PDA

Voir la version complète : Les cosmétiques pour bébés sous haute surveillance


lilha
19/05/2010, 10h53
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ( Afssaps ) vient d'émettre de nouvelles recommandations concernant l'usage de produits cosmétiques chez les enfants de moins de 3 ans. Elles ont été élaborées à la suite d'une alerte lancée en septembre 2009 par des professionnels de santé et des toxicologues sur les risques sanitaires potentiels de produits cosmétiques contenus dans les mallettes de naissance, distribuées dans les maternités. Elles ont d'abord été soumises à une consultation publique, ce qui "a permis de préciser, pour les produits rincés, le choix du facteur de rétention après rinçage (quantité de produit restant sur la peau après le rinçage). Un facteur de rétention de 10 % a été retenu pour le calcul des marges de sécurité des produits à rincer, lorsque le fabricant n'a pas mesuré l'efficacité réelle du rinçage", précise l'Agence.

Les recommandations concernent les étapes de formulation des produits cosmétiques destinés aux très jeunes enfants et d'évaluation des produits finis. Pour les prématurés, "considérant la perméabilité cutanée et l'immaturité métabolique de ces enfants", l'agence demande de "ne pas utiliser de produits cosmétiques lorsque le prématuré se trouve en service de néonatalogie". Ses recommandations seront complétées par une réflexion approfondie avec les professionnels de santé des services de néonatalogie sur les soins d'hygiène corporelle donnés aux enfants prématurés, en vue de définir avec eux les critères de qualité et de sécurité attendus des produits destinés à cette population particulièrement vulnérable.

Pour les autres enfants de moins de 3 ans, l'Agence préconise d'utiliser le plus faible nombre d'ingrédients différents pour un même produit, de choisir ceux dont le profil toxicologique est parfaitement connu et avec un recul d'utilisation permettant d'assurer la sécurité. Les données toxicologiques nécessaires en fonction des facteurs de risque identifiés (zone d'application, catégorie de produit) doivent être déclinées "afin de disposer de l'ensemble des données toxicologiques nécessaires et suffisantes pour justifier de la maîtrise de ces risques". Des tests doivent être réalisés chez l'homme adulte afin de confirmer la tolérance cutanée du produit fini, dans un objectif d'extrapolation des résultats à la population des enfants de moins de 3 ans.

Lepoint

absente
19/05/2010, 14h35
en ce qui concerne les produits pour bébés, perso je suis une grande consommatrice de lingette pour bébé, des fois je me dis qui va me garantir que je ne cours aucun risque à force de les utiliser quotidiennement (sachant qu'elles sont parfumées), je ne peux plus m'en passer mais ce qui me rassure c'est qu'elles sont destinés aux bébés avant tout, avec leur peau beucoup plus sensible que la notre...je leur fait trop confiance.. :rolleyes:

Cookies