PDA

Voir la version complète : Bagdad ouvre une enquête sur le lynchage d'un kamikaze par des policiers


ernestito
01/05/2010, 17h27
e premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki, a ordonné, samedi 1er mai, l'ouverture une enquête après la diffusion sur une chaîne de télévision d'images particulièrement atroces du lynchage d'un kamikaze par des policiers.

Sur la vidéo, diffusée depuis jeudi soir à chaque bulletin d'information sur la chaîne irakienne d'opposition Sharqiya, on voit des policiers frapper avec leurs pieds et marcher sur le corps inanimé d'un homme à terre, le visage sanguinolent. Un officier de police a indiqué à l'AFP que la scène remonte au 29 février 2007, lorsqu'un kamikaze ALGERIEN, à bord d'un camion transportant des bonbonnes de gaz piégées et du chlorite, a tenté de pénétrer dans l'enceinte du poste de police de Bab Al-Cheikh, dans le centre de Bagdad, pour se faire exploser.
"Par chance, il a été bloqué à l'entrée par la voiture d'un lieutenant nommé Nawaf qui venait en sens inverse. Cet officier a ouvert le feu avant d'être blessé par le kamikaze", a-t-il expliqué. "Il y a eu ensuite des échanges de tirs entre les policiers et des rebelles qui suivaient le kamikaze à bord de trois voitures. Puis le camion a explosé. Les insurgés ont réussi à s'enfuir laissant le kamikaze, qui a été rattrapé par les policiers alors qu'il tentait de s'échapper à pied", a-t-il ajouté.

La diffusion de cette vidéo intervient juste après la publication d'un rapport de l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch, affirmant que des détenus ont été violés, torturés à l'électricité et frappés dans une "prison secrète" à Bagdad.
LEMONDE.FR

Cookies