PDA

Voir la version complète : Feu vert de la Ligue arabe à des pourparlers indirects avec Israel


nassim
02/05/2010, 00h05
La Ligue arabe a donné samedi son feu vert à la reprise de négociations israélo-palestiniennes, levant un obstacle à des discussions indirectes entre les deux camps souhaitées par les Etats-Unis.

Le secrétaire général de l'organisation panarabe, Amr Moussa, a déclaré que ce soutien de la Ligue s'appuyait sur un calendrier convenu en mars dernier.

"On ne passera pas des négociations indirectes à des négociations directes tant que le résultat des discussions indirectes n'aura pas été évalué", a-t-il ajouté à l'issue d'une réunion du comité de suivi de l'organisation.

Saeb Erekat, le négociateur en chef palestinien, a souligné que la Ligue arabe posait comme condition un arrêt des activités de colonisation juive en Cisjordanie occupée. "Si Israël construit une seule maison en Cisjordanie, les Palestiniens cesseront immédiatement les négociations", a-t-il dit.

Joint par Reuters au téléphone à l'issue de la réunion, il a ajouté qu'une décision finale serait prise par le comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) la semaine prochaine.

"C'était une réunion très positive. Ils ont pris une décision à titre consultatif sur leur soutien à des discussions de proximité pendant quatre mois."

Le soutien de la Ligue arabe est important pour le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, face à l'opposition des groupes palestiniens hostiles au processus de paix.

En mars, une majorité de pays de la Ligue avaient déjà donné leur accord à des pourparlers, mais avaient retiré leur soutien après l'annonce par Israël de la construction de 1.600 logements de colons en Cisjordanie.

La Syrie et le Liban n'ont pas soutenu la décision prise samedi par le comité de suivi, a déclaré son ambassadeur, qui souhaitait que des conditions plus dures soient imposées à Israël avant toute reprise des discussions.

"Ce comité a outrepassé son autorité en donnant aux Palestiniens le feu vert pour entamer des discussions indirectes sans que les Israéliens n'aient pris de mesures sur le terrain", a déclaré Youssef al Ahmed.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dit vendredi s'attendre à l'ouverture la semaine prochaine de discussions indirectes entre Israéliens et Palestiniens.

L'émissaire américain au Proche-Orient, George Mitchell, doit retourner dans la région. Il y serait attendu dès lundi, selon un responsable politique israélien.

Les négociations israélo-palestiniennes sont gelées depuis le lancement, en décembre 2008, de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza.

source : Reuters

sadoun
02/05/2010, 00h47
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dit vendredi s'attendre à l'ouverture la semaine prochaine de discussions indirectes entre Israéliens et Palestiniens.
C'est pour qu'elle même les torpille encore une fois !
les discussions ont été souvent directes entre les parties mais le manque de sérieux des israéliens a fini par rendre toutes discussions inutiles ... Que reste t-il à reconnaitre à présent que les colonies sont à la limite extrême de la mosquée EL QODS ... Il ne s'agit plus de discuter , notre religion est en péril , personne ne l'admettrait , c'est une offense directe .
Il n'est plus question d'arabes mais de tous les musulmans de la planète

Cookies