PDA

Voir la version complète : Les agences de voyage dénoncent:Les touristes indésirables dans le Hoggar et Tassili.


RoboCop
13/05/2010, 10h28
La saison touristique 2010 à Tamanrasset est sérieusement menacée. Les agences de voyage dénoncent les entraves au niveau local. Les autorités locales leur ont verbalement signifié en février que le Tassili du Hoggar ne devait plus figurer sur leurs circuits. Aucune explication ne leur a été cependant fournie. Les professionnels craignent pour l’avenir de l’activité et interpellent le ministère du Tourisme.


Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Réunis sous l’égide de l’Association des agences de tourisme et de voyage de la wilaya de Tamanrasset, les professionnels du tourisme lancent un véritable SOS. Ils demandent l’intervention du ministère du Tourisme afin que cette interdiction soit levée. Le président de ladite association, invité à Alger pour faire le point sur la saison écoulée et préparer celle à venir, a dressé un état des lieux des plus désastreux. M. Hamdaoui est formel : si l’interdiction persiste, c’est toute l’activité qui cessera avec des conséquences désastreuses sur l’économie de la région. Comment en est-on arrivé là ? Il explique que tout avait commencé en février. «Depuis le début du mois de février, la direction du tourisme de Tamanrasset nous a verbalement enjoint de ne plus aller sur les sites touristiques du Tassili du Hoggar, de ne pas aller sur Djanet, ni par la piste du nord ni par celle du sud et encore moins sur les sites de Téfédest, sans pour autant nous donner de raisons valables et sans nous communiquer des instructions de façon officielle, c'est-à-dire par écrit». Cette décision non officialisée a eu des conséquences immédiates puisque raconte M. Hamdaoui, «courant février, certaines agences ont été carrément chassées avec leurs clients des sites touristiques vers Tamanrasset par les services de sécurité, malgré des visas délivrés sur la base de présentation d’attestation d’accueil et de prise en charge où l’itinéraire de leurs circuits est clairement prédéfini. Cette situation a causé à nos agences des désagréments considérables, allant jusqu’à une réclamation de dédommagement par les clients». Inquiets de la tournure que prenait la situation, l’association a saisi les autorités locales puis le ministère de tutelle sans aucune suite. Les agences de voyages sont dans l’attente d’une réponse claire. EIles veulent connaître les raisons ayant motivé la mise sur black-liste des sites touristiques. Non seulement aucune structure n’a répondu à leur appel mais «au contraire, les choses ne font qu’empirer» estime le président de ladite association. La seule réponse écrite émanant de la direction du tourisme de la wilaya de Tamanrasset a consisté à proposer aux agences de voyage de délocaliser leurs activités vers d’autres wilayas. Une situation inimaginable pour les professionnels du tourisme, qui affirment que leur activité participe à faire vivre toute la région en créant des milliers de postes d’emploi. Dans l’attente d’une réponse claire motivant ce blocage, l’association estime que «pour préparer et lancer la prochaine saison touristique dans de meilleures conditions, nous aspirons à ce que toutes ces entraves soient levées». Son SOS sera-t-il enfin entendu ? Wait and See…

N. I.

snake78
13/05/2010, 11h39
De quand date cette information ?
Il me semble que l'accès aux sites avaient été réouvert au mois de mars ?
En tout cas il me parait necessaire de limiter l'accès à ces sites à l'ecosystème fragile au tourisme de masse.
Faire des quotas comme pour les parcs nationaux des Etats-Unis pourrait être une solution.

RoboCop
13/05/2010, 12h04
De quand date cette information ?
L'article date d'aujourd'hui, mais l'interdiction de février :
Les autorités locales leur ont verbalement signifié en février que le Tassili du Hoggar ne devait plus figurer sur leurs circuits.
Il me semble que l'accès aux sites avaient été réouvert au mois de mars ?
Si tel est le cas, c'est une sage décision, par contre ce qui n'est pas bien, on ferme un site touristique verbalement et sans donner les raisons, du coup, on ouvre la porte à la rumeur, alors que dans les règles d'usage un écrit explicatif aurait fait l'affaire et tout le monde sera content, sans pour autant causer un désagrément financier aux agences de voyage.

riad020
13/05/2010, 13h02
snake dit :En tout cas il me parait necessaire de limiter l'accès à ces sites à l'ecosystème fragile au tourisme de masse.
Faire des quotas comme pour les parcs nationaux des Etats-Unis pourrait être une solution.


attends d'abord que tu sois un pays touristique , que les flot de touristes déambulent dans tes villes , envahissent tes plages , que ton ciel soit ouvert ; et la tu peux contrer , reglementer , interdire , imposer de quotas .

snake , on est pas encore la . 2 touristes ne font pas le printemps.

