PDA

Voir la version complète : Une bombe désactivée en plein coeur de New York


Maghreb-United
02/05/2010, 16h18
http://www.lefigaro.fr/medias/2010/05/02/b2b27184-55b9-11df-a474-322ea547331b.jpg
Un policier désactive la bombe retrouvée à l'arrière d'un véhicule à Times Square samedi soir. Crédits photo : REUTERS
VIDEO - Des milliers de passants ont été évacués du quartier de Times Square samedi soir après qu'une voiture piégée a été découverte par des policiers.

http://www.lefigaro.fr/icones/coeur-.gif Le quartier new-yorkais de Times Square, très prisé des touristes pour ses nombreux théâtres, a été vidé de ses occupants et bloqué par la police samedi soir après qu'une bombe a été retrouvée dans un véhicule dégageant de la fumée.
La bombe amateur, dissimulée dans une Nissan Pathfinder, a été désactivée à l'aide d'un bras robotisé. Potentiellement puissante, elle n'aurait pas fonctionné comme prévu.
Le maire de la ville, Michael Bloomberg, a déclaré lors d'une conférence de presse dimanche matin que New York avait peut-être évité un «évènement très meurtrier». «Nous ignorons qui a fait ça et pourquoi», a-t-il ajouté.
Un peu plus tard dans la matinée, la ministre américaine chargée de la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a estimé sur la chaîne de télévision ABC qu'il s'agissait d'«un acte isolé». «Nous n'avons aucun élément qui nous dise qu'il s'agit d'autre chose que d'un acte isolé», a-t-elle déclaré.

«Un sérieux événement terroriste»

L'alerte a été donnée samedi par un vendeur ambulant de Times Square qui a signalé à la police un gros véhicule tout-terrain aux vitres teintées dont s'échappait de la fumée. Des témoins ont ensuite raconté avoir vu un «éclair» correspondant à une mini-explosion vers 18h30 heure locale (0h30 en France).
Le quartier a alors été bouclé par des policiers lourdement armés et des véhicules des services d'urgence. Des milliers d'habitants, employés et touristes qui profitaient d'une des premières soirées chaudes du printemps ont été évacués. La police a utilisé un robot télécommandé pour casser les vitres du tout-terrain suspect et l'explorer.
» Voir des images de l'évacuation du quartier :

Selon Raymond Kelly,le véhicule contenait trois bonbonnes de propane, deux bidons d'essence, du matériel amateur pour feux d'artifices, deux minuteurs à piles et des câbles électriques. «L'intention était de provoquer une quantité de flammes importantes», a-t-il estimé.Une boîte en métal noir ressemblant à un coffret d'arme à feu a égalementi été découverte.

Des empreintes digitales sur les bidons

Un porte-parole de la police a par ailleurs indiqué qu'un homme aurait été aperçu en train de s'éloigner de la voiture. Des empreintes digitales ont été retrouvées sur les bidons et les bonbonnes et la police continuaient de visionner les vidéos de surveillance. Les plaques d'immatriculation seraient celles d'un véhicule envoyé à la casse, a précisé le maire de New York Michael Bloomberg.
Cette tentative d'attentat est «un sérieux événement terroriste» mais il est trop tôt pour en connaître les auteurs, a estimé dimanche le centre de surveillance des sites islamistes Intelcenter. Selon ce centre d'expertise respecté, on ne peut encore savoir s'il s'agit d'un groupe ou d'un individu affilié à al-Qaida - le réseau responsable des attentats du 11 septembre 2001- ou un autre groupe islamiste ou s'il s'agit d'une tentative perpétrée par un groupe ou un individu qui n'a rien à avoir avec les milieux islamistes extrémistes.
La précédente tentative d'attentat sur le sol américain remonte au jour de Noël 2009 lorsqu'un jeune Nigérian avait essayé de faire exploser un avion (http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/29/01003-20091229ARTFIG00410-attentat-manque-le-parcours-du-jeune-terroriste-nigerian-.php)de ligne entre Amsterdam et Detroit.

Lefigaro

Maghreb-United
02/05/2010, 16h20
vidéo: http://fr.euronews.net/2010/05/02/new-york-le-gouverneur-evoque-un-acte-terroriste-/

Un drame a été évité à Times Square à New-York, après la découverte la nuit dernière d’un véhicule contenant des matériaux explosifs .
Le secteur a été évacué. Personne n’a été blessé. Le gouverneur de l’Etat de New York a évoqué un “acte de terrorisme”.
“Nous avons été très chanceux, a indiqué le maire Michael Bloomberg. Grâce à l’alerte donné par des New Yorkais et des officiers de police, nous avons évité un évènement meurtrier.”

