PDA

Voir la version complète : Des civilisations intelligentes pourraient se trouver dans 5 étoiles proches


Thirga.ounevdhou
20/02/2006, 09h24
Selon une astronome américaine et en se basant sur des criteres tels que « la taille, la composition, l'âge et la couleur de dess étoiles »,, Cinq étoiles proches dans notre galaxie, de la Voie Lactée, sont probablement les meilleures candidates pour etre similaires à notre soleil et qui pourraient abriter des civilisations intelligentes.

====
Des civilisations intelligentes pourraient se trouver dans 5 étoiles proches

ST LOUIS (Etats-Unis (http://fr.fc.yahoo.com/u/usa.html))(AFP) - Cinq étoiles proches dans notre galaxie, la Voie Lactée, sont probablement les meilleures candidates pour avoir des planètes semblables à la Terre qui pourraient abriter des civilisations intelligentes, a annoncé samedi une astronome américaine.

Cette sélection a été faite selon un certain nombre de critères, comme la taille, la composition, l'âge et la couleur de ces étoiles qui les rendent similaires à notre soleil, a expliqué Margaret Turnbull, de la "Carnegie Institution" à Washington.

Elle a dévoilé sa tête de liste des étoiles vers lesquelles les radios télescopes peuvent tourner en priorité leurs oreilles pour avoir les meilleures chances de capter des signaux extra-terrestres, lors de la conférence annuelle de la société américaine pour la promotion de la science (AAAS) réunie ce week-end à St Louis (Missouri, centre-nord).

Cette astronome a notamment cité l'étoile beta CVn à environ 26 années lumières de la Terre dans la constellation Canes Venatici. Une année-lumière équivaut à 9.500 milliards de km.

Ces cinq candidats stellaires les plus susceptibles d'abriter des civilisations extra-terrestres font partie d'une liste de dix étoiles retenues par Margaret Turnbull dans le cadre du futur projet "Terrestrial Planet Finder/TPF" de la Nasa (http://fr.fc.yahoo.com/e/espace.html), l'agence spatiale américaine, dont l'objectif est de trouver et d'observer des planètes similaires à la Terre.

Le TPF, qui consistera en deux télescopes spatiaux, devait initialement être lancé vers 2016, mais ce lancement est apparemment repoussé en raison des réductions dans le projet de budget de la Nasa (http://fr.fc.yahoo.com/e/espace.html) pour 2007 qui vient d'être soumis au Congrès, a indiqué Mme Turnbull.

"Il y a plus de 400 milliards d'étoiles dans notre galaxie et il est évident que le TPF (le découvreur de planète terrestre) ne pourra pas les observer toutes", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse.

Elle avait commencé sa quête avec ses collègues en vue de sélectionner une dizaine de candidates les plus prometteuses et suffisamment proches, en scrutant près de 120.000 étoiles de la Voie Lactée situées dans le voisinage de notre système solaire (http://fr.fc.yahoo.com/e/espace.html).

En 2003, cette équipe d'astronomes avait réduit ce catalogue à 129 "systèmes stellaires habitables", puis à dix aujourd'hui.

Outre l'étoile beta CVn, figure également dans les dix candidates sélectionnées, Pegasus 51, célèbre depuis 1995 après que des astronomes suisses y eurent détectée la première planète hors de notre système solaire (http://fr.fc.yahoo.com/e/espace.html), une géante similaire à Jupiter.

Il y a également 16 Sco, très populaire pour les chasseurs d'exoplanètes, qui se trouve dans la constellation du Scorpion située près du centre de la Voie Lactée. Cette étoile est quasiment la jumelle de notre soleil, a souligné Margaret Turnbull.

La recherche de signaux émanant de source intelligente dans l'univers est conduite par le SETI, "Search for Extraterrestrial Intelligence", une organisation scientifique entièrement financée aujourd'hui par des fonds privés. L'institut a été créée en 1984 par le célèbre astronome américain Carl Sagan décédé en 1996.

- AP

sindbad
21/02/2006, 22h59
Salut Thirga

Voici la liste des etoiles retenues par l'astronome Margaret Turnbull (lien lorsque possible):

1) Liste retenue pour le projet SETI par ordre d'interet (Recherches de signaux radio en provenance d'eventuelles civilisations ETs)

1) Beta Canum Venaticorum (http://en.wikipedia.org/wiki/Beta_Canum_Venaticorum): type solaire 26 al, aucune planete connue.

2) HD 10307: Type solaire 42 al, masse+temperature+fer similaire au soleil, systeme double.

3) HD 211415: Temperature proche de celle du soleil, Contient moitie moins de fer.

