PDA

Voir la version complète : L'Iran demande une date butoir pour éliminer les armes nucléaires


nacer-eddine06
03/05/2010, 20h08
NEW YORK (Nations unies) - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a demandé qu'un organe indépendant fixe une date butoir pour l'élimination de toutes les armes nucléaires, lundi à New York devant la conférence de suivi du traité de non-prolifération (TNP) à l'ONU.

M. Ahmadinejad a également demandé la suspension des Etats-Unis de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), l'organe onusien chargé de superviser et de réglementer les activités nucléaires dans le monde.

Dans le cadre d'une réforme du TNP, il a réclamé "la création d'un groupe international indépendant, tenant son autorité de la conférence". Ce groupe, a-t-il dit, devra fixer une date butoir pour l'élimination totale des armes nucléaires, avec un calendrier précis".

Il a exhorté à "la suspension de membres du conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique qui utilisent ou menacent d'utiliser les armes nucléaires".

"Comment les Etats-Unis peuvent-ils être membres du conseil des gouverneurs alors qu'ils ont utilisé l'arme atomique contre le Japon?", a lancé le président iranien lors d'un discours de 35 minutes, accusant également Washington d'avoir utilisé des armes à uranium appauvri pendant la guerre d'Irak.

"De manière regrettable, le gouvernement des Etats-Unis a non seulement employé des armes nucléaires, mais continue de menacer d'utiliser de telles armes contre d'autres pays, notamment l'Iran", a-t-il ajouté.

La nouvelle doctrine américaine d'emploi de l'arme atomique exclut l'usage de cette arme contre un Etat signataire du TNP et classé "non-nucléaire", mais fait une exception pour la Corée du Nord, qui a quitté le TNP et procédé à des essais, et pour l'Iran accusé de vouloir la bombe.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton, qui devait prendre la parole dans l'après-midi, avait mis ces derniers jours M. Ahmadinejad en garde contre une tentative de "détourner" la conférence du TNP, afin d'éviter un débat sur les ambitions nucléaires de l'Iran.

L'intervention du dirigeant iranien, dans l'amphitéatre de l'Assemblée générale des Nations unies, a été marquée par une longue diatribe contre les pays dotés de l'arme nucléaire, notamment les Etats-Unis, qu'il a accusés de "menacer" de cette arme les Etats ne la possédant pas.

Il a provoqué le départ de nombreuses délégations. Les représentants des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de la Finlande, du Maroc notamment, ont quitté la salle pendant son discours.

(©AFP / 03 mai 2010 20h15)

Cookies