PDA

Voir la version complète : La distribution moderne éclipse le petit commerce


auscasa
15/02/2006, 23h34
une partie de casa et comme Barcelone et l'autre comme Calcutta qui va gagner :) ?
·
Plus de 260 franchises dans la métropole

Entre Calcutta et Barcelone, il va falloir trancher. En attendant, Casablanca entretient toujours ses paradoxes. D’un côté, de grandes marques. Cartier, Givenchy, Calvin Klein, ou encore des enseignes branchées comme Zara, Mango, Celio et dernièrement O’Gallery. L’on parle de plus de 260 franchises et 414 points de vente installés uniquement dans la métropole. En 5 ans (horizon 2010), les pouvoirs publics tablent sur une croissance de 18% sur ce créneau. De l’autre, l’informel qui bat son plein. «L’invasion chinoise» aidant, là où l’on va, pullulent des marchés à ciel ouvert: «ferracha» par-ci, ferracha par-là, teuf-teuf, carrosses, mulets, porteurs… un spectacle qui renvoie plus à Calcutta qu’à Barcelone. Derb Omar, Derb Ghallef, Korea, Route de Médiouna… subissent de plein fouet les affres de l’informel et de l’exode rural. Parallèlement, la grande distribution évolue à une vitesse grand V. Au total, l’on parle d’une quinzaine d’unités dans le Grand Casablanca (7 Acima dont un en chantier à Belvédère, 4 Marjane, 2 Metro), sans oublier les supermarchés. Les grandes surfaces investissent même les quartiers populaires à forte agglomération. Dernier investissement en date, l’hypermarché Marjane de Derb Soltane. Le site, qui s’étend sur 4,5 hectares, est le plus grand hypermarché du Maroc. Ce mégaprojet, dont la première partie a nécessité un investissement de 250 millions de DH, sera finalisé en 2008. Globalement, les investissements prévus entre 2005 et 2010 oscillent autour de 1,5 milliard de dirhams, uniquement dans le créneau des grandes surfaces.
Acima, Marjane, Label Vie, Franc Prix… les appellations foisonnent et font de l’ombre au petit commerce. Car les grandes et moyennes surfaces disposent de centrales d’achat. L’effet volume aidant, elles bénéficient des prix les plus bas contrairement à l’épicerie du quartier. Le marché central en pâtit vigoureusement. Mais dans ce contexte, le combat entre économies anciennes et modernes, c’est un peu le pot de fer contre le pot de terre. Autrefois, ces halles, très prisées par les cadres et les expatriés, sont aujourd’hui délaissées au profit du cash & carry.
Pour les pouvoirs publics, Casablanca n’a d’autre choix que celui de moderniser son commerce. Ce n’est qu’à ce prix-là que la métropole peut espérer rivaliser avec Barcelone, Paris ou Bruxelles. Ouverture et ancrage à l’économie mondiale obligent! Reste que le petit commerce légal ne devrait pas faire les frais de cette ambition.

zek
16/02/2006, 08h18
Le petit commerce va souffrir, une partie des petits commerçants vont se franchiser sous des enseignes genre 8 à 8, ils mettront la main à la poche pour se mettre aux normes et moderniser leurs magazins, d'autres vont changer d'activités et miser sur des boutiques de luxe dans les centres commerciaux, certains vont fermer, il y aura un sacré toilettage.

menara
16/02/2006, 14h25
Entre Calcutta et Barcelone, il va falloir trancher.

Le centre ville de Casablanca fait penser à une grande capital européenne, avec c'est grande avenus très larges et c'est immense immeuble. Il vrai que les centres commerciaux y fleuris un peu partout, que plusieurs grandes marque de renommé mondiale y sont installé. D'ailleurs la ville est la plus grande agglomération du Maghreb c'est la capitale des sièges sociaux des grandes firmes internationales qui opèrent dans la région. Son port est le plus grand port à conteneur du Maghreb. MAIS il y-a une bémol quand on entre à Casablanca que l'on vient du nord, du sud ou de l'est, on à l'impression d'entrer dans une bourgade du Maroc profond route défoncé, éclairage inexistant, voie rapide qui ressemble à un souk ou tout le monde traverse n'importe ou et n'importe comme, ou les charrettes se mélange avec les voitures et les camions.

Je ne vous parle même pas de Derb Gallef ou Derb Korea inarchie total.

Même certains quartiers qui était bien bâtis et bien conçus est qui donnés à la ville un aspect très moderne sont envahis et tombe dans le pourrissement le plus totale.

Je pense personnellement qu'il est inutile pour le gouvernement d'investir des milliards dans des projets telles que l'avenue royale, la marina, le front atlantique, les buildings du CCC (Casa City Center) quand la périphérie de la ville ressemble à un dépotoir.

Pour moi tant que les élus n'aurons pas résolus le problème le plus critiques celui des transports je ne donnerai foi à aucunes déclarations mielleuses.

C’est absurde de vouloir rivaliser avec Paris, Bruxelles ou Barcelone quand on n’est même pas foutus de construire une ligne de métro, ou de gérer convenablement un parc d’autobus.

A Casa on attend toujours les promesses faite en 2003 sur les transports urbains.

absente
16/02/2006, 14h40
C'est curieu á lire ton interventions on a l'impression qu'on parle de Caracas ou d'Istanbul cités remplies de modernité et insalubrités.......

menara
16/02/2006, 16h22
Cuisine plus l'un des spécialiste francais s'installe au Maroc.

http://www.leconomiste.com/article.html?a=68713

Cookies