril s'échange actuellement autour de 4,40 dollars.

(©AFP / 12 avril 2010 17h21)

Cookies