PDA

Voir la version complète : Franz Liszt - Rhapsodie hongroise n° 2


Passant
12/05/2010, 02h57
Interprétée par Josef Bulva.

http://www.youtube.com/v/z36aWM3jYT8&hl=fr_FR&fs=1&

Blofeld
12/05/2010, 20h02
Un morceau un peu...... comment dire ?.......creepy! mais c'est très beau.

PS: on dit que Liszt était, dans ses jeunes années, tellement séduisant que les femmes lui jetaient leurs bijoux (les femmes étaient plus fines à l'époque) dans ses concert. Les Anglais se moquaient souvent de ce côté "Rock star avant la lettre".

Passant
13/05/2010, 00h33
Oui, Liszt était un grand séducteur avant d'embrasser une carrière religieuse.

Pour en revenir à ses rhapsodies hongroises, où l'esprit tzigane est présent en force, en plus de la n° 2 qui est la plus célèbre, il y a aussi la n° 5 qui est probablement la plus mélodieuse...

http://www.youtube.com/v/LrN4WJgOGPg&hl=fr_FR&fs=1&

l'imprevisible
13/05/2010, 08h04
J'ai fais un petit tour par cette section afin de trouver un moyen de me détendre, il a suffit d'un petit titre, d'un clic et la magie a opéré.

Merci Passant :)


../..

Passant
14/05/2010, 17h36
Pour que la magie opère, il ne suffit pas qu'un morceau soit "écoutable", il faut aussi que l'auditeur (en l'occurrence l'auditrice) soit dans des dispositions de réceptivité adéquates...

Ceci dit, c'est fou ce que Liszt peut faire d'un piano seulement: créer une atmosphère sonore à même d'annuler l'espace physique... :)

Passant
14/05/2010, 17h38
erreur de manip

Blofeld
14/05/2010, 23h38
c'est fou ce que Liszt peut faire d'un piano seulement
Pour le piano seul, je préfère Debussy, celui-là peut créer un univers entier avec un morceau de cinq minutes (je parle surtout de "Clair de Lune" et de "La Fille aux cheveux de Lin").

Passant
14/05/2010, 23h59
Hello Blofeld,

Bien sûr, Debussy est aussi un grand pianiste dans la tradition initiée par Chopin, puis Liszt. Personnellement, je ne discute pas les préférences, car il y a toujours, forcément, un élément subjectif qui intervient. D'autres seront plus sensibles à Satie, voire même Alkan, même si l'envergure de ces derniers est "moindre" par rapport aux premiers cités...

Cookies