4) 18 Scorpii (http://en.wikipedia.org/wiki/18_Scorpii): Jumelle presque parfaite du soleil, Dist:45,7 al

5) 51 Pegasus (http://en.wikipedia.org/wiki/51_Pegasi): On lui connait une planete du type jupiter, dist:47,9 al

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6b/Pegasus_51_location.png

51 Pegasi dans le ciel nocturne

2) Liste retenue pour le projet TPF par ordre d'interet: (Recherche de planetes extra-solaires de type rocheuse)

1) Epsilon Indi (http://en.wikipedia.org/wiki/Epsilon_Indi): Plus petite et plus froide que le soleil, Dist: 11,8 al

2) Epsilon Eridani (http://en.wikipedia.org/wiki/Epsilon_Eridani): Plus petite plus froide que le soleil, Dist: 10,5 al, possede au moins une planete

3) Omicron 2 Eridani (http://en.wikipedia.org/wiki/40_Eridani): Type et age proche du solei, Dsit: 16 al

4) Alpha Centauri B (http://en.wikipedia.org/wiki/Alpha_Centauri_B): L'une des plus proche etoile du soleil 4,35 al

5) Tau Ceti (http://en.wikipedia.org/wiki/Tau_Ceti): Dist: 11,88 al


Liste etoiles (wikipedia) (http://en.wikipedia.org/wiki/Lists_of_stars)

sindbad
22/02/2006, 00h50
Salut

Le projet TPF semble etre mis en veilleuse par la NASA: Dans ses efforts de satisfaire la vision du president US ( CEV:Crew Exploration Vehicle), la station spatial ISS et le retour sur la Lune) la NASA s'eest vu dans l'obligation d'operer des coupes budgetaire qui pourraient mettre en peril divers projets a haute valeur scientifique.

Ce qui n'a pas manque de soulever la critique du president du House Science Committee Boehlert qui implicitement accuse la NASA de faire du politique au detriment du scientifique ... http://news.yahoo.com/s/space/20060216/sc_space/congresscriticizesnasabudgetrequest

Un autre projet qui semble etre affecte par le nouveau budget est le projet SIM (Space Interferometry Mission) qui devait deblayer le terrain pour TPF. Dans cette page (http://vo.obspm.fr/exoplanetes/encyclo/searches.php) consacree aux projets en cours ou avenir lies a la recherche de planetes extra solaires on decouvre que SIM a pour status "deferred" et que TPF a pour status "indefinitely delayed"

SIM et TPF PlanetQuest (http://planetquest.jpl.nasa.gov/missions/missions_index.cfm#)
Projet SIM (Space Interferometry Mission): Lancement initialement prevu pour 2009.
Cartographie avec grande precision du voisinage etendu du systeme solaire et detection de planetes de tailles comparables a celle de la Terre.

Projet TPF (Terrestrial Planet Finder): Lancement initialement prevu pour 2012/14.
Exploitant les resultats de SIM, va faire un grand zoom sur le voisinage immediat du systeme solaire. Objectif observation direct et analyse des conditions physico-chimiques, recherche de la vie etc...

***

A noter que l'Europe possede un projet similaire a TPF prevu pour 2015 DARWIN (http://www.esa.int/export/esaSC/120382_index_0_m.html)), on pourrait esperer voir une cooperation entre les USA, l'Europe et la Russie qui s'interesse aussi a ce type de recherche...

sindbad
22/02/2006, 01h15
Salut

Le 15 aout 1977 le Dr. Jerry R. Ehman assurait la permanance au radio telescope Big Ear a l'universite d'Ohio Columbus, ce jour la il detecta un signal qui devient connu par la suite le non du signal WOW et qui jusqu'a present n'a cesse d'intriguer les chercheurs. Pour Dr. Jerry R. Ehman le signal a des chances d'etre d'origines extra terrestres.

http://www.bigear.org/wowsignal.gif
La mention WOW ecrite par Jerry R. Ehman

Toutes les tentatives de detecter le signal de nouveau (qui apparu dans la direction du sagitaire) sont restees vaines. Cependant les chercheurs n'ont pu trancher definitivement quant a l'origine du signal et les avis restent a ce jours partages:


Dr. Jerry R. Ehman: Relate l'experience: The Big Ear Wow! Signal:
(http://www.bigear.org/wow20th.htm)
Seth Shostak du projet SETI analyse les faits: Interstellar Signal from the 70s Continues to Puzzle Researchers (http://www.bigear.org/shostak_wow_20021205.htm)

absent
24/02/2006, 20h02
Salut Sindbad, ça fait un bail l'ami ...
2) HD 10307: Type solaire 42 al, masse+temperature+fer similaire au soleil, systeme double.
Euh, je croyais qu'un système double ne peut contenir d'orbite stable ?!

Ce sujet est passionnant, Imaginez que nous ne somme pas seuls dans l'immensité cosmique, où il y a des milliard de galaxies et dans chaque galaxie des milliard d'étoiles susceptibles d'abriter des systèmes planétaires acceuillant la vie, ça serai vraiment extraordinaire.
Si seulement un millionième du nombre de galaxies contenait des étoiles avec système planétaire et si seulement un millionième de ses systèmes abritait la vie, il y aura des millions et des millions de planetès où la vie est présente.
Statistiquement, cela semble très plausible. Dans le cas contraire, ce serai vraiment un immense gâchis !

