PDA

Voir la version complète : La fée Bou Saada


papi
15/05/2010, 11h57
La fée Bou Saada

L’image me harcèle, endormeuses lueurs
Des montagnes de sable à la caresse humaine
C’est l’éden sous vos pas et le miel en vos cœurs
Une fleur au soleil qu’arrose le domaine.

Céleste paysage de vie et de splendeur
La palmeraie décore en rameaux l’étendue
Leurs fruits bruns sous faisceaux, l’ineffable bonheur
Court état d'une marge ou l’attente absolue.

C’est l’ombre du passé qui fonde la raison
Se découvrant vernir ma foi sentimentale
Et la chaîne encensée des âmes du bastion
Fait de moi l'asservi d’une perle lustrale

Ô fée Bou Saada, j’ai le feu palpitant
Mon retour convenu découvrir ta merveille
Les murs dont le parfum me grise d’un avant
Sourate en solitude que l’oued ensoleille.

Artal (Istres, mai 2010)


http://farid-benyaa.com/algerie_femmes/femme_hoggar_allusion

Cookies