PDA

Voir la version complète : L'assassinat du fils de Ferhat M'henni leur sert d'alibi


Page : [1] 2 3

Lisebeth
05/07/2004, 09h08
L’ASSASSINAT DU FILS DE FERHAT M’HENNI LEUR SERT D’ALIBI

Autonomistes et séparatistes refont surface



L’assassinat d’Améziane M’henni, fils du chanteur et fondateur du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat M’henni, demeure un mystère tant il reste énigmatique. Selon les informations fournies par «Le Parisien» citant des sources de la police, le jeune homme (25 ans) a été retrouvé poignardé Place Clichy, dans le 18ème, vers 1h du matin. Un autre jeune a été agressé et blessé au bras au même endroit vers 13h.

Cependant, selon des amis de la famille de Ferhat, Améziane a été poignardé dans l’après-midi. Il s’est retrouvé à Place Clichy après avoir reçu un coup de téléphone. L’auteur du crime ne peut donc être qu’une connaissance de la victime. Toutefois, l’on privilégie la thèse du crime politique dans le milieu kabyle alors que la police n’a pas encore terminé ses investigations. Présenté comme un étudiant calme et réservé, pas impliqué de manière flagrante dans le combat identitaire de son père, l’entourage de sa famille et les militants du MAK, à commencer par son porte-parole Ferhat, le père, estiment que «Méziane a payé l’engagement de son père pour l’autonomie de la Kabylie». Ferhat lui-même, a été selon ses dires, récemment la cible de menaces claires. Sur le site consacré à la Kabylie, les internautes ont dans leur majorité lié «le crime aux activités politiques de son père». Au-delà des zones d’ombre que la police devrait élucider et des contradictions qui entourent cet assassinat, le douloureux événement a ouvert la voie à la résurgence des «velléités séparatistes» de certains militants radicaux de la cause berbère.

Les nombreux messages de condoléances envoyés sur le forum du site sont émaillés de discours prônant l’autonomie et l’indépendance de la Kabylie. De France, du Royaume-Uni, du Canada, d’Italie, du Maroc et d’Algérie, des messages de sympathie mais surtout d’encouragement à continuer «le combat pour libérer la Kabylie». Les associations inconnues ou cantonnées dans leur objet ont vite fait de monter au créneau pour se revendiquer de la cause identitaire parfois avec une maladresse qui frôle le sectarisme. L’Action pour la Kabylie libre et indépendante (AKLI) décrète qu’il s’agit d’un crime anti-kabyle avant d’avertir que «ses agents entreront en action dans quelques mois». Cet obscur mouvement né vraisemblablement dans le sillage de la tragique disparition du jeune Améziane se veut rassembleur des partis du FFS et du RCD qu’il réduit à la Kabylie et de la CADC de Tizi Ouzou. Comme si la Kabylie se résumait à cette seule wilaya. L’AKLI rappelle, de triste mémoire, l’éphémère Mouvement armé berbère (MAB) qui s’est fait connaître à travers des menaces de représailles après l’enlèvement du chanteur Matoub Lounès. D’autres sont allés directement sur la piste du «pouvoir assassin et maffieux» qui veut déstabiliser la Kabylie et la faire taire «en tuant ses courageux maquisards». En ce troisième anniversaire du MAK, des regards sont tournés vers les dernières sorties de Ferhat notamment ses contacts avec le Département d’Etat US, l’OTAN et les chancelleries occidentales. Le crime est perçu ainsi comme une manière de le punir pour ses prises de position franches pour l’autonomie de la région, alors que lui-même a eu à expliquer son projet par un modèle proche du fédéralisme. Paradoxalement, tous ceux qui se sont déclarés partisans de son combat sont allés trop loin en marquant leur différence par une opposition irréconciliable avec le reste de l’Algérie.