Mais malheureusement, pour ce qui de la vie intelligente, tout n'est pas rose.

L'évolution vers une forme de vie intélligente a tout dabord besoin de milliards d'années, mais cela n'est pas suffisant. Car un tel aboutissement est le résultat d'un équilibre et d'une configuration extremement rare et difficilement réalisable. Un nombre très important de paramètres de tout genre doit se réunir pour favoriser la stabilité et l'évolution vers l'intelligence.

Par exemple : la simple présence d'une planète géante tel que jupiter, où meme notre satellite, la lune, ont eu un role primordiale dans le developement et la prospérité de la vie intelligente sur terre. Et même la disparition des dinausors a joué son role.

Jupiter agit comme un bouclier géant avec sa forte gravitation et absorbe ou fait écran au milliers de méteorites qui aurai pu percuter la terre et anéantir toute forme de vie, il nous protège en quelques sorte. La lune a un role de régulateur et stabilisateur de l'axe de rotation de la terre, sans elle, le mouvement de la terre serai trop aléatoire affectant de fait les saisons.
Si un astéroide géant n'aurai pas frappé la terre et causé l'extinction des dinosaurs, nous serons, très probablement, pas ici aujourd'hui.

Un autre paramètre aussi important est le champ magnetique de la planète. Sans son champ magnetique, la terre serai à la merci des vents solairs mortels et fatal à la vie et une grande partie de son atmopshère aurrai été balayée par ces vents. Ce champs magnétique provient des mouvement complexes du noyau liquide de la planète. Une planète trop petite se refroidira trop vite et verra son champs mangetique disparaitre. On en a un exemple concret dans notre système solaire : Mars. La planète rouge n'est plus qu'un desert après que son noyau s'est refroidis et son champ magnetique disparu il y a des millions d'années. La taille est donc très importante.

Vous voyez la difficulté. Comment une miltitude de paramètres aussi variés et aléatoires a contribué et favorisé le developpement de la vie vers l'intelligence sur la planète terre.
Nous pouvons dire avec certitude et humillité que nous somme très très très très très très ... très chanceux. La reproduction d'une telle configuration me parait extremement improbable.

Fermi c'était penché sur la question d'un autre point de vue et il a abouti à un paradoxe bien connu et qui porte son nom :

absent
25/02/2006, 12h32
Paradoxe de Fermi
Il est évidemment difficile de commenter la sociologie d'une possible civilisation extraterrestre. Un fait qui semble néanmoins s'imposer est qu'une telle civilisation finirait inévitablement par chercher à se répandre au-delà de sa planète d'origine. On peut citer trois raisons pour lesquelles cet objectif semble naturel : l'exploration, la colonisation et la survie.

L'exploration consiste pour une civilisation à envoyer une mission vers d'autres étoiles une fois le niveau technologique nécessaire atteint. Il n'y a guère de doute que cela doit arriver un jour ou l'autre, que ce soit par curiosité ou pour des raisons de prestige. La colonisation a quant à elle été un but permanent de la plupart des civilisations terrestres depuis l'aube des temps, pour des raisons aussi bien religieuses qu'économiques ou politiques. A moins de penser que d'autres êtres intelligents seraient plus raisonnables que nous, la tentation de colonisation est probablement très répandue.

Enfin, la troisième raison, et sûrement la plus implacable, est la survie. La vie stable d'une étoile sur la séquence principale est limitée dans le temps. Ainsi, par exemple, dans environ 5 milliards d'années, le Soleil cessera d'être l'étoile stable que nous connaissons. Il se transformera alors en une géante rouge qui engloutira probablement la Terre. Dans ces conditions, tôt ou tard, le voyage interplanétaire puis interstellaire s'avérera indispensable pour la survie de l'humanité. Toute civilisation extraterrestre sera un jour ou l'autre confrontée au même problème.

Or les simulations d'une expansion par voyage interstellaire montrent qu'il est tout à fait raisonnable d'envisager la colonisation de la Galaxie tout entière par une seule civilisation en un temps de l'ordre de 10 millions d'années. Cette durée, aussi énorme qu'elle soit, est néanmoins très courte par rapport à l'âge de la Galaxie (une dizaine de milliards d'années).

La question qui se pose donc, et c'est le fameux physicien Enrico Fermi qui la posa le premier en 1950, est la suivante : puisqu'une seule civilisation extraterrestre pourrait se répandre en un temps très court dans toute la Galaxie, comment se fait-il que nous n'ayons jamais vu d'extraterrestre et que nos radiotélescopes n'aient jamais capté de signal d'origine suspecte ?