Scootie
13/05/2010, 13h15
attends d'abord que tu sois un pays touristique , que les flot de touristes déambulent dans tes villes , envahissent tes plages , que ton ciel soit ouvert

On risque d'attendre longtemps alors ............. jusqu'à ce que la cervelle soit ouverte .............. un peu !!

«courant février, certaines agences ont été carrément chassées avec leurs clients des sites touristiques vers Tamanrasset

Et si cette chasse du touriste (sic !!) avait pour objet de protéger une autre chasse: celle qu'on permet aux émirs du golfe qui s'en donnent à coeur joie sur les outardes et autres espèces protégées .......... tbahdila !!!

snake78
13/05/2010, 21h58
tends d'abord que tu sois un pays touristique , que les flot de touristes déambulent dans tes villes , envahissent tes plages , que ton ciel soit ouvert ; et la tu peux contrer , reglementer , interdire , imposer de quotas .

snake , on est pas encore la . 2 touristes ne font pas le printemps.


Sauf que ce n'est pas une simple plage comme tu dis.:)
http://www.philipcoppens.com/tassili.html

Argelina
14/05/2010, 14h43
Je suis pour cette réduction des flux touristiques, et en connaissance de cause.

Il faut savoir que PNA (Parc National de l'Ahaggar) est de plus en plus mencé par ces agences et Tours Opérateurs surtout (pour la plupart TO étrangers) qui ne respectent plus la capacité de charge de ces sites là, trés vulnérables. Et en plus de cette pression par le nombre, la qualité des touristes à Tamanrasset et encore plus menaçante. Il ne s'agit pas simplement de quelques touristes qui viennent en tant que spectateurs mais de sportifs qui viennent avec leur Quad, motos, et autres engins perturber les écosystèmes de la région.

Le directeur de l'OPNA (l'office national du PNA) m'a confié des pillages aussi...:mad: Ils ont raison de dire Barakate avant que ce ne soit trop tard.

Au fait, à Tam, il y a bien plus que 2 touristes par an...


Année .............Nombre d’arrivées
2004....................8051
2005...................18884
2006...................21080
2007...................23362
2008...................27121






Source: Direction de tourisme de Tamanrasset.

snake78
14/05/2010, 17h45
Je suis pour cette réduction des flux touristiques, et en connaissance de cause.

Il faut savoir que PNA (Parc National de l'Ahaggar) est de plus en plus mencé par ces agences et Tours Opérateurs surtout (pour la plupart TO étrangers) qui ne respectent plus la capacité de charge de ces sites là, trés vulnérables. Et en plus de cette pression par le nombre, la qualité des touristes à Tamanrasset et encore plus menaçante. Il ne s'agit pas simplement de quelques touristes qui viennent en tant que spectateurs mais de sportifs qui viennent avec leur Quad, motos, et autres engins perturber les écosystèmes de la région.

Le directeur de l'OPNA (l'office national du PNA) m'a confié des pillages aussi...:mad: Ils ont raison de dire Barakate avant que ce ne soit trop tard.

Au fait, à Tam, il y a bien plus que 2 touristes par an...

Il faut savoir que ces conducteurs de quads,motos et autres 4*4 considèrent le sahara comme un immense bac à sable.
Chez les voisins ce genre de touristes spéciaux très nombreaux se croient au Paris-Dakar et en terrain conquis.
Sans parler des pillages et autre chasseurs de trésors attirés par le profit.
Comme je le disais il faut faire comme dans les parcs nationaux américains: interdire l'accès aux sites aux engins motorisés et faire des quotas du nombre d'entrée de vrais touristes.
Si on ne fait pas ça l'authenticité des lieux sera perdue, notre sahara sera juste une ressource commerciale à exploiter sans âme.

Argelina
14/05/2010, 18h27
Snake, nous voyons les chose de la même perspective toi et moi ;) .


«Depuis le début du mois de février, la direction du tourisme de Tamanrasset nous a verbalement enjoint de ne plus aller sur les sites touristiques du Tassili du Hoggar, de ne pas aller sur Djanet, ni par la piste du nord ni par celle du sud et encore moins sur les sites de Téfédest, sans pour autant nous donner de raisons valables et sans nous communiquer des instructions de façon officielle, c'est-à-dire par écrit».

Ce circuit dure 4 jours et 3 nuits (en 4*4), il relie Tam à Djanet. Il est trés prisé par les touristes. Le malheur c'est que c'est une piste pratiquement impraticable, et c'est à la limite dangereux. Et tant qu'ils n'ont pas bien définit le circuit avec des balises, des oaneaux d'indication et une route convenable, avec une régulation des flux... ben il vaut mieux arreter les passages, sinon les restreindre aux méharées, c'est plus écologique donc à demi mal.

Cookies