Le véhicule contenait des bonbonnes de propane, des jerrycans d’essence, des fils électriques ainsi que des feux d’artifices. Le but était de provoquer une quantité de flammes importantes, a déclaré la police de New York.
Selon un pompier, l’explosion, si elle s‘était produite, aurait pu détruire la façade de l’immeuble le plus proche.
La Maison-Blanche a salué la rapidité de réaction de la police.
New-York reste en état d’alerte avancé depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Euronews

arayzon
02/05/2010, 18h06
Cette tentative d'attentat est «un sérieux événement terroriste» mais il est trop tôt pour en connaître les auteurs, a estimé dimanche le centre de surveillance des sites islamistes Intelcenter. Selon ce centre d'expertise respecté, on ne peut encore savoir s'il s'agit d'un groupe ou d'un individu affilié à al-Qaida - le réseau responsable des attentats du 11 septembre 2001- ou un autre groupe islamiste ou s'il s'agit d'une tentative perpétrée par un groupe ou un individu qui n'a rien à avoir avec les milieux islamistes extrémistes.
La précédente tentative d'attentat sur le sol américain remonte au jour de Noël 2009 lorsqu'un jeune Nigérian avait essayé de faire exploser un avion (http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/29/01003-20091229ARTFIG00410-attentat-manque-le-parcours-du-jeune-terroriste-nigerian-.php)de ligne entre Amsterdam et Detroit..

Voilà comment détourner l'opinion publique Américaine:mrgreen:
Le chomage ,la crise économique que la marée noire en Louisiane ne fera qu'accentuer,la nouvelle loi sur l'immigration, les guerres en Afghanistan et en Irak, les territoires occupés....!

A+.

arayzon
02/05/2010, 19h16
Les talibans du Pakistan revendiquent l'attentat raté de New York


La vidéo diffusée sur YouTube affirme que la tentative d'attentat à la voiture piégée a été menée en guise de représailles après des attaques de drones américains au Pakistan et la mort de deux dirigeants d'Al-Qaïda en Irak.


Les talibans pakistanais (Tehrik-e-Taliban) ont revendiqué dans une vidéo sur internet l'attentat raté de samedi soir à New York, a rapporté, dimanche 2 mai, le centre de surveillance des sites islamistes SITE.
La vidéo diffusée sur YouTube affirme que cette tentative d'attentat à la voiture piégée a été menée en guise de représailles après des attaques de drones américains au Pakistan et la mort de deux dirigeants d'Al-Qaïda en Irak, tués récemment dans une opération, rapporte SITE.

La voiture piégée a été laissée à 18h30 samedi soir (22H30 GMT) au coin de Broadway et de la 45e rue, dans le quartier touristique bondé de Times Square.

Le véhicule suspect, garé moteur allumé et clignotants à l'orange, a commencé à dégager de la fumée blanche. Un vendeur de tee-shirts a alerté la police qui a fait évacuer des théâtres et des hôtels.
Des éléments d'enquête

Le gouverneur de l'Etat de New York David Paterson a qualifié d'"acte terroriste", la tentative d'attentat à la voiture piégée au coeur de la ville de New York samedi soir et promis de punir le ou les coupables, dans un communiqué.

Les autorités ont trouvé des empreintes digitales sur la voiture de l'attentat manqué de New York, a affirmé dimanche la ministre américaine chargée de la sécurité intérieure, Janet Napolitano.

Interrogée par une journaliste de CNN sur la présence d'empreintes digitales, elle a répondu : "il y a tout cela, des indices sur les réservoirs, sur le propane à l'intérieur" de la voiture. "Il y a beaucoup de preuves qui sont étudiées par un tas de gens en ce moment même", a-t-elle ajouté.

Janet Napolitano a estimé qu'il s'agit d'"un acte isolé". Elle a indiqué que les autorités sont déjà en train de visionner les images des nombreuses caméras de surveillance qui filment Times Square jour et nuit.

"Heureusement, personne n'est blessé et maintenant la ville, l'Etat et les autorités policières fédérales vont se mobiliser pour amener devant la justice celui, ou ceux, responsable de cet acte de terrorisme", a écrit le gouverneur après avoir remercié ceux qui ont permis de découvrir le véhicule piégé.
Evénement terroriste sérieux

L'engin suspect trouvé dans un véhicule à New York était une bombe, a annoncé dimanche Michael Bloomberg, le maire de la ville. New York a peut-être évité un "événement très meurtrier", a-t-il déclaré.