Où sont-ils ?

absent
25/02/2006, 12h36
Voila l'hstoire, très annecdotique à propos de ce paradoxe :

En septembre 1944, Fermi arrive au laboratoire de la bombe atomique de Los Alamos (Nouveau Mexique), avec son collègue Szillard. Fermi, était un franc partisan de l'existence de civilisations extraterrestres, mais se trouvait confronté à une frustration du manque de signes de leur existence. En suivant le raisonnement selon lequel des civilisations devraient aujourd'hui s'être répandues dans la galaxie, il descend déjeûner un après-midi à Los Alamos et pose sa fameuse question : S'ils sont partout, où sont-ils ? Pourquoi n'avons-nous trouvé aucune trace de vie extraterrestre intelligente ? Leo Szilard, chercheur d'origine hongroise, répond alors avec humour que peut-être ils sont parmis nous, mais se font appeler Hongrois :mrgreen: . Dans son livre The curve of binding energy [1973, Farrar, Straus et Giroux], John McPhee raconte :

Toutes les théories de Los Alamos ne purent être testées. Une longuement populaire au sein de la Division Théorique fut, par exemple, que les Hongrois étaient des Martiens. Le raisonnement était le suivant : les Martiens ont laissé leur planète il y a des éons et sont venus sur Terre ; ils ont atterri dans ce qui est aujourd'hui la Hongrie ; cependant les tribus d'Europe étaient tellement primitives et barbares que les Martiens durent dissimuler leurs différences d'évolution pour éviter d'être coupés en morceaux. Au fil des années, cette dissimulation finit par être quasi-totale, mais les martiens avaient 3 caractéristiques trop difficiles à dissimuler : leur passion des voyages, qui déboucha sur les bohémiens Hongrois; leur langue (le Hongrois n'a aucun lien avec les langues parlées dans les pays voisins), et leur intelligence provenant d'un autre monde. Il fallait regarder alentour pour se rendre à l'évidence : Teller, Wigner, Szilard, von Neumann tous étaient Hongrois. Wigner avaient conçu les premiers réacteurs à production de plutonium. Szilard avait été parmi les premiers à suggérer que la fission pouvait être utilisée pour fabriquer une bombe. Von Neumann avait développé l'ordinateur numérique. Teller au caractère trempé et infatigable (...) travailla durant de longues heures et piaffa d'impatience lorsqu'il ressentit un avancement trop lent du projet Panda, lorsque la bombe à hydrogène fut connue. ... Teller avait un accent Martien à couper au couteau. Il avait également un sens de l'humour qui pouvait pénétrer les os.

Peut-être donc que Szilard essayait de mettre son collègue d'origine italienne dans la confidence :) Lorsque l'on rappelle à Teller la réponse de Szilard à Fermi, et répond avec ferveur Non ! Nous sommes des Martiens ! :D [SETI].

Plus sérieusement, on peut avancer des explications au paradoxe de Fermi :

* il n'existe pas de civilisations extraterrestres, du moins dans notre galaxie. Nous sommes le seul et unique exemple de vie dans la Voie Lactée. Les propabilités d'apparition de la vie seraient alors très inférieures à celles que l'on imagine.

* des civilisations extraterrestres existent, mais ne peuvent nous visiter en raison de difficultés impondérables du voyage interstellaire. Et bien qu'ils pourraient être capable de communiquer avec nous, leurs tentatives ont toujours échoué.

* des civilisations extraterrestres existent et nous ont visité, mais veulent nous laisser seuls pour l'instant et observer notre développement. Si jamais elles interragissent avec nos gouvernements, elles le font en secret, de manière à ce que nous n'en soyons pas avertis.
(rr0.org)

C'est pour ces raisons que je suis un peu pessimiste pour ces projets, d'autant plus que la recherche va se limiter à une sphère de 50 années lumière de rayon, ridicule par rapport au dimension de la galaxie. y'a pas de mal à rever, comme Carl Sagan dans son film Contact, mais ces journalistes en recherche de sensations et qui gonflent leurs titres pour attirer l'attention ma toujours irrité... La plupart des astronomes se doutent bien qu'il est peu probable qu'on trouve une vie intelligente dans ces 10 systèmes si proches pour avoir eu le temps de nous atteindre physiquement ou par radio mais nada.

Dans notre galaxie où d'autre galaxies peut être que des êtres intellegents existent. Espérons que oui, c'est pas impossible ... il y a toujours de l'espoir.

absent
27/02/2006, 14h26
Voila un documentaire qui traite de la question des origines et qui met la lumière sur les points que j'ai evoqué.
PBS Nova - Origins avec Neil deGrasse
http://www.pbs.org/wgbh/nova/origins/
http://images.amazon.com/images/P/B0001WTWPG.01._SCLZZZZZZZ_.jpg
http://www.sif.net/ndtysonphdw.jpg

sindbad
28/02/2006, 02h10
Euh, je croyais qu'un système double ne peut contenir d'orbite stable ?!
Eh bien il faut faire confiance a la nature ! L'ete dernier on a annonce la decouverte d'une planete qui s'est offerte le luxe d'avoir pas un, pas deux mais trois soleils !

En fait la variete des configurations decouvertes depuis quelques temps a amene les astronomes a revoir leurs precedents models planetaires qui "calquait" le notre. Des planetes evoluant autour de pulsars on ete decouvertes, d'autres errant dans le grand vide loin de tout astre central etc... Cela devrait nous inciter a revoir serieusement les idees que l'on se fait de la vie ici et ailleurs .

Voici l'article: "Triple Sunset: Planet Discovered in 3-Star System"
http://space.com/scienceastronomy/050713_triple_sun.html

http://a52.g.akamaitech.net/f/52/827/1d/www.space.com/images/hf_triplesun_050713_01.jpg


La vie
Les recentes decouvertes ont montres que loin d'etre fragile la vie etait tenace et versatile capable de se devolopper dans des endroits et des conditions des plus inattendues:

Les extremophiles, il s'agit d'une variete d'organismes evoluants dans des conditions les plus diverses:
- Resistant a des temperature "Infernale" / firgide.
- Prosperant dans des milieux hautement acides.
- Capables d'hibernation prolongee pouvant atteindre 40 000 ans.
- Resistant a de fortes doses de radiations.
- Vivant en l'absence de lumiere et d'oxygene.

http://en.wikipedia.org/wiki/Extremophile

Dans cette article il est aussi question d'organismes vivant a - km sous une pression de 400 atmospheres dans un milieu prive d'oxygene et dont la salinite atteint 10 fois celle de l'eau de mer !

Wild Things: The Most Extreme Creatures:http://www.livescience.com/animalworld/050207_extremophiles.html

Sous l'Antartique: http://www.livescience.com/animalworld/050718_antarctic_life.html

sindbad
28/02/2006, 02h21
ailleurs que sur Terre ?

Sur Mars ?
Du Methane et du formaldehyde on ete detecte dans l'atmosphere Martienne,
Vittorio formisano chercheur travaillant dans le cadre le mission europeene MarsExpress et principal invistigateur chrge de la gestion du Planetary Fourier Spectrometer (PFS) aboutit a la conclusion que la vie pourrait belest bien exister sur Mars apres que son instrument ait detecte du Methane et du Formaldehyde

Voici ses declarations:
"I believe that until it is demonstrated that non-biological processes can produce this, possibly the only way to produce so much methane is life," ... My conclusion is there must be life in the soil of Mars."

http://www.newscientist.com/article.ns?id=dn7014
http://www.space.com/scienceastronomy/express_methane_040920.html

Bien sur les avis restent partages et meme si beaucoup demeurent prudents avant de conclure a l'existence d'une vie passee ou presente sur Mars, de plus en plus chercheurs s'ouvrent une telle possibilite

Sur Europa ? (Satellite de Jupiter)
Il ne fait pratiquement aucune doute que sous l'epais manteau de glace qui couvre le satellite de Jupiter existe un ocean liquide qui pourrait abriter la vie sous quelques formes:
http://www.space.com/scienceastronomy/solarsystem/europa_ocean_000824.html

Sur Titan ? (Satellite de Saturn)
Titan, geologiquement tres active avec une meteorologie aussi complexe que celle de la Terre pourrait offrir un cadre pour la vie, une vie pour qui les "conditions extremes" de temperature ne serait pas un obstacle:

http://www.space.com/scienceastronomy/050913_titan_life.html

Ainsi les endroits ou la vie pourrait apparaitre et prosperer se multiplient de plus en plus et on se rencontre tres vite que etre "tres chanceux" n'est qu'une notion tres subjective !

a+

sindbad
28/02/2006, 03h02
Ah ! Le paradox de Fermi ...

Eh bien le paradox fait bon nombre de suppositions:

Sont ils parmis nous
D'abord qui peut serieusement prouver que la terre n'est pas actuellement visitee par des etres venus d'ailleurs ? Personne !
Est ce que des etres capables de franchir les espaces inter sideraux seraient (se laisseraient ) facilement detectes par des creatures pour le moins barbares ? Serions nous capables avec nos "modestes" instruments les reconnaitres ?

civilisation technologique
D'un autre cote le paradox de Fermi, lorsque utilise pour nier l'existence de civilisations extra terrestres, suppose que toute forme vie intelligente deboucherait necessairement sur une civilisation technologique, ce qui n'est necessairement pas le cas. En effet nous avons batit une civilisation technologique que parceque nous avons eut entre autre la possibilite de domestiquer le feu et de faire usage de la roue.

Civilisation aquatique
Qu'en serait il d'une forme de vie intelligente evoluant dans un milieu aquatique: Tel que l'ocean de Calipso, satellite de jupiter qui de plus est une "planete" entierement recouverte de glace ? En supposant qu'une telle forme de vie ait malgres tout developpe une "technologie" en quoi celle ci ressemblerait a la notre ?

Signaux radio electriques
Nous n'avons pas recu de signaux radio electriques mais combien avons nous lance en direction des etoiles ? Tres peu ! Pourquoi alors supposer que d'autres passeraient le temps a le faire ? Combien de temps avons garde un radio telescope braque sur la meme direction ? Quelques minutes tout au plus ! Combien d'hypothtique emissions radio avons nous donc rate ?

Et pourquoi supposer que nous et les autres allons constament utiliser les signaux radio pour communiquer ? Quel moyen de communication utiliserons nous d'ici un ou deux siecles. On peut aussi imaginer ,dans notre voisinage, que les gens sont soit en avance deux 1 ou 2 siecles et donc on a rate de peu leur emissions ou qu'ils sont encore a l'ere des navires a voiles !

a+

sindbad
28/02/2006, 04h09
Salut

Bien sur il demeure toujours la fraction des civilisations qui ont developpe une civilisation technologique. A quoi ressemble leur technologie quelle est la courbe de leur evolution etc ... C'est a peu pres les questions a lesquelles tentent de repondre les chercheurs:

Le Classement de Kardashev

Nicolai Kardashev astrophysicien russe avait propose en 1964 de classer ces civilisations en trois categorie: Type I, Type II, Type III. Pour justifier ce classement Kardashev avait emis les hypotheses suivantes:

1 - Il existe une limite naturelle a la quantite d'energie debite/consommee par une civilisation.
2 - Un nombre d'endroits limite ou celle ci peu trouver (extraire) cette energie: Planete, etoile, galaxie.
3 - Elle fait face au risque d'extinction: Frequence des catastrophes naturelles.

Type I Debit d'energie ~ 10^^16 W
Une telle civilisation serait planetaire et serait capable d'extraire sont energie des forces de la nature: Energie des vents, maree motrice etc... Maitrise de la fusion. Colonisation et exploitation de l'espace imediat, planetes voisines et asteroides.

Type II Debit d'energie ~ 10^^26 W.
Cette civilisation aurait la capacite de capturer la totalite de l'energie emise par sont etoile(s) centrale(s). Premieres expeditions interstellaires et colonisation des etoiles voisines (si personne ne s'y trouve deja). La fin de cette etape verra les premieres expeditions intergalactiques.

Sphere de Dyson: Une mega structure pour capturer l'energie du soleil

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/8/8c/Dysonspherediagram.gif


Type III Debit d'enerie ~ 10^^36 W.
Une civilisation de type trois aurait la capacite technologique d'extraire son energie de toute une galaxie. Se deplacerait via worm hole et warp drive, colonisation des galaxies avoisinantes.

Questions: Ou se situe notre civilsation ? Et bien la notre est de type 0 !
Carl Sagan avait affine la classification en introduisant une sous graduation qui nous place a 0,7.

Le physicien Michio Kaku estime en se referant a Kardashev qu'au rythme actuel de notre evolution (si tout se passe bien ) on atteindra le type I aux environs de 2200. Le Type II en l'an 5200 et le Type III en 7800.

Le classement a ete revue et allongee par d'autres et certains envisagent meme des civilisations de Type VI, Type V etc...

Lien sur le Classement: http://en.wikipedia.org/wiki/Kardashev_scale

Pour en revenir a paradox de Fermi, Carl Sagan avait avance l'idee que tres peu de civilisations atteindraient le stade Type I et que la plupart finissent dans un hiver nucleaire (autodestruction). C'est que la question est tres complexe et qu'il n'est point aisee d'y repondre.

a+

absent
28/02/2006, 15h54
Salut Sindbad

Je suis tout à fait dacord avec toi sur ce que tu as dit concernant la vie tout court, mais je suis sceptique en parlant de la vie intelligente, une telle évolution est lente, elle a besoin de temps et de beacoup de conditions complementaires l'une de l'autre, un desequilibre aussi baible soit t'il peut menacer et interrompre l'evolution de l'espece la ramenant au stade primitif.

Eh bien il faut faire confiance a la nature ! L'ete dernier on a annonce la decouverte d'une planete qui s'est offerte le luxe d'avoir pas un, pas deux mais trois soleils !

La dynamique planètaire, est comme tu l'as dit très compliquée. Je te remercie pour les liens, c'est vraiment beau, un tel système planètaire triple :D ... surtout cette animation video : triple star + 1 planete (http://planetquest.jpl.nasa.gov/pq_movies/orbital_path_web.mov)

Mais il faut dire que ce système est special, une planète geante ultrachude très proche de l'etoiles principale la plus lourde, la planete est soumise à la puissante gravitation de l'etoile, les deux autres etoiles, plus legeres, forment un système compact très lointain et tournant l'une autour de l'autre, avec cette longue distance, leur action sur la planete est faible. tout ça contribue à la stabilité du système.
De tels système existent très probablement et d'autre plus compliqués, mais toujours est t'il qu'un système double ou triple a beaucoup moins de chance de former un système planetaire stable autour de lui. La mecanique newtonienne et celeste des systemes à N corp nous eclaire sur le sujet.

Ainsi les endroits ou la vie pourrait apparaitre et prosperer se multiplient de plus en plus et on se rencontre tres vite que etre "tres chanceux" n'est qu'une notion tres subjective !
Par le terme très chanceux, je parlais de l'evolution jusqu'a l'intelligence et pas la simple vie organique.

Questions: Ou se situe notre civilsation ? Et bien la notre est de type 0 !
Carl Sagan avait affine la classification en introduisant une sous graduation qui nous place a 0,7.

Le physicien Michio Kaku estime en se referant a Kardashev qu'au rythme actuel de notre evolution (si tout se passe bien ) on atteindra le type I aux environs de 2200. Le Type II en l'an 5200 et le Type III en 7800.
Pour ce qui est de cette classification, elle me parait très interressante et les dates ne sont pas trop exagérés à mon avis, contrairement à ce qu'on lisait sur un autre forum sur une soit disant maitrise du voyage vers les etoiles, du warp drive et worm hole le siecle prochaine !!! abberant et n'est que science fiction pour le moment à mon sens :mrgreen: :mrgreen:

Mon sceptissisme ne se prote pas sur l'existence meme d'autres civilisations dans l'univers, mais plutot sur ce project de decouvrir des voisins intelligents sur ces dix etoiles très proche dans un rayons de 50 AL. ;)

au plaisir

sindbad
02/03/2006, 00h09
Salut

N'ayant qu'un exemple ou la vie a pu se developper et prosperer (la terre) les astronomes estiment, a juste titre, que la ou des conditions physico-chimiques simillaires existent la vie a des chances d'exister.

Zone d'habitabilite stellaire (CHZ)
Zone autour d'une etoile ou des conditions favorables a la vie ont toutes les chances d'etre reunies permettant notament a l'eau d'exister sous forme liquide. Cette zone et d'autant plus eloignee de l'etoile que celle ci chaude et massive. Dans notre systeme solaire cette zone s'etend approximativement entre l'orbite de Venus et celle de Mars.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/5/5b/Habzonethinkquest.gif
Source wikipedia


Zone d'habitabilite galactique (GHZ)
A l'echelle galactique la zone d'habilite designerait une region ou des systemes stellaires simillaires au notre pourraient se developper et evoluer dans des conditions stables.

Recement des astrophysiciens australiens ont montrer qu'une telle region existait effectivement dans notre galaxie et qu'elle etait apparue il y'a environ 8 milliards d'annees a environ 25 000 annees lumieres du centre de la voie lactee. Depuis cette zone n'a cesse de s'elargir pour englober des etoiles nees il y'a environ 4 milliards d'annees. Il va sans dire que le soleil s'y trouve.

Les criteres retenues par les chercheurs dans leur modelisation pour GHZ:

- Presence d'une etoile chaude.
- Prsence d'elements lourds permettant la formation de planetes telluriques (type terrestre)
- Temps suffisant pour permettre a la vie d'emerger et de se maintenir (loin de toutes catastrophes cosmiques: Supernovae, trous noirs etc...

Autres resultats:

- 10% d'etoiles de notre galaxie se trouveraient dans cette zone (soit ~ 25 milliards d'etoiles).
- Que 75 % des etoiles se trouvant dans cette zone sont plus vielles que le soleil.
- Les etoiles plus agees que le soleil sont en moyenne 1 milliard d'annees plus vielles ...

Dans l'image qui suit la GHZ apparait en vert

http://www.sciam.com/media/inline/00017D43-CFD9-1FF1-8FD983414B7F0000_1.jpg

http://www.newscientist.com/article.ns?id=dn4525
http://arxiv.org/abs/astro-ph/?0401024

sindbad
02/03/2006, 00h26
Salut

Revenons a l'echelle de Kardashev...
Une civilisation simillaire a la notre (rythme d'evolution) avec seulement 3 a 4 mille ans d'avance sur nous serait considere de Type III ie capable de voyager a travers toute la galaxie aux moyens de warp drives et worm holes.

Or l'equipe australiennes a montre que 75% des etoiles situees dans la GHZ se trouvent etre en moyenne 1 milliards d'annees plus agees que le soleil, cela fait beaucoup d'etoiles quand meme ou la vie a pu demarre avec un milliards d'annees d'avance sur nous...

a+

absent
02/03/2006, 00h48
Salut l'ami
Revenons a l'echelle de Kardashev...
Une civilisation simillaire a la notre (rythme d'evolution) avec seulement 3 a 4 mille ans d'avance sur nous serait considere de Type III ie capable de voyager a travers toute la galaxie aux moyens de warp drives et worm holes.

Or l'equipe australiennes a montre que 75% des etoiles situees dans la GHZ se trouvent etre en moyenne 1 milliards d'annees plus agees que le soleil, cela fait beaucoup d'etoiles quand meme ou la vie a pu demarre avec un milliards d'annees d'avance sur nous...

Oui justement. c'est ça le paradoxe !!!
Si ils sont des milliards, ou juste des millions, ou même si tu veut juste des milliers à atteindre une cicivlisation type III et à maitriser ces prétendus warp drives et worm holes alors, nom de Dieu où sont t'il ???, l'idée qu'ils se cachent et ne se montre pas est quand même ridicule, tu en conviendra.

ne serai ce tout simplement pas logique de reconnaitre qu'il sont peut être abscents de notre galaxie ou du moins n'ont pas eu la chance d'atteindre ce stage d'intelligence et de technologie.

sindbad
02/03/2006, 01h21
Salut Far_solitaire

Je m'attendais a une telle replique !

Pourquoi voudrait que si une civilisation avancee sur nous existe on devrait alors necessairement pouvoir la detecter ? Comment est ce possible ? Alors que sur une meme planete, meme civilisation, certains (pays) sont incpablent de detecter les engins qui les espionnent (satellites , UAVs etc...).

Si leur soucis est d'apprendre des choses sur nous ils pourraient le faire sans notre aide ni notre permission. Ils pourraient se contenter de nous observer sachant que toute intervention pourrait avoir des consequences dramatiques sur notre societe. Enfin on peut trouver milles et une raison pour expliquer cette "discretion".

De plus si la galaxie est peuplee par plusieurs civilisations de type II et + alors on peut imaginer qu'il existe des conventions et des lois regissant la societe galacitque, sinon ce serait le grand kataboom et l'anarchie.

a+

absent
02/03/2006, 20h17
De plus si la galaxie est peuplee par plusieurs civilisations de type II et + alors on peut imaginer qu'il existe des conventions et des lois regissant la societe galacitque, sinon ce serait le grand kataboom et l'anarchie.

Allons cher Sindbad, faut pas trop rêver quand même ;) t'es en plein Startrek et Starwars là :D

rêvons doucement et soyons modestes :D, juste quelques civilisations, ou juste une pour nous sentir moins seules et echanger nos connaissances !

aller au plaisir de te relir mon ami et à bientot

Thirga.ounevdhou
09/03/2006, 12h57
Bonjour,

Je vous remercie Sindbad et Far- Solitaire pour votre discussion interessante.

Ceux qui croivent en l'existance des civilisations extraterestres, travaillent pour sa detection....Un nouveau télescope (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2928) optique (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2903) entièrement dédié à la recherche (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2892) de la vie extraterrestre est en voie d'achèvement. D'un diamètre (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5438) de 1,83 m, il est simplement équipé d'un système imageur conçu pour rechercher des signaux lumineux artificiels émis par des civilisations extraterrestres avancées.

Ce système incorpore 32 microprocesseurs dont la combinaison (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=6059) offre une puissance (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1737) de traitement de 3,5 térabits par seconde (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1516). Au lieu d'utiliser les dispositifs à couplage de charge (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2663) (CCD), les concepteurs du télescope ont préféré utiliser une rangée de tubes photomultiplicateurs, dont le seuil de sensibilité est de un million de fois plus élevé que les CCD.

Ce télescope optique est une nouvelle approche que le SETI souhaite explorer et rompre avec le tout radio (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7728) qui, aujourd'hui, n'a pas permis de détecter le moindre signal (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=938) radio artificiel.

Des années de recherche SETI ont échoué dans la tentative de trouver un signal artificiel en fréquences radios et ce malgré le développement ininterrompu des techniques de détection depuis les années 60. Seul un signal a été détecté mais jamais expliqué. La seule chose dont nous soyons certains, c'est que notre Galaxie n'est pas encombrée d'émetteurs radio émettant continuellement dans notre direction sur la longueur (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1730) d'onde (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=8169) de 21 centimètres.

Il ne s'agit en aucun cas d'une rupture mais simplement la volonté d'élargir le champ (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1317) des recherches. Il y a également une raison plus terre (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=8682) à terre pour expliquer ce choix. La recherche radio SETI exige des équipements radio bien plus onéreux et lourds à mettre en oeuvre, au contraire d'un projet (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=781) optique, plus simple et bien meilleur marché, notamment pour sa phase (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3200) opérationnelle.

L'utilisation des ondes visibles du spectre électromagnétique (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3302) n'est pas un choix anodin pour détecter des signaux artificiels. Il s'explique par le fait que toutes civilisations extraterrestres suffisamment avancées seraient à même d'utiliser un maximum de longueurs d'ondes, dont les fréquences radio et visibles pour tenter de communiquer avec d'autres entités.

La lumière (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2978) a cela d'intéressant, qu'elle voyage (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=963) vite et facilement à travers l'espace, sans grande interférence (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5172), bien que le signal puisse être dévié par la gravité (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=6569) mais sans en affecter la 'qualité'. Selon les concepteurs du projet, un signal envoyé sous la forme d'un faisceau laser (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2955) focalisé et 10 fois plus lumineux que le Soleil (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7280) serait à même d'être facilement détectable sur des distances interstellaires. De tels signaux peuvent transporter bien plus d'informations qu'un signal radio et à des fréquences plus élevées. Mais, à la différence des ondes radio qui se dispersent plus facilement, il est bien plus facile de déterminer le point (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2520) d'origine d'un signal lumineux, même sur des distances élevées.

- TechnoScience.

Cookies