Après le peuple kabyle, qui trouve des défenseurs parmi les initiateurs de l’ingérence humanitaire, c’est «la marche vers la souveraineté de la Kabylie» qui est avancée comme «unique et seule solution». Cela d’autant ont estimé ces «séparatistes d’Outre-Méditerranée», qu’un fleuve de sang et un océan séparent la Kabylie de l’Algérie et du pouvoir. «Kabyles, réveillez-vous», appellent certains d’entre eux. Cela donne par ailleurs au MAK une importance qu’il n’a pas.

Et les lectures que nous donnent les messages transmis à la famille du défunt renseignent sur la facilité étonnante avec laquelle ces gens succombent à la radicalité et aux positions extrêmes comme alternative «politique». Rares enfin, faut-il noter, sont ceux qui appellent la police française à faire son devoir et élucider ce crime crapuleux sans sous-entendre «un désir» de vengeance.

Djilali B. du quotidien d'Oran


ps: Depuis quelques mois, j'interroge les Algériens de ma région, pratiquement tous, ne connaissent pas ce mouvement faschiste(Le MAK)

Cordialement

Alili
05/07/2004, 15h34
salut lise,

Tu n´as aucun droit de traiter une organisation de fachiste seulement parce-que tu n´est pas d´accord avec son programme!

Le jour où tu saura ecrire et parler le kabyle, tu aura peut-être le droit de dire ce que t´en penses d´une organisation kabyle, et jusque la, je te demande bien gentillement de rester traquille.

Pour ce qui est du quotidien d´oran, je n´ai aucun commentaire à faire, à chacun et chacune sa lecture préféré.

Utiliser le décé d´un être humain pour regler son compte malsaint avec son pere est d´un goût assez amere et toi tu ne rapportes cette salleté sur les ecrans. Bravo, tu es une championne.

Essayes au moins une seconde de se mettre à la place de sa mere et on en parlera!

avec rancunes

Lisebeth
05/07/2004, 17h49
Bonsoir Alili

Comment appelles tu une organisation qui veut réduire les musulmans en savonnette? D'ailleurs, les sites "vitrine "du MAK bannissent tous les musulmans, les Arabes, les pro musulmans etc...

C'est un mouvement dangereux , car si la Kabylie tombe, toute l'Algérie risque de tomber

[/quote]Le jour où tu saura ecrire et parler le kabyle, tu aura peut-être le droit de dire ce que t´en penses d´une organisation kabyle, et jusque la, je te demande bien gentillement de rester traquille.
[quote]

Tu devrais le dire aux Makistes car un grand nombre ne maitrisent même pas le Kabyle et ne font même pas l'effort pour l'apprendre

Cordialement

Alex
05/07/2004, 17h51
Salut tout le monde.

Selon R. Draï, C. Lévis-Strauss : Musulmans = Fascistes.

http://www.ifrance.com/Mezghenna/Drai1.jpg?NOM=Mezghenna

http://www.ifrance.com/Mezghenna/Drai.jpg?NOM=Mezghenna

Ouvrage de Raphaël Draï, Professeur Agrégé de Sciences Politiques [Université d’Amiens], paru sous le titre de « Le Pouvoir et La Parole », publié chez Payot [page 136 deuxième partie : Anthropologie du Dialogue Politique - chapitre premier : le Je et le Tu - sous-chapitre : Structure et Dialogue].

Dans le deuxième paragraphe Raphaël Draï donne la raison qui l’aurait amené à citer l'opinion de Lévis Strauss qui est, selon lui, l'indication de la distance de Lévis Strauss par rapport à l’idée de néant. Mais honnêtement, parmi tous les ouvrages de Lévis Strauss & Cie Raphaël Draï n’a trouvé que ce passage [où les musulmans sont qualifiés de fascistes] pour nous indiquer la distance de Lévis Strauss par rapport à l’idée de néant ? On n’est pas assez dupe pour ne pas voir la ruse qu’utilise Raphaël Draï, ce spécialiste de la communication et stratège des techniques rédactionnelles élabore son discours de façon à se servir du second paragraphe non pas pour dédouaner le premier comme on pourrait le croire mais plutôt pour l’appuyer de plus belle. Et pour dénoncer la délinquance intellectuelle dont fait acte Raphaël Draï en toute impunité nous devons décrire le mode opératoire dont il use.