"L'attaque du 1er mai à Times Square à New York est un événement terroriste sérieux mais il est trop tôt pour déterminer quel groupe ou individu(s) sont à l'origine de cette attaque", souligne Intelcenter, un centre de surveillance du terrorisme très respecté.

Times Square, qui comprend notamment le quartier de Broadway célèbre pour ses nombreux théâtres, est le coeur touristique de New York. La police a bouclé tout le secteur situé entre les Septième et Huitième avenues, évacuant plusieurs immeubles d'habitations et d'immeubles ainsi que des milliers de touristes qui se promenaient dans les rues, profitant de la chaude soirée de samedi.

Un porte-parole de la police a précisé que quelqu'un aurait été aperçu en train de s'enfuir du 4x4 Nissan Pathfinder et que la police examinait les vidéos de sécurité. Les plaques d'immatriculation seraient celles d'un véhicule envoyé à la casse, a déclaré Michael Bloomberg.

Propane, essence et fils électrique
Les enquêteurs ont trouvé trois bonbonnes de propane, des feux d'artifice vendus dans le commerce, deux bidons de 20 litres d'essence et deux horloges avec des piles, du fil électriques et d'autres composants, a précisé le commissaire Raymond Kelly lors de la conférence de presse du maire. Une boîte en métal noire ressemblant à un coffre pour arme à feu a aussi été découverte. Le véhicule tout-terrain contenait de la poudre et un dispositif ressemblant à un minuteur, a déclaré à l'Associated Press un responsable policier tenu à l'anonymat.

Des agents du FBI ont été dépêchés sur place pour travailler avec la police de New York (NYPD), a affirmé Paul Bresson, responsable du service des affaires publiques de la police fédérale à Washington.

L'attention d'un officier de la police montée avait été attirée vers 18h30, heure locale (22h30 GMT, 00h30 en France) par de la fumée s'échappant d'un 4x4 garé sur la 45e rue.

Des touristes ont dit avoir entendu une petite explosion quelques heures après la découverte du véhicule.

Times Square déjà bouclé en décembre

La propriétaire d'un théâtre de Broadway situé dans le pâté d'immeubles où a été découverte la voiture suspecte a dû évacuer sa salle. "A la fin du spectacle, la police est arrivée. On nous a dit que nous devions partir, qu'il y avait une alerte à la bombe", a raconté Shelly Carlisle à l'AP.

Le porte-parole des spectacles "God of Carnage" et "Red", Adrian Bryan-Brown, a déclaré que leur ouverture avait seulement été retardée d'une demi-heure.

En décembre, un véhicule suspect avait été découvert dans ce même quartier de Manhattan mais l'inspection réalisée par un robot télécommandé avait révélé que la fourgonnette dépourvue de plaques d'immatriculation ne contenait que des vêtements, cravates et foulards. Une partie de Times Square avait été bouclée pendant deux heures.

Source : nouvelobs.com avec AP / AFP.

arazi
03/05/2010, 11h38
a qui profites le crime?

BMW
03/05/2010, 14h03
je doute fort que se soit vrai ! tout comme le 11 septembre

la droite judéo-chrétienne americaine avec la CIA sont les diables qui font des crimes en tuant meme des millier pour arriver a leur but , c'est eux qui manipulent la masse , font des bombes , des attentats ...

si le parti NSDAP avait gagné la guerre les usa , la france et l'angleterre ne seraient aujourdhui que des etats incappable de lever le p'ti doit , mais dommage !

milka
04/05/2010, 22h14
Cinqsurcinq. Que pensez-vous de cette tentative d'attentat à New York, i
Al-Qaeda est «en perte de vitesse, voire à l'agonie»

L'échec de l'attentat de Times Square témoigne-t-il de l'affaiblissement d'Al-Qaeda? Jean-Pierre Perrin, grand reporter à Libération, a répondu à vos questions.

nfo ou intox?
Jean-Pierre Perrin. Info, oui. Il y a effectivement une voiture piégée, un suspect arrêté, des explosifs découverts, reste que l'opération apparaît très artisanale, et n'évoque guère les capacités opérationnelles habituelles d'Al-Qaeda connue pour sa maîtrise des voitures piégées et des attentats suicides, comme l'ont bien montré l'Irak et l'Afghanistan.

