PDA

Voir la version complète : Gaouaoui prêt pour la grande aventure


Zacmako
25/04/2010, 07h24
À MOINS DE 50 JOURS DU MONDIAL
Gaouaoui prêt pour la grande aventure


Rabah Saâdane compte toujours sur ses nombreuses années de service et sa longue expérience.

Victime d’une crise d’appendicite aiguë, le gardien international algérien Lounès Gaouaoui (32 ans, ASO Chlef) a donc dû déclarer forfait pour la CAN 2010, mais de retour à la compétition depuis quelques semaines, le sympathique gardien de but de Chlef ne veut en aucun cas rater le Mondial 2010 lui qui a bien participé à la qualification des Verts à cette grande fête du football mondial.
Il est vrai que rater une telle compétition continentale n’est pas pour plaire à n’importe quel joueur, mais Gaouaoui prouve si, besoin est, qu’il est vraiment très fort de caractère puisqu’il déclare avec calme et sérénité: «A quelque chose malheur est bon, dit-on. C’est vrai que ça m’a fait mal de quitter le groupe dans de telles circonstances. Ça fait mal au coeur. Seulement, j’ai confiance en ceux qui seront là. L’Algérie peut leur faire confiance, à plus forte raison Chaouchi qui sera à la hauteur, j’en suis certain.»
De son côté, Rabah Saâdane a déclaré: «Gaouaoui a tenu vraiment à jouer cette CAN, malheureusement, on ne peut pas jouer avec la santé d’un joueur, malgré l’importance de l’échéance.»
C’est ainsi qu’après ce forfait de Gaouaoui, c’est le gardien de l’ES Sétif Fawzi Chaouchi qui a eu la lourde tàche de garder les bois de la sélection algérienne.
Puis Lounès fut évacué à Paris (France) pour subir une appendicectomie. Et voilà que le président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika, qui s’inquiète au sujet du sort du gardien de but des Verts, a instruit les services concernés à l’effet d’assurer la couverture des frais d’hospitalisation.
Opéré avec succès, le gardien de but Lounès Gaouaoui, a tenu à rejoindre ses coéquipiers à Luanda. Il est vrai que lorsqu’on compte dix ans de présence au sein d’une sélection nationale, il est évident que s’en séparer, même momentanément, n’est vraiment pas facile du tout. «Ça m’a fait un grand bien de me retremper dans le bain. L’ambiance commençait déjà à me manquer. Je n’ai pas hésité à reve nir, car j’ai senti le besoin d’être à Luanda avec le groupe. Je suis là pour apporter, ne serait-ce qu’un petit soutien psychologique», déclare le joueur fièrement. Il devait reprendre le chemin des stades après trois semaines, mais il a dû attendre deux mois pour reprendre la compétition. Ironie du sort, revenant de blessure et manquant visiblement de compétition, il était donc logique que le keeper de l’ASO Chlef ne revienne pas avec 100% de ses capacités.
Cette reprise fut très difficile pour Gaouaoui qui, lors de ce fameux match contre l’AS Khroub, a dû encaisser quatre buts pour le compte du Championnat d’Algérie. Et ce fut l’alarme car, ce retour cauchemardesque de Gaouaoui a coïncidé avec le match amical de haut niveau face à un Mondialiste, en l’occurrence la Serbie.
La question se posait donc: Lounès sera-t-il ou pas convoqué par Saâdane?Et la réponse ne tarda pas à venir, puisque le coach de l’Equipe nationale, n’a pas hésité à lui faire appel pour ce match contre la Serbie. Mieux encore, Rabah Saâdane titularise Gaouaoui dans son poste face aux Serbes.
Ce fut l’une des meilleures preuves par laquelle le coach national montra toute la confiance qu’il avait en son gardien de but.
L’Equipe nationale algérienne possède de grands gardiens de but locaux.
Et c’est donc une belle chance pour un Chaouchi et un Gaouaoui d’être parmi les candidats les plus en vue pour prendre part au prochain Mondial 2010. D’ailleurs, il n’y avait qu’à voir ce match des demi-finales de la Coupe d’Algérie ayant opposé les équipes des deux gardiens, l’ES Sétif à l’ASO pour se convaincre de l’état de forme qu’affichent les deux keepers.
Et puis, Chaouchi sait bien que Gaouaoui demeure le gardien «titulaire» de par ses dix années de service avec les Verts bien que Chaouchi, lui aussi, possède toutes les caractéristiques d’un «titulaire»...à Saâdane de les convoquer tous les deux avant d’avoir l’embarras du choix au moment opportun...
L'expression

absent
25/04/2010, 18h53
Compétition.dz | 24-04-2010/11h21


Lounès Gaouaoui, le keeper de l’EN et de l’ASO, a rechuté, il s’est, de nouveau, blessé au niveau de la cuisse, c’est-à-dire là où il avait contracté un bobo qui l’avait récemment éloigné des terrains durant une période. Il devra observer une nouvelle période d’arrêt, ce qui pourrait menacer sa participation au prochain stage des Verts en Suisse.