La manœuvre consiste en une sorte de double jeu « sujet-énoncé », prendre sa distance par rapport à la parole personnelle de Lévis Strauss [sujet sans énoncé] en créant un nouvel espace pour y investir personnellement le même sens [énoncé sans sujet]. C’est en introduisant la notion de "jugement" que Raphaël Draï prend ses distances par rapport à Lévis-Strauss et c’est grâce à cette notion que Raphaël Draï reprend le même énoncé. En clair Raphaël Draï établit un double champ pour le discours, une sorte d’échelle de valeur pour le langage, celui du "jugement" qu’il attribue à Lévis Strauss et celui implicite de l’"opinion" en quelque sorte qu’il se réserve à lui-même. Raphaël Draï est loin de dénoncer son condisciple, et quand il dit ne pas reprendre « fatalement » à son compte ce qu’il appelle être son jugement il veut dire par là qu’il reprendrait volontiers ce jugement hors « fatalité ».

Bien à vous, Alex.

morjane
06/07/2004, 10h04
Bonjour lisebeth,

N'y a t'il pas contradiction entre ces deux affirmations?
Depuis quelques mois, j'interroge les Algériens de ma région, pratiquement tous, ne connaissent pas ce mouvement faschiste(Le MAK)

C'est un mouvement dangereux , car si la Kabylie tombe, toute l'Algérie risque de tomber
Si ce mouvement est si inconnu en quoi est il si dangereux?

Salutations

Alili
06/07/2004, 11h09
C'est un mouvement dangereux , car si la Kabylie tombe, toute l'Algérie risque de tomber

salut Lise,
Je me rappelle quand j´était petit, les grands nous racontaient que la terre repose sur une corne d´un toreaux, alors je me disait, qu´on vit vraiment une situation pas stable.
Le tremblement de terre surgit quand le toureau secout sa tête.

Alors je me demandais, si le toreaux tombe, que deviendra la terre ?
Et si la terre tomberait, elle tomberait où? et ca sera la faute au toreaux.

Le toreaux est dangereux ?

ou bien c´est le MAk qui bousculera le toreau pour le forcer à tomber?

Lise!! La kabylie est consciente des eventuels dangers qui pouraient la faire tomber !!!

Alex
06/07/2004, 12h03
Salut nos bijoux !

On parle de quoi là au juste ? De l'autonomie de la kabylie, c'est ça ? Et cette kabylie c'est quoi au juste ? C'est des êtres doués de raison ou c'est un espace paléontologique où des êtres préhistoriques paissent ? Il s'agit donc d'une revendication de l'autonomie d'une communauté d'êtres dont la singularité [de la revendication] ne repose que sur leur particularité ethnique, et nullement sur la propriété d'un territoire donné comme c'est le cas de toutes les revendications indépendantistes rationnelles de l'histoire, ni encore moins sur la particularité géologique ou géographique de leur territoire. Dans ce problème, mystère et boule de gomme, de l'autonomie des kabyles on ne peut faire l'économie de la question du sort des kabyles qui peuplent les autres régions de l'Algérie et qui n'auraient aucune raison de rejoindre les montagnes kabyles, c'est là le véritable problème que nos bijoux feraient mieux d'éclaircir avant d'aller plus loin dans leur rêverie et de nous souler avec.

Il est absurde de croire que la revendication indépendantiste kabyle s'oppose à la volonté de l'Etat et que ce dernier la prive de quelque chose d'essentiel, tout cela n'est qu'une partition de tam-tam composée par l'Etat et interprétée par les troupes du folklore tamazight. La preuve, et je dis bien la preuve car c'en est une, est l'occultisme qui entoure ce folklore. Du côté de la troupe tamazight on n'est pas fichu de savoir, du moins de dire pourquoi et dans quel sens on revendique son autonomie, et du côté de l'Etat on n'est pas fichu d'ouvrir ce sujet au débat public bien qu'on aurait intérêt à le faire si on voulait vraiment disqualifier cette revendication devant l'opinion public, d'autant plus que le soutien politique majeur de l'Etat en matière de disqualification est l'opinion publique. Tout compte fait on ne sait plus qui fait quoi en Algérie, tout est corrompu, l'Etat a résolument déserté ses responsabilités et ses sujets ont décidemment déserté leurs raisons, l'apocalypse now :31:

Ciao nos bijoux, Alex.