Gilou. Cet attentat aurait-il pu être très meurtrier?
Même si la voiture avait été piégée de façon très rudimentaire, l'endroit et l'heure de l'attentat auraient pu permettre un bilan effectivement très meurtrier. Times Square est situé à proximité des théâtres de Broadway et l'heure coïncidait avec l'ouverture des shows de la soirée.

Patricia. Que pensez de la revendication pakistanaise? Est-elle fiable?
Oui, la revendication pakistanaise est tout à fait crédible. C'est-à-dire qu'elle émane effectivement d'un responsable de Tehrik-e Taliban Pakistan, mais cela ne signifie pas pour autant que ce mouvement a organisé l'attentat. Ce qui est intéressant c'est qu'il revendique un attentat raté. Jusqu'à présent, il ne revendiquait vraiment que les attentats réussis, d'où l'hypothèse que le mouvement des talibans pakistanais, très lié à Al-Qaeda, cherche tous les moyens pour montrer qu'il a des capacités opérationnelles importantes, alors qu'il est plutôt sur la défensive et en perte de vitesse.

Senseirazielus. A quel niveau pensez-vous qu'Al-Qaeda est affaiblie? Cet attentat, si il est bien d'Al-Qaeda, ne montre-t-il pas, au contraire, que l'organisation est toujours présente et determinée?
Al-Qaeda a visiblement perdu la bataille en Irak. Trop radicale, trop engagée dans le combat contre les chiites et les sunnites «modérés» elle a fini par susciter une hostilité viscérale des autres groupes islamistes sunnites contre elle. Elle a perdu la plupart de ses dirigeants, dont les deux derniers ont été tués il y a trois semaines par les forces irakiennes, appuyées par les Américains.
Au Yémen, Al Qaeda n'a pas réussi à s'imposer, en dépit de tous les efforts qu'elle avait déployé dans ce pays. En Arabie Saoudite, la police l'a véritablement décimée. En Afghanistan, son influence reste marginale sur les talibans. Reste le Pakistan où, effectivement, elle demeure puissante et bien implantée au sein du mouvement des talibans pakistanais. Dès lors, elle apparaît en perte de vitesse, voire à l'agonie, même si elle peut encore, de temps à autre, mener des opérations très meurtrières au Pakistan. En tout cas, à l'extérieur de ce pays, toutes les dernières opérations qu'elle a effectuées se sont traduites par des échecs.

Norbert. Qu'est-ce qui rapproche Al-Qaeda et les talibans pakistanais? Et pourrait les éloigner?
A la différence des talibans afghans qui n'ont jamais été séduits par l'idéologie jihadiste d'Al-Qaeda, mais ont noué avec elle un mariage d'intérêts, les talibans pakistanais partagent l'idéologie d'Al-Qaeda. Ce n'est pas vraiment nouveau. Déjà, le New York Times, vers 1880, s'inquiétait de l'idéologie wahhabite dans ce qui allait devenir les zones tribales pakistanaises. Une large partie de la tribu des Mehsud, qui contrôle la majeure partie du sud Waziristan est actuellement gagnée par les idées d'Al-Qaeda, en particulier ses chefs qui ont fondé il y a quelques années le mouvement des talibans pakistanais. Celui-ci a donc été créé par des sympathisants d'Al-Qaeda, c'est la différence avec les talibans afghans.

Zulfiqar. Zulfiqar Hakimullah Mehsud est-il en vie, oui ou non? Contrôle-t-il encore quoi que ce soit dans sa tribu?
On a pu croire, effectivement, que Hakimullah Mehsud avait bien été tué par des drones américains, même si le mouvement des talibans avait toujours refusé d'admettre sa mort.
Il a réapparu en avril, à la faveur d'une vidéo, où on le voit en compagnie de deux gardes du corps. Puis une seconde fois où il montre sur une carte américaine des lieux possibles d'attentats, et profère des menaces contre les Etats-Unis. Il semble donc bel et bien en vie, peut-être blessé. L'attentat de Broadway n'a cependant pas été revendiqué par lui-même, ce qui pose des questions. En revanche, c'est un de ses proches qui s'est exprimé, peut-être pour le préserver.