C’est en début du dernier match de coupe face à l’ESS que le joueur a ressenti des douleurs au niveau de la même blessure (élongation à la cuisse), il l’a, sur place, fait savoir aux staffs technique et médical de l’ASO qui se sont vu obliger de le maintenir sur le terrain, surtout en l’absence de Kouadri, suspendu. Le staff technique chélifien n’a pas voulu risquer en faisant jouer le troisième portier, encore très jeune à leurs yeux pour tenir sa place dans un match de ce niveau.
Gaouaoui était donc obligé de prendre son mal en patience, ce qui s’est, d’ailleurs, répercuté sur le score final de la partie (3-1 en faveur des locaux), lui qui pouvait largement arrêter le premier but de Bouazza inscrit sur coup franc, n’était ce bobo physique inattendu.


Des douleurs atroces
Dès la fin de la partie, Gaouaoui s’est plaint d’un mal atroce au niveau de la cuisse, il pouvait à peine se tenir debout, il a été aussitôt mis au repos. Pour sa part, l’entraîneur Slimani s’est dit, quelque peu, préoccupé par cette blessure qui intervient dans une période sensible de l’année. «Malheureusement, Lounès a rechuté, pourtant, on a réellement cru qu’il était guéri, mais en début du match face à l’ESS, il a ressenti des douleurs qui se sont amplifiées à la fin de la partie. Il devra faire une IRM pour en savoir plus. J’espère pour lui que ce n’est pas trop grave», nous a-t-il déclaré.

Les résultats de l’IRM décisifs
Même si rien n’est encore sûr, la participation de Lounès au prochain Mondial sud-africain est sérieusement compromise. Le joueur devra effectuer ce matin une IRM pour en savoir plus et il n’est pas à écarter qu’il déclare forfait pour le prochain stage de l’EN prévu en Suisse et pour le Mondial.
Il faut dire que Saâdane a déjà pris ses précautions en convoquant cinq portiers pour ce stage. Ainsi, si la gravité de cette blessure écarte le joueur pour une longue période, c’est sans doute Cédric ou même Asselah qui accompagneront le duo Chaouchi-Zemmamouche en Afrique du Sud, eux qui ont déjà déposé leur passeport au niveau de la FAF.
Les résultats de l’IRM seront donc décisifs, espérant qu’ils soient rassurants pour l’ancien gardien de but de la JSK qui a contribué à la qualif’ à ce rendez-vous planétaire et qui mérite d’y participer.

S. M. A.

Zacmako
26/04/2010, 06h38
Lounès Gaouaoui. Gardien de l’EN : « Ma blessure n’est pas grave. »

Le gardien des Verts, Lounès Gaouaoui, a bien voulu nous parler de sa blessure et de son avenir en équipe nationale. Contacté hier à Alger, il a tenu à démentir les informations sur la gravité de sa blessure.


On dit que vous souffrez d’une grave blessure. Qu’en est-il au juste ?
Ce n’est pas si méchant qu’on le pense. Je souffre d’une élongation bénigne à la cuisse droite. Il s’agit d’une ancienne blessure que j’ai soignée mais sans avoir eu le temps nécessaire pour récupérer. Je devais prolonger mon repos et comme j’ai joué avec l’ASO face à l’ES Sétif, en demi-finale de la Coupe d’Algérie, j’ai ressenti des douleurs à la fin de la rencontre. Comme vous avez pu le constater, j’ai joué normalement la partie et je n’ai pas renoncé à l’effort.
Vous avez été examiné hier par un spécialiste. Quel est son diagnostic ?
Oui, j’ai subi des examens complémentaires, hier à Alger, qui n’ont abouti à rien de grave. Le professeur m’a prescrit un repos de dix jours et un traitement approprié. Ces résultats, je vais les soumettre au médecin de l’équipe nationale, le docteur Boughellali, pour avis et conduite à tenir.
C’est donc rassurant pour la suite...
Effectivement, je tiens à rassurer les supporters de l’équipe nationale et ceux de l’ASO Chlef : mon état n’inspire aucune inquiétude. Il s’agit d’une simple élongation à la cuisse, qui n’a aucune incidence sur la suite de ma carrière. Je serai, Incha Allah, avec les Verts au stage de préparation à l’étranger et au Mondial en Afrique du Sud. Pour cela, je dois bien me soigner pour être fin prêt et défendre crânement les chances de l’équipe nationale.
Vous pensez être au rendez-vous ?
Je l’espère vivement car j’ai bien travaillé ces derniers temps pour être au rendez-vous et tenir le rôle qui m’est dévolu. Avec le repos de dix jours et les stages prévus en Suisse et en Allemagne, je compte retrouver pleinement mes capacités et réaliser mon rêve de toujours, qui consiste à défendre les couleurs de l’équipe nationale dans les grands rendez-vous.
El Watan

Cookies