PDA

Voir la version complète : MEDIAS - Revirement à la sortie du conseil d'administration de France Télévisions...


RoboCop
13/04/2010, 17h36
Nouveau rebondissement dans le feuilleton du devenir de la régie publicitaire de France Télévisions, dont on disait depuis plusieurs semaines que Stéphane Courbit, allié à Publicis, pourrait la récupérer.
Le conseil d'administration de France Télévisions se tenait ce mardi matin à 9 h 30. Patrick de Carolis, actuel patron de France Télévisions, était conscient de jouer son va-tout. Il devait demander la suspension de la privatisation (à 70%) de la régie publicitaire de France Télévisions.
Or, lundi soir, vers 22 heures, l’état des spéculations était le suivant: «L'Etat (comprendre le président de la République) a décidé de voter contre la suspension de la cession de la régie pub que Carolis va mettre aux voix. Autrement dit, les représentants de l'Etat au conseil d'administration vont voter contre le président de France Télévisions», déclarait Emmanuel Berretta ce mardi matin sur LePoint.fr. (http://www.lepoint.fr/actualites-medias/2010-04-13/france-televisions-exclusif-la-presidence-de-carolis-en-danger/1253/0/443628) Ce mardi matin, un expert du secteur assurait à 20minutes.fr que prédominait une volonté de «trouver une position de compromis, qui protège aussi les intérêts de Stéphane Courbit».
Retournement de situation à la sortie du conseil d’administration de France Télévisions: contre toute attente, l’Etat est mis en minorité, la résolution de Patrick de Carolis l’emporte. «Stéphane Courbit n'aura pas la régie», assure Emmanuel Berretta sur Twitter .
Mardi en début d'après-midi, France Télévisions a confirmé par communiqué la «suspension des négociations exclusives entamées avec le consortium Publicis-Lov Group pour la vente de la régie publicitaire».


Du coup, la vente de la régie publicitaire de France Télévisions est suspendue, sans échéance précise. L’Etat voulait que cette vente ait lieu en fin d’année.

Capucine Cousin. (20minutes.fr).

Cookies