Norbert. Où en est la lutte contre les talibans pakistanais? Qu'a donné l'opération dans le sud-Waziristan à l'automne?
Pour la première fois l'armée pakistanaise a lancé la plus importante offensive sur la frontière est, déployant des dizaines de milliers de soldats. La conséquence a été la multiplication des attentats meurtriers sur tout le territoire pakistanais, y compris dans des villes comme Lahore, jusqu'à présent épargnée par de telles attaques. Il semble à présent que l'état-major pakistanais a bel et bien pris en compte l'ampleur de la menace des talibans. Mais il n'a pas pour autant renoncé à soutenir les talibans afghans, en qui il voit toujours des alliés possibles.

Gabriel. Peut-on craindre une implantation d'Al-Qaeda dans des «Etats faillis» comme la Somalie?
Oui, il est certain qu'Al-Qaeda est à l'affût de tous les Etats musulmans, plus ou moins en faillitte. C'est pourquoi Ben Laden avait décidé de s'installer en Afghanistan en 1995. Le pays étant alors déchiré par une guerre entre les différentes factions de moudjahidins. La Somalie, où il n'y a plus d'Etat, est donc le lieu idéal d'implantation, d'autant plus que ce pays est situé à un carrefour stratégique. Al-Qaeda a tenté la même opération en Somalie, et s'est même employé à multiplier provocations et attentats dans le but de déclencher une réaction américaine violente, voire une attaque contre ce pays. On retrouve la stratégie habituelle de l'organisation qui ne peut que prospérer qu'à la faveur de larges crises, comme l'Irak et l'Afghanistan. Il est important pour elle de profiter des conflits afin de s'implanter. Sans crise majeure, Al-Qaeda est condamnée à une lente mais certaine agonie.
Dodcoquelicot. Où en est la France, l'Europe ? Ont-ils à craindre Al-Qaeda ou non ?
La France, comme la plupart des pays européens engagés en Afghanistan ont effectivement à craindre des actions d'Al-Qaeda, comme l'a montré encore récemment la récente tentative d'attentat contre le métro de Barcelone. Cela dit, l'organisation apparaît très diminuée par ses échecs, par les coups qui lui ont été portés au Pakistan. Encore une fois, elle ne semble plus en mesure de monter des opérations d'envergure. D'où sa revendication forcenée de tous les attentats commis ici et là, même ceux qui sont ratés. Pour montrer qu'elle existe toujours, et qu'elle est toujours opérationnelle. Mais un constat s'impose: Al-Qaeda aujourd'hui est en déliquescence, sauf au Pakistan. Reste aux occidentaux à vaincre les talibans afghans, militairement et politiquement. Ce qui est une autre histoire.


Libération

absent
04/05/2010, 22h28
L'Américain d'origine pakistanaise arrêté dans l'enquête sur l'attentat avorté de Times Square a été inculpé de cinq chefs d'accusation par un tribunal de Manhattan, dont celui de tentative d'utilisation d'une arme de destruction massive.

