PDA

Voir la version complète : L’entente de Sétif premier club professionnel en Algérie.


DZone
15/05/2010, 17h57
Les membres de l'assemblée générale de l'Entente Sportive de Sétif, réunis en session extraordinaire, à la maison de la culture "Houari Boumediene", ont décidé de transformer le club d'une association sportive amateur à une Société par actions. La nouvelle SPA, nommée "Black and White", aura un capital de 2 milliards de dinars. 30% des actions ont été réservées aux supporters. La valeur d'une action est de 500 dinars. L’ESS sera « la locomotive du projet de professionnalisation du championnat national de football » a affirmé, samedi dernier à Sétif, Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Officiellement, Abdelhakim Serrar, le président du club, a déclaré un budget de fonctionnement pour l’exercice 2008-2009 de quelque 47 milliards de centimes. L’ESS en aurait dépensé 44 milliards, affichant un solde positif de 3 milliards de centimes. Cette démarche, première en Algérie, entre dans le cadre de la professionnalisation du football algérien. Le gouvernement a instauré des mesures pour inciter les clubs amateurs algériens à prendre le chemin de la professionnalisation. Cette action est accompagnée par des mesures d’aides aux clubs pour les inciter à ce construire en sociétés.

Parmi les mesures incitatives prises on trouve, entre autres, un prêt financier pour les clubs qui s’engagent dans le professionnalisme avec un taux bonifié de 1% étalé sur une période de 15 ans avec dix années de grâce. Les clubs auront le droit de bénéficier d’une réserve foncière de 2 hectares pour la réalisation d’un centre de formation des jeunes et de préparation technique en concession par gré à gré au prix symbolique de 1 DA le mètre carré. Dans cette optique l’Etat s’engage, à raison de 80%, de couvrir le cout destiné à la réalisation de cette infrastructure qui comprendra des terrains, des vestiaires et autres commodités.

En outre, l’Etat prend en charge les équipes de jeunes des clubs professionnels en matière d’hébergement et de déplacements pour les compétitions. Les clubs engagés dans la professionnalisation bénéficieront d’une réduction de 50% des prix billets d’avion pour le transport des équipes professionnelles en Algérie. En outre, ils bénéficieront de la prise en charge de 50% des frais de déplacement du club professionnel pour chaque match qu’il disputera à l’étranger au titre d’une compétition officielle africaine ou arabe ainsi, que la mise à disposition d’un autobus pour le déplacement. La prise en charge des salaires des entraîneurs des équipes de jeunes catégories du club professionnel

Algerians Overseas

absent
16/05/2010, 02h47
Primo dans un club professionnel, le président du club n'est pas installé là de fait comme l'est ici Serrar, mais est élu par vote de l'assemblée générale, constituée des plus gros actionnaires.

Secondo, rendre le club une société qui se gère par actions ne suffit pas à le déclarer "professionnel", il est juste sur la bonne voie. Un club professionnel, a des structures de pros, un encadrement de pros, et des règlements internes sur les droits et devoirs des joueurs auquels personne ne déroge. Tant que ceci est de l'ordre des promesses et non présent dans la réalité, il n'est pas encore pro.

Pecos
16/05/2010, 12h32
Secondo, rendre le club une société qui se gère par actions ne suffit pas à le déclarer "professionnel", il est juste sur la bonne voie.

C'est une des conditions pour passer professionnel. La JSK viens de se constituer en SARL;

absent
16/05/2010, 13h18
Oui c'est ce que j'ai dis, c'est une condition, mais pas la seule.

Cookies