Doberman
06/07/2004, 13h04
Azul fellawen,

Les kabyles ont été de toutes les guerres de notre pays et comme remerciement ils ont toujours subit le joug de l'Etat central. Pour ma part, je pense que nous avons assez payé pour être des citoyens algériens à part entière(printemps 88 et 2001). Les simples revendications citoyennes émisent, en l'occurence, l'officialisation de Tamazirt nous sont rejetés avec dédains. L'Etat conduit par BFK ne veut pas entendre parler de notre existence, nous traitent de nain(sic!) et pire que tout, font tout pour faire perdurer la crise en Kabylie.
Dans plusieurs pays au monde, il existe plusieurs langues officielles et parlées.(Suisse, Belgique, Canada, ...) Mais chez nous, ils font tout pour maintenir cet Etat de non droit, de façon a ce que nous soyons trop occupés pour ne pas faire attention à toutes les magouilles confectionnées dans l'ombre et dont ils ont le secret.

Le problème de la Kabylie est le même problème que pour l'Algérie, sa classe dirigeante et ce cabinet noir qui veulent impérativement tenir le controle de notre économie entre leur mains, le reste, ce n'est que du cinéma pour nous "distraire". La devise "Diviser pour mieux régner" s'applique complètement dans notre cas!!!!

Alili
06/07/2004, 13h18
....kabyles qui peuplent les autres régions de l'Algérie et qui n'auraient aucune raison de rejoindre les montagnes kabyles, ...

--- Je sais!!! être bon eleve en geographie, c´est trés delicat--!
:15:

smerch
06/07/2004, 18h10
mais le probleme quand tu regarde le cabinet noir la plus part sont des kabyle, tout les grosse tete du pouvoir sont kabyle

Toufique
07/07/2004, 00h32
Lisbeth adis :
"ps: Depuis quelques mois, j'interroge les Algériens de ma région, pratiquement tous, ne connaissent pas ce mouvement faschiste(Le MAK)"
:eek:
Tu habite ou Ya Lisbeth???

Lisebeth
07/07/2004, 07h58
Bonjour à tous

Le MAK ne prône pas un état de droit qui garantit à tous les libertés individuelles et collectives , car il suffit de lire les forums "vitrine" du MAK,il ya eu des appels à la haine et les intervenants qualifient les musulmans et les Algériens arabes de tous les noms dégradants sans que les modérateurs censurent

Nous avons eu une vision théorique virtuelle à travers les forums, pour dire que la Kabylie a fait son choix, celui d'une lutte pacifique et non celui d'un génocide

Ce parti ne prend pas d'ampleur et je m'en rejouis !

Je réside dans la région PACA

Cordialement

Toufique
07/07/2004, 14h23
Je réside dans la région PACA
HAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHA
Excuse moi Lisbeth mais tu m'a fais beaucoup rire avec cette phrase :mrgreen:
Je voulais dire en kabylie tu vis ou?? Et surtout si tu veux jauger la popularité du MAK c'est en kabylie qu'il faut le faire et pas dans le "PACA" :biggrin:

Lisebeth
07/07/2004, 15h11
Bonjour Toufique

Je suis originaire d'un joli petit village situé pas très loin de Béjaïa.Je te rappelle qu'un grand nombre d'adhérents de ce mouvement sont localisés à l'étranger
Pour conclure, bien sûr ce mouvement faschiste est connu en Algérie, mais du côté de chez moi, nous sommes musulmans ou pro musulmans et surtout bien équilibrés mentalement

Cordialement
[/b]

Toufique
07/07/2004, 15h17
Salut Lisbeth,
Je pense que tu as tords de juger ce mouvement sur la base de ce que tu as pu lire sur le forum internet. D’ailleurs si tu regarde mieux tu verras sur ce même site que leurs réclamations ne sont absolument pas raciste et encore moins «fasciste».

Lisebeth
07/07/2004, 15h32
Toufique

Tu dois sauter des lignes quand tu lis les contributions sur leurs sites :mrgreen:
Ils sont persuadés qu'ils appartiennent à une "race" et à culture supérieures à celles des Arabes

Toufique
07/07/2004, 15h38
Oui j’ai bien compris Ya Lisebeth mais le «ils» dont tu parle, ce n’est pas le MAK mais les membres du forum, c’est différent.
A noter que le pourcentage des membres du forums qui sont adhérents au MAK n’est pas très élevé(et c’est le moins que l’on puisse dire)
Alors oui, je continu de penser que ton jugement du MAK fait sur la base des interventions de quidams sur un forum est un peu tiré par les cheveux…

Lisebeth
08/07/2004, 07h23
Bonjour Fasul

Quel est le titre de la pièce de théâtre? :razz:


Cordialement

Toufique
08/07/2004, 09h00
-un kabyle c'est un chebrag.

C'est quoi un "chebrag"??

morjane
08/07/2004, 09h43
C'est quoi un "chebrag"?? Si je ne confond pas il me semble que c'est une insulte (ça on l'avait deviné) pour dire que c'est un paysan descendu de son douar, évidément dans le sens péjoratif.

Ariless
13/07/2004, 05h49
SALUT LISEBETH,
Ah! ils refont surface, ces affreux?
Que reproches-tu donc aux autonomistes kabyles? En dehors des sentiers battus de l'unité nationale, de charcutage de la mére patrie, d'atteinte à la sécurité de l'État et de menace sur watanouna el aziz de quelles charges sérieuses sont-ils accusés par le procureur Lisebeth?
Si tu n'as pas d'autres arguments que les platitudes de l'ex-FLN, redis les quand même et laisse aller ta rancoeur.

superted
18/07/2004, 00h39
Tu dois sauter des lignes quand tu lis les contributions sur leurs sites
Ils sont persuadés qu'ils appartiennent à une "race" et à culture supérieures à celles des Arabes


pourquoi inverses-tu les roles ???

que je sache les kabyles n'ont pas été envahir l'arabie ! et n'ont pas decreété que leur langue etait la langue du bon dieu ! le concept de superieurité n'existe pas chez nous ! mais il existe tres clairement chez les arabes qui se sont toujours considéré comme superieurs !

pour ce qui est de la race c'est une affirmation qui ne t'honnore pas ds la mesure où tu sais que nos savons que les races n'existent pas et que les nord africains ont la meme origine (berbere).

en fait les fachos ce sont les larbins de boutef (style quotidien d'oran) qui profite d'un deuil pour cracher leur haine sur une minorité qui souffre !

et toi de ton coté tu n'as pas manqué l'occasion pour denigrer les kabyles ....enfin on se refait pas..... avec tes raisonnements de beurette de 14 ans tu es parfaite pour faire quotat ds les emissions d'hardisson !

Ariless
18/07/2004, 15h17
Lisebeth ne pratique que la pensée "basic". Elle est incapable de pensée sérieuse, profonde, fouillée, réfléchie et logique. Elle campe sur une idée fixe qu'elle alimente avec n'importe quelle bagatelle à sa portée.
ce qui la géne, c'est l'existence même du MAK. peu importe ce que prêche ce mouvement. Elle pourrait lire 50 fois les textes fondateurs du mouvement, mais elle trouvera toujours une raison de les repousser avec dédain. Pourquoi? parce que elle pratique la pensée roublarde arabo-islamique qu'elle projette sur les kabyles. Pour elle, les kabyles ne prennent ces textes que pour du blabla, une sorte de vitrine, et que les arriééres pensée et les buts inavoués sont bien cachés. La preuve c'est qu'il y a 3 ou 4 autonomistes qui traitent l'arabo-islamisme de doctrine impérialiste et oppressante. Ah ce affreux qui inventent des mots inconnus pour qualifier leurs opresseurs.
Les kabyles ont horreur des nationalismes. Leur irrévérence envers tout ce qui est central est légendaire. Ce qui géne Lisebeth, c'est que les intervenant kabyles ne pratiquent ni la langue de bois, ni l'idolatrie d'un "watan el aziz la yatadjazza'". Ça c'est du blabla!
Je ne sais pas si Lisebeth parle et comprend l'arabe et a les moyens intellectuels nécessaires pour décortiquer et analyser les discours officiels et populaires algériens. Il suffit de regarder 2 mn la tv algérienne, d'écouter 3 mn un prêche du vendredi et de s'asseoir 1 mn sur les bancs d'une classe algérienne ou de se mêler à la foule dans un souk, dans une chaine pour les taxis pour se rendre compte de la vulgarité, du racisme, de l'intégrisme, du nombrilisme passéiste et de l'intolérance de l'Algérie officielle ou populaire. La vérité est que pouvoir et peuple se comportent en colons dans ce pays. Pouvoir et peuple ne s'entendent pas sur la maniére de se partager le butin millénaire. Pour reste, l'idéologie, la politique, la religion, enfin tous les moyens pour justifier leur main mise sur ce pays sont unanimement partagés. Les arabos musulmans, peuple et pouvoir confondus, ne veulent pas de la démocratie, de la liberté, de la modernité et de la rigueur dans les affaires publique car ils pensent que seuls les kabyles en jouiraient. Le fait que seul le peuple kabyle revendiquent ces valeurs publiquement, massivement et continuellement prouve qu'ils trouveront leur compte dans ces valeurs. Dans un environnement politique, social, économique et culturel sain, les kabyles s'épanouiront et prendront part à l'exercice du pouvoir en tant que peuple, non en tant qu'individus serviteurs assujettis à l'idéologie arabo-islamique. Non parce que les kabyles sont supérieurs à quiconque, mais parce qu'ils désirent l'égalité entre cultures et ethnies et ils entendent mettre fin à tout ce gaspillage d'energie et de richesses qui ne sert qu'à maintenir l'idéologie arabo-musulmane dans une posistion de domination.
Oui pour une Algérie où il n'ya que des algériens ni arabes ni kabyles, ni chawis, ni exlusivement musulmans ni massivement et artificiellement chrétiens.... Tout à fait d'acord! Mais dans une algérie où l'arabo-islamisme en tant que culture, religion et langue se taille la part du lion, bénéficie de subventions colossales et développe un discour haineux ebvers toute l'humanité, les kabyles ont le droit de se revendiquer exclusivement kabyles, maniére de signifier qu'ils ne participent pas, en tant que peuple et société à ce idéologie rétrograde, integriste et raciste.
Un Etat qui cite dans son hymne national un autre état souverain comme ennemi définitif à toujours combattre sans sans merci. La réference de Kassaman à la france ne veut pas dire autre chose, ma chére Lisebeth, car un hymne national est sencé se pérenniser et servir de jalon et de devise à un peuple. Et dire que j'ai fait chanter cette horreur à des enfants de 10 ans que j'encadrais en colonnie de vacances. J'en ai honte.
Voila madame Lisebeth toute la vérité.
Alors si trois chats kabyles sont racistes xénophobes et intraitables surs des forums de discussion, je te défie de me produire un seul discours, un seul écrit, une seule chanson, un seul film, un seul document raciste ou intolérant réalisé par des intellectuels kabyles, des représentants de la siociété civile, de cadres de partis politiques ou de médias kabyles.
Sors un peu de ton quotidien où tu ne vois que des petites gens pour avoir une vision globale, faire une synthése et refléchir objectivement et honnetement sur la kabylie et les kabyles. Vas donc passer quelques jours à Constantine ou à Sétif, puis quelques jours à Vgayeth ou à Boghni et tu verra ton Algérie unie, une et indivisible.

Lisebeth
18/07/2004, 17h42
Bonsoir Superted

Le mot "race", je l'avais mis entre guillemet. Tu ne m'apprends rien, j'ai bien retenu mes cours de SVT, on emploie le mot "race", uniquement par commodité pour désigner "les grands groupes géographiques humains "

Les seuls qui ont en fait une notion scientifique du mot "race"ont été EU, Hitler etc ... les premiers pour justifier des inégalités et le second pour suppimer des juifs, des gitans etc..

Bonsoir Ariless

Désolée, je t'aime bien, mais, je sais qui se cache sous ton pseudo :mrgreen:


Cordialement

Ariless
18/07/2004, 18h55
Décidément, la suspicion est une de tes spécialités, Lisebeth.
je dis crument tout ce que je pense et je ne cache absolument rien du tout. Il faut révéler et dénoncer les tares d'une société, d'un peuple ou d'un état pour espérer qu'ils s'améliore un jour. Je n'aime pas la configuration politique, religieuse et culturelle de l'Algérie actuelle. C'est une société interiste et passéiste qui ne vivra pas éternellement de petrole, d'expédients et sur les réserves de change. Les mécanismes qui font systématiquement avancer une société sont connus et bien rodés. Les occidentaux les ont identifiés et mis en oeuvre les premiers, mais cela ne fait pas de ces mécanismes des choses exlusivement occidentales ou chrétiennes. Ce sont des mécanismes globaux qui agissent et transforment les sociétés dans leur ensemble. Les sociétés musulmanes opposent une forte inertie au changement par pur flegme et fainéantise. Elles s'arc-boutent sur des valeurs stériles figées qui ne répondent plus ni aux besoins de la société ni à ceux de l'individu. L'arabisme instutionnalisé est une facteur d'exclusion et de stagnation. L'islam est un instrument de sauvegarde de ce facteur d'exclusion et de stagnation. C'est une sorte d'assurance en plus pour l'arabisme qui ne tolére de différences comme variation sur le même théme. Oui à la culture tamazight, à condition qu'elle soit sous le joug de l'arabo-islamisme. Oui à Tamazight à condition qu'elle s'exprime dans un langage culturel arabo-islamique. Oui à tamazight à condition qu'elle promet de s'arabiser un jour. Oui à Tamazight à condition qu'elle soit administrée à des doses homéopathiques par un pouvoir central qui ni ne veut rien changer au texte fondamental de la république algérienne et populaire!
Eh! bien, les kabyles en ont marre du chantage et de la bride. Beaucoup disent aujourd'hui, non à tamazight, on n'en veut plus. faites là tous seuls à votre maniére. Nous, nous ferons autre chose sur des bases purement politiques et économiques. On n'est plus des imazighéne, on n'a jamais été des arabes. Nous somme désormais des kabyles par référence à la région géographique appelée kabylie. Une kabylie avec assez d'autonomie pour avoir les coudées franche et assurer un avenir à ses enfants. Est kabyle toute personne qui réside en kabylie, s'investit et oeuvre pour le développement de la région. Ça ne se bousculera pas au portillons, mais c'est bien de le rappeler. Un kabyle n'est qu'une personne attaché à la kabylie. c'est désormais le principe directeur. les autres nationalistes peuvent continuer à vivre comme des arabes musulmans attachés à l'Algérie, non comme des algériens attachés à l'Algérie.
c'est clair?

Avucic
18/07/2004, 19h02
Un Etat qui cite dans son hymne national un autre état souverain comme ennemi définitif à toujours combattre sans sans merci. La réference de Kassaman à la france ne veut pas dire autre chose, ma chére Lisebeth, car un hymne national est sencé se pérenniser et servir de jalon et de devise à un peuple. Et dire que j'ai fait chanter cette horreur à des enfants de 10 ans que j'encadrais en colonnie de vacances.

Tiens, je serai curieux de savoir ce que dit cet hymne national (en gros)

Mais pour ce qui est de racisme, je me demande si le mot discrimination d'un groupe envers l'autre ne serait pas plus approprié puisque c'est plutôt la langue et non l'ethnie qui differt chez les deux groupes.

Merci d'avoir ouvert une fenêtre sur ce qui se passe dans la vie vie de tout les jours en Algérie.

Ariless
18/07/2004, 19h29
Le racisme algérien n'est pas dirigé vers les kabyles. Ni l'État, ni le peuple ne sont racistes envers les kabyles. Tout ce qui est reproché à ces derniers c'est de résister à l'arabisation et de ne pas etre assez musulmans. J'ai longtemps travaillé hors de la kabylie et à aucun moment je n'ai ressenti etre victime de racisme, ni de mépris, ni d'une discrimination quelconque. Il faut bien le dire, les individus kabyles ne sont pas traités ailleurs différemment des autres.
Le racisme dont je parle st plutot dirigé vers les nations souveraines qui ne sont ni arabes ni musulmanes. Les algériens, comme tous les arabes sont racistes envers les juifs, les occidentaux et les noirs. Cela je l'ai bien vu. Il y a comme une ambiguité dans la définition de l,identité arabe en Algérie. les autres nations sont considérées comme inférieures ou en décadence du fait qu'elles ne sont pas musulmanes. Le meilleurs parmi les musulmans sont évidemment les arabes. Les autres musulmans ne sont que des mususlmans de "deuxiéme main" qui doivent etre dirigés par des arabes. C'est d'ailleurs de là que vient l'incompréhension entre arabes et perses, entre arabes et turcs, entre arabes et berbéres, des nations qui ont gouverné un jour l'empire musulman ou une grande partie de cet empire.

Alili
18/07/2004, 21h34
En un mot, c´est l´arrogance des arabes qui te dérange !!!

Ariless
19/07/2004, 00h20
Alili,
L'arrogance des arabes ne me dérange pas tant qu'il ne me demandent pas de m'arabiser pour me conformer à la culture et religion dominantes de l'Algérie. Ils se sont accaparés l'État et en font ce qu'ils veulent et seuls les kabyles qui s'éffacent et participent activement à la déconfiture de cet État et de cette nation sont reconnus comme de bons kabyles. Les autres ne sont que des agitateurs qui "ne savent pas ce qu'ils perdent en se distinguant du reste des mouatinine mouslimine et salihine. Les arabes aussi trouvent les kabyles arrogants et imbus de leur ethnie. l'incompréhension est mutuelle tant que l'injustice institutionnalisée régne.
Les arabes algériens vivent leur arabité et leur islamités comme un privilége, une chance qui reléve du don d'Allah. Voir juste à coté tout un peuple qui crache dédaigneusement sur les valeurs arabo-islamiques et préférer un projet du type occidental ne doit pas faire plaisir au peuple arabo-musulman. Le systéme politico-socio-religieux a conditionné les arabes au point qu'il vivent le refus des kabyles de s'arabiser et de s'adonner à l'integrisme religieux comme une insulte.

superted
19/07/2004, 09h22
azul fellak ariless,

ce que je viens de lire est plein de bon sens ! pour ilustrer ta derniere phrase je me permets de raconter une anecdote :

- ds une creperie avec des amis, une marocaine assise à coté de moi voulant faire simplement connaissance me demande ds la conversation de quelle origine je suis ! je lui dis que je suis kabyle ! en face de nous une fille algerienne commence à faire la tete ! la marocaine me dit :

- tiens, toi qui est kabyle j'ai une question à te poser : tu te sent arabe ou kabyle ??

-je reponds : kabyle ! je ne suis pas arabe !!!

et à ce moment là l'algerienne en face de nous tape sur la table et dit : "c'est pour ça qu'on ne s'entendra jamais" !!!!

le simple fait de dire ce que j'etais à provoqué un enervement ! :eek:

Cookies