PDA

Voir la version complète : Red Bull Street Style 2010: Wass, Séan, et la fraternité franco-algérienne


DZone
20/04/2010, 08h37
Par William-Alexandre PROUST

Le Red Bull Street Style 2010 sera l'occasion pour Séan et Wass, qui représenteront respectivement la France et l'Algérie, de prouver que leurs deux nations peuvent évoluer main dans la main. Les deux freestylers participent à une opération, par ailleurs parrainée par l'international algérien Mourad Meghni, qui vise à promouvoir les rapports fraternels entre ces pays.

Quand le football freestyle se mue en symbole de paix et de fraternité... A l'occasion de la finale internationale du Red Bull Street Style, qui se tiendra cette année en Afrique du Sud, Séan et Wass avanceront côte à côte sur le chemin de Cape Town, théâtre de l'avènement du futur champion du monde de la discipline. Le premier, qui cherchera à défendre son titre acquis en 2008 au Brésil, représentera évidemment l'étendard tricolore. Le deuxième, vice champion de France 2008, a quant à lui choisi de représenter l'Algérie, son pays d'origine. Un choix mûrement réfléchi, puisqu'il nous l'annonçait déjà en octobre dernier, lors de l'étape de qualification régionale de Nancy, durant laquelle il était jury.

Wass et Séan ont leurs chances

Ensemble, les deux champions, membres du collectif S3, cultivent l'ambition d'être sacrés le 28 avril prochain. Mais aussi l'objectif de prouver que la France et l'Algérie, nations au passé commun compliqué s'il en est, n'ont aucun mal à s'unir fraternellement sous la bannière du sport. L'opération est notamment parrainée par Mourad Meghni, actuel milieu de terrain des Fennecs.

"On connaît les relations entre l'État français et l'État algérien. Mais nous, justement, on veut mettre en valeur la relation entre un Français et un Algérien," explique Souhil Bougherra, le manager du projet. En bref, cette opération cherche à se démarquer d'un quelconque plan marketing France-Algérie. Notre outil est le sport. Comme dans la rue, il y a une fraternité et un respect mutuel de la dignité qui unit Wass et Séan, même s'il y a une compétition en parallèle."

Les deux Freestylers, amis, auront de sérieux arguments à faire valoir à Cape Town, ville hôte du Red Bull Street Style 2010. L'année dernière, Wass a battu le record du monde de globes réalisés en une minute (34). Une performance qui lui permet d'aborder avec une relative confiance la compétition, même si le plateau s'annonce très relevé.

Plus aucune frontière

Qu'importe. Wass et Séan espèrent surtout prouver que la France et l'Algérie peuvent cultiver des relations conviviales, en premier lieu dans le domaine sportif. "Ça me fait vraiment plaisir de montrer que grâce à n'importe quelle discipline, même si nous sommes heureux que la France et l'Algérie aille à la Coupe du monde de football FIFA, sport le plus populaire au monde, on peut rencontrer des gens de pays différents avec qui on peut vraiment bien s'entendre", nous explique Séan.

Le champion du monde de la discipline a rencontré Wass pour la première fois en 2006. Quand le Franco-Algérien est monté sur Paris, Séan l'a aidé à faire son bonhomme de chemin tout en jouant le rôle du mentor. Puis Wass a su voler de ses propres ailes. Et le 28 avril, leur amitié revêtira une consonance symbolique. "C'est un bon projet. On sait tous que les relations entre la France et l'Algérie ne sont pas forcément très bonnes à la base, commente Wass dans un entretien accordé à Football.fr. Notre projet peut contribuer à rendre meilleures les relations entre les deux pays, surtout lors d'une compétition où une soixantaine de nations seront représentées." Séan conclut: "Le but est de dire qu'au football freestyle, les frontières n'existent plus!"

Football.fr

Cookies