Faisal Shahzad, âgé de 30 ans, a avoué avoir suivi une formation à la confection de bombes, au Waziristan, région montagneuse du Pakistan limitrophe de l'Afghanistan, ont déclaré les procureurs.
Il a avoué avoir tenté de faire exploser les charges déposées dans un véhicule tout-terrain samedi soir à Times Square, au coeur de New York, lit-on dans les documents communiqués mardi par la justice.
Selon Eric Holder, secrétaire américain à la Justice, la voiture piégée de Times Square participait bel et bien d'un "complot terroriste". "Il s'est agi d'un complot terroriste visant à tuer des Américains dans l'un des lieux les plus fréquentés du pays", a estimé l'"attorney general".
Faisal Shahzad, interpellé lundi soir à l'aéroport JFK de New York alors qu'il était en partance pour Dubaï, affirme n'avoir aucun lien avec des groupes extrémistes de son pays d'origine et avoir agi seul.
Mais selon un responsable du renseignement pakistanais, Shahzad a suivi une formation dans un camp d'entraînement du nord-ouest du Pakistan, près de la ville de garnison de Kohat. Les environs de Kohat sont tenus par Tariq Afridi, principal commandant des taliban pakistanais dans le secteur.
La police pakistanaise a arrêté mardi un nombre indéterminé de membres de la famille de Shahzad. On croit savoir de source américaine proche de l'enquête que Shahzad est de souche cachemirie, et au Pakistan, les autorités indiquent qu'il est natif de Pabbi, une petite ville au nord-ouest d'Islamabad, non loin de Peshawar.
On commence à en savoir un peu plus sur cet homme: il a vu son passeport pakistanais renouvelé pour la dernière fois en mars 2000. En 2005, il a formulé une demande de "carte verte" de résident permanent aux Etats-Unis et a été naturalisé l'année dernière. Depuis qu'il habite aux Etats-Unis, il a vécu le plus souvent dans le Connecticut, à New York et dans le New Jersey, déclare-t-on de source autorisée pakistanaise.
LE PAKISTAN PROMET SON AIDE
Trois années durant, jusqu'en juin 2009, il a travaillé comme analyste financier de rang subalterne à Norwalk dans le Connecticut, au sein du groupe Affinion, une société de consultant en marketing.
Shahzad a effectué récemment un séjour de cinq mois au Pakistan, dont il est revenu en février, selon les forces de l'ordre américaines. C'est lui qui est soupçonné d'avoir acheté le véhicule tout-terrain Nissan qui aurait dû exploser à Times Square.
Le FBI a déclaré mardi avoir perquisitionné à son domicile, à Bridgeport dans le Connecticut, mais n'a pas dit si des éléments intéressants y avaient été découverts.
"Il a reconnu avoir acheté le 4X4, avoir assemblé les engins, les avoir installés dans le véhicule, avoir laissé le véhicule (à Times Square) et avoir quitté les lieux", dit-on de source judiciaire. "Il a reconnu toutes les charges", ajoute-t-on.
Le président Barack Obama a déclaré que l'enquête s'efforcerait de déterminer si Shahzad était lié ou non à des groupes extrémistes étrangers. "Justice sera faite", a-t-il ajouté, en assurant que les Etats-Unis ne se laisseraient pas intimider.
Le Pakistan a promis d'apporter son aide aux enquêteurs américains. L'ambassadrice des Etats-Unis au Pakistan, Anne W. Patterson, a été reçue par le ministre des Affaires étrangères pakistanais Shah Mehmood Qureshi et son homologue de l'Intérieur, avec qui elle a évoqué l'enquête.
Les taliban pakistanais ont revendiqué dimanche la tentative d'attentat en disant vouloir venger la mort, le mois dernier, de deux dirigeants d'al Qaïda en Irak ainsi que l'ingérence des Etats-Unis dans des pays musulmans.
Certains responsables se disent sceptiques face à cette revendication. Mais Bruce Riedel, ancien analyste de la CIA, estime qu'il ne faut pas rejeter un possible rôle des taliban.
Le Pakistan est un allié des Etats-Unis et d'autres pays de l'Otan dans la lutte contre les taliban en Afghanistan, mais il est aussi considéré comme un terrain d'entraînement pour des activistes islamistes.
Un autre attentat avait déjà été déjoué il y a neuf mois dans le métro de New York. Un immigrant afghan, Najibullah Zazi, a plaidé coupable d'avoir voulu y organiser une série d'attentats suicides. Il a reconnu avoir été entraîné par al Qaïda au Pakistan.
Avec Michelle Nichols à New York, William Maclean à Londres, et la rédaction de Washington, Nicole Dupont et Eric Faye pour le service français

okba30
04/05/2010, 22h49
Depuis le 11 septembre les commanditaires ne font plus exploser leur bombes, déjà que les soupçons contre eux sont au max.
Ils détournent l'attention et entretiennent la psychose contre le mauvais musulman. Ces derniers temps le terroriste type est non arabe mais toujours musulman. Il agit individuellement, comme ça tout le monde est suspect, ah la bonne trouvaille.
Le souvenir des 3000 morts du WTC est encore vivace dans le conscient des citoyens américains et partout dans le monde, beaucoup de gens veulent savoir les tenants et aboutissants de cette affaire.
Les criminels ont opté pour la fuite en avant ...
Mais diable comment font-ils pour trouver des caves musulmans acceptant de jouer les dindons de la farce !

Bachi
04/05/2010, 22h53
D'accord Okba, mais d'un autre côté, les Amerloks qui n'ont rien à fouttre en Afghanistan, ni au Pakistan, ca n'aide pas du tout...

okba30
04/05/2010, 23h18
Bachi, Même là ça profiterait aux américains dans le sens où il faut s'attaquer aux terroristes qui s'attaquent au sol américain.

Le terroriste est tantôt nigérian, tantôt algérien (Ahmed Ressam), tantôt pakistanais .... c'est trop nébuleux cette nébuleuse qui verse dans les intérêts des ricains..

Aussi après l'affaire du militaire d'origine palestinienne, on remarque qu'il y a une attaque en règle contre le citoyen américain musulman